Catégorie | La Métro, La Métro

Financer des projets du quotidien grâce au fonds de participation intercommunal

Si vous souhaitez déposer une demande d’aide financière au fonds de participation
intercommunal de Grenoble-Alpes Métropole, les dates limites de dépôt des dossiers
sont : le jeudi 12 février 2015 pour la 1ère session, le jeudi 26 mars 2015 pour la 2e.

Le fonds de participation intercommunal de Grenoble-Alpes Métropole permet à tout
groupe d’habitants et aux associations du territoire métropolitain de bénéficier
d’une aide financière pour réaliser leur projet.

300 à 3 000 € peuvent être alloués à chaque projet contribuant à développer les
solidarités entre les habitants, la démocratie, la défense de l’environnement et la
citoyenneté.

Le montage d’une exposition, les cours de soutien scolaire, l’organisation d’une fête
inter-quartier, l’achat d’un vélo partagé, un atelier de bricolage et tous projets de ce
type peuvent être financés.

De nombreux exemples illustrent l’aide que peut apporter ce fonds afin de
concrétiser des projets du quotidien : ainsi, les jeunes de l’association « Les
Déraillés » ont proposé aux habitants de l’agglomération des ateliers de réparation
et de fabrication de vélos à partir de matériaux de récupération. Les parents de la
crèche « Les Lithops » des communes de Venon, Gières et Murianette ont créé un
jardin potager bio dans leurs espaces.

Pour tout renseignement :

Dossier de candidature, mode d’emploi et règlement à télécharger sur
wwww.lametro.fr, rubrique participation.

Renseignements : fpi@lametro.fr
Tél : 04 76 59 58 89

GRENO ALP ME

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8604 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

janvier 2015
L Ma Me J V S D
« déc   fév »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+