Catégorie | A la une, La Métro, La Métro

La métropole doit répondre à trois défis majeurs

La métropole doit répondre à trois défis majeurs

Christophe Ferrari, président de la Métropole a indiqué, au cours de la cérémonie des voeux de la métropole que celle ci doit répondre à trois défis majeurs.

Premier défi: la lutte contre les précarités.

 » Notre agglomération est marquée par des fractures, que nous devons combattre, et des déséquilibres, qu’il nous faut résorber.

Dotée de nouvelles compétences, la métropole nous donne de nouveaux outils :

- pour lutter contre le mal logement en déployant une stratégie foncière permettant la construction de logements abordables sur toute l’agglomération ;

- pour faire reculer la précarité énergétique, en développant des aides à la réhabilitation thermique, et en mettant en place un grand service public de l’énergie ;

-  pour lutter contre la ségrégation spatiale, en développant le réseau de transports en commun ; dans nos politiques de l’eau par la mise en place de tarifs solidaires et progressifs ;

- pour lutter contre la fracture numérique, en déployant un plan d’accès très-haut débit.

Solidarité et cohésion sociale supposent une volonté permanente d’offrir à tous les habitants des quarante-neuf communes, notamment les plus modestes, un égal accès aux services publics. La poursuite de cet objectif guidera notre action tout au long du mandat.

Sans titre

Crédit:M.MINGAT© DGDCOM© LA MÉTRO©

Deuxième défi: la cohésion territoriale.

Nous serons extrêmement attentifs à ce qu’aucun territoire de la métropole ne soit oublié : le développement de la métropole suppose que toutes les parties qui la composent profitent également de son essor.
Nous ne raisonnons pas en termes de centre et de périphérie, de première deuxième, troisième couronne.
Notre agglomération est polycentrique, les investissements de la métropole se déploieront sur tout son territoire.

Pour ne prendre que l’exemple du développement économique, nous veillerons à favoriser le développement de l’activité économique sur l’ensemble du territoire métropolitain.

Nous développerons une stratégie d’accueil et d’accompagnement des entreprises qui ne se contente pas de soutenir le développement des secteurs traditionnellement porteurs de croissance, localisés dans notre coeur urbain : il nous faut aussi favoriser la reconversion des secteurs industriels en difficulté, résorber les friches industrielles et y développer de nouvelles activités, aider à la structuration des filières nouvelles et potentiellement créatrices d’emploi.

Troisième défi:  transition énergétique.

L’année 2015 est une année cruciale : la conférence de Paris en décembre doit voir la communauté internationale concrétiser ses engagements dans la lutte contre le réchauffement climatique. Ces enjeux mondiaux dépendent en partie de notre action locale. L’urgence d’agir n’est plus à démontrer, et les pics de pollution que nous connaissons régulièrement sont là pour nous le rappeler.
L’engagement de la Métropole de s’inscrire pleinement dans la perspective de la transition énergétique conditionnera l’approche de l’ensemble de nos politiques publiques : transports, logement, politique foncière. La rédaction d’un schéma de transition énergétique, dont nous avons donné le coup d’envoi à la fin de l’année dernière, mobilisera de nombreux acteurs du territoire au cours de l’année 2015.

Ce défi, comme tant d’autres, nous ne le relèverons pas seuls. Mais nous jouerons pleinement notre rôle de catalyseur, d’agrégateur des énergies et des initiatives. »

Et de conclure  » Nous aurons comme guide l’intérêt général, et comme objectif l’amélioration des conditions de vie de nos habitants. »

BON LO LA METRO

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8605 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

janvier 2015
L Ma Me J V S D
« déc   fév »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+