Archive | 12 février 2015

Agriculteurs… commerces, bureaux, sites industriels..fin des tarifs réglementés de l’énergie : Anticipez !

Les tarifs réglementés de gaz naturel et d’électricité prennent fin le 31 décembre 2015.

Tous les agriculteurs consommant plus de 30 000 kWh/an de gaz naturel ou/et ayant un contrat
d’électricité supérieur à 36 kVA sont concernés. Comme toute autre entreprise (commerces,
bureaux, sites industriels), ils devront faire le choix de leur fournisseur d’énergie. . Cette décision
n’est pas anodine. Elle demande de la préparation.

Maraîchers, éleveurs, producteurs, vos besoins sont spécifiques et il ne faut pas hésiter à faire jouer
la concurrence. Dès aujourd’hui, d’ailleurs, vous pouvez souscrire un contrat sans frais et sans préavis
de résiliation chez une vingtaine de fournisseur d’énergies (dont votre fournisseur actuel).

Vigilance sur les conditions générales

Les contrats seront établis pour une durée limitée. Il faut être vigilant sur le prix du kWh mais aussi
sur les services (gestion des branchements provisoires, bilan annuel, facturation, etc…) et surtout les
conditions générales de vente : dépôt de garantie, durée d’engagement, résiliation, etc….
L’anticipation est le garant d’une économie durable.

Que se passera-t-il au 1er janvier 2016 si vous ne faîtes rien? Vos contrats actuels deviendront
caducs. Votre fournisseur vous imposera un contrat transitoire de 6 mois avec obligation
d’interrompre le service si vous n’avez pas fait votre choix après cette période.
Commencez dès maintenant à vous renseigner pour décider en toute sérénité.

Pour plus d’informations consulter les sites suivants :

www.energie-info.fr/Pro
www.cre.fr

Article rédigé par BOREL Christine

Catégorie agriculture, énergiesCommentaires fermés

« Territoires à énergie positive pour la croissance verte »: Grenoble-Alpes Métropole lauréate

Grenoble-Alpes Métropole fait partie des 212 collectivités retenues dans le
cadre de l’appel à projets lancé par le ministère de l’écologie, du
développement durable et de l’énergie. L’aide de l’Etat, d’un montant minimum
de 500 000€, devrait renforcer la construction du modèle énergétique et
écologique de la métropole grenobloise. Il reconnaît ainsi les actions issues du
Plan Air Climat Energie de la métropole, menées depuis plus de dix ans. Il
distingue le volet aménagement urbain durable, notamment avec l’EcoQuartier
Villeneuve.

Qu’est-ce qu’un territoire à énergie positive pour la croissance verte ?

Un territoire à énergie positive est un territoire de l’excellence environnementale qui
définit un programme d’actions. Il se fixe des objectifs dans les domaines suivants :
la réduction de la consommation d’énergie dans les bâtiments ; la diminution des
émissions de gaz à effet de serre dans les transports ; une gestion plus durable des
déchets ; le développement des énergies renouvelables ; la préservation de la
biodiversité ; l’éducation à l’environnement et la participation citoyenne.
L’appel à projets définit six thèmes auxquels les collectivités doivent satisfaire : le
bâti, la mobilité, les stratégies énergétiques, l’espace public et l’environnement, les
projets d’économie circulaire.

Les actions les plus emblématiques de Grenoble-Alpes Métropole

Le bâti
Le dispositif Mur/Mur de rénovation thermique des copropriétés privées est
reconduit avec une cible élargie comprenant notamment l’accompagnement des
maisons indivuelles. Il est complété par un volet acoustique.
La distribution aux communes et aux promoteurs privés d’une boite à outils « Air,
Climat & Urbanisme » dont l’objectif est d’intégrer les préconisations du Plan Air
Climat Energie dans les PLU et les opérations de promotions privées.

La mobilité
Mise en place d’une charte « urbanisme transport » pour promouvoir l’intensité
urbaine autour des axes structurants de transports ; de l’expérimentation du
véhicule électrique I-ROAD de Toyota en autopartage. Intégration de la logistique
dans l’aménagement de la métropole. L’étude sur le transport par câble en milieu
urbain.

Les stratégies énergétiques
Les travaux de rénovation et de modernisation de la station d’épuration avec la
production de biogaz produit grâce à la méthanisation des boues, puis injecté dans le
réseau de gaz naturel. Une étude intitulée « Transition énergétique de la
Métropole » va être lancée pour doter la Métropole d’un schéma directeur multiénergie
et préfigurer un service public de l’énergie axé sur la maîtrise de la demande
et la production d’énergie renouvelable.

L’économie circulaire et les circuits courts
Création d’une légumerie fournissant les cantines scolaires. Construction d’une
ferme qui a permis l’installation d’un couple d’agriculteurs fabriquant des produits
bio et le développement d’une agriculture de proximité.

L’espace public
Grenoble-Alpes Métropole est le chef de file du programme européen « User »
portant sur les usages des espaces publics des quartiers prioritaires de neuf
agglomérations européennes.

L’environnement
Au cours du mandat, 5M€ d’aides financières sont prévues pour le remplacement des
appareils les plus polluants de chauffage au bois individuels pour lutter contre les
émissions de particules fines.

LOGO GAM

Catégorie La Métro, La Métro, environnementCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

février 2015
L Ma Me J V S D
« jan   mar »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
232425262728  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+