Archive | 19 février 2015

Biassu fait son actu…

Biassu fait son actu….. Le loup est en première page…


Sans titre

Catégorie Biassu, loupCommentaires fermés

Rencontre des Présidents des Parcs naturels régionaux de France avec le Président de la République

Le Président de la République, François Hollande, a reçu les présidents de Parcs naturels régionaux de France et les membres du bureau de la Fédération, présidée par Jean-Louis Joseph, président du Parc du Luberon pour une allocution sur la politique des Parcs.

Le président de la République a tout d’abord salué et encouragé l’ambition et le dynamisme du réseau des 51 Parcs.

Le dynamisme des Parcs naturels régionaux de France, qui démontrent — depuis leur création en 1967— qu’ils sont allés bien au delà d’une “vocation récréative” première. Pour François Hollande, plus que de donner aux citadins l’occasion de découvrir un espace rural qui commençait à perdre sa population avec le développement économique et la croissance, les Parcs – qui célébreront leurs 50 ans en 2017 – portent aujourd’hui “une ambition créative dans laquelle les communes ne perdent pas leur liberté mais au contraire gagnent de nouveaux habitants, de nouvelles activités” et voient même “des besoins, qui, au départ, n’avaient pas été identifiés, satisfaits !”

Cette relation économique, sociale, culturelle avec les Français, dans des sites exceptionnels et avec des paysages remarquables” c’est pour le Président toute l’ambition des Parcs qui se saisissent également de l’enjeu écologique comme d’un facteur de progrès, de cohésion et d’attractivité en participant activement, sur tous les territoires, à la croissance verte.
Et en matière d’actions en faveur de la transition écologique et énergétique, les exemples ne manquent pas !

Entre autres :
- les 40 lauréats retenus sur les 41 candidatures de Parcs pour l’appel à projets “200 territoires à énergie positive pour la croissance verte” du ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie ;
- la mise en place de modes de production agricole plus respectueux des milieux et pour la valorisation des produits du terroir, incarnés notamment par la création du concours prairies fleuries qui a rejoint l’année dernière le Concours général agricole et dont la 11° édition se tiendra au salon de l’Agriculture le 25 février et bien sûr un ambitieux programme d’actions dans chaque Parc pour diminuer les consommations énergétiques et développer les énergies renouvelables pour atteindre l’autonomie énergétique des Parcs à l’horizon 2030…

Le président de la République a invité les Parcs à prendre toute leur place dans la Conférence sur le climat “Je souhaite que les Parcs soient une vitrine pour la France, une vitrine de l’excellence écologique, économique… mais également une forme d’espérance : celle de pouvoir diffuser les potentiels des territoires et d’allier une volonté de développement avec une harmonie des paysages.” Pour cela chaque Parc a prévu de présenter à l’Agenda des solutions une initiative en faveur du climat – auxquelles le Président espère voir “associer les jeunes et notamment ceux des établissements scolaires de vos territoires, en les impliquant dans la préparation de la Conférence sur le climat.”

Enfin, le Président a évoqué le projet de loi biodiversité qui devrait améliorer le fonctionnement des Parcs et affirmer des exigences de qualité avec les contrats de plan État/régions. Des contrats de plan qui permettent les financements des projets et des initiatives des Parcs “Je ne doute pas que les régions et l’État feront les efforts nécessaires pour porter vos ambitions pour les prochaines années.”

Le chef de l’État a également évoqué les actions à l’international des Parcs, qui contribuent au rayonnement de la France, dans le pays comme à l’étranger, tant sur son attractivité touristique que comme modèle en matière de développement durable.

Jean-Louis Joseph, président de la Fédération des Parcs se réjouit de cette reconnaissance du travail et des savoir-faire du réseau des Parcs qui relève le défi de faire de ses 51 Parcs, des territoires d’excellence et d’innovation.

Téléchargez le discours du Président de la République

Catégorie A la une, parcsCommentaires fermés

Barrage du Chambon : fin des travaux de confortement

Dans le prolongement des travaux de confortement menés entre 1992 et 1997, EDF a conduit, de janvier
2013 à décembre 2014, des opérations de maintenance pour conforter la sécurité du barrage du Chambon
et pérenniser son exploitation. Tout au long des diverses étapes du chantier, EDF a veillé à limiter autant
que possible la gêne occasionnée et à assurer la sécurité sur et aux abords du chantier. Cette coopération
de tous (collectivités, entreprises et EDF) a permis sa réussite. Pendant toute la période de travaux, la
production d’électricité s’est poursuivie à la centrale hydroélectrique de St Guillerme 2.

Pour réaliser les quatre étapes de travaux, 8 km d’échafaudages ont habillé le barrage, rendant possible le travail
conjoint de près de 70 salariés, quelles que soient les conditions climatiques.

La première phase d’intervention a consisté à réduire la pression liée au phénomène d’alcali-réaction (gonflement
du béton). Pour diminuer et anticiper ses effets à venir, 7 sciages verticaux, ont été effectués avec un câble
diamanté de 16 mm de diamètre. Réutilisant les empreintes de ceux réalisés de 1995 à 1997, ils sont plus larges
et plus profonds.

Lors de la deuxième phase, afin de consolider la partie supérieure du barrage, 415 tirants horizontaux ont été
installés. Ils traversent le barrage de l’amont vers l’aval. Une des particularités de ces tirants est que leur tension
peut être réglée pour s’adapter aux évolutions du béton. 62 d’entre eux sont équipés de capteurs de tension reliés
au système de télé-auscultation du barrage, pour surveiller le fonctionnement du dispositif.

Ensuite, le dispositif des tirants a été complété à l’amont par un maillage fibre de carbone permettant de relier les
têtes deux à deux afin de confiner l’intégralité de la zone. Il est constitué de 6000 mètres linéaires de bandes de
tissu en fibres de carbone de 20 à 30 cm de largeur, collées au béton du parement amont.

Ultime étape, 9000 m2 d’une nouvelle membrane d’étanchéité ont été posés pour recouvrir l’ensemble du parement
amont.

Le bon déroulement de ce chantier résulte du travail de concertation réalisé en amont avec l’ensemble des acteurs
territoriaux. Ainsi, durant les vacances scolaires, lors des 3 passages du Tour de France et lors d’événements
locaux tels que le derby de la Meije, l’emprise du chantier a été neutralisée pour faciliter les flux de circulation. La
bonne réalisation du chantier, dans le respect des délais et de la sécurité des intervenants, est aussi le résultat de
la coopération entre les entreprises et EDF UP Alpes, appuyé par son Centre d’Ingénierie Hydraulique (CIH).
En 2015, EDF prépare la remontée progressive de la côte de la retenue.

Comme tous les grands barrages exploités par EDF, le barrage du Chambon* fait l’objet d’une surveillance
permanente. Les dispositifs d’auscultation adaptés aux spécificités de cet ouvrage permettent à EDF de suivre
régulièrement l’évolution de sa structure.

*le barrage du Chambon a été construit en 1935 ; son exploitation a été transférée à EDF en 1946.

Sans titre

L’aménagement du Chambon en quelques chiffres
-Bassin versant : 336 km2
- Barrage du Chambon : mise en service 1936
-Hauteur de chute : 298 m
- Centrale de Saint-Guillerme 2 : 2 groupes verticaux à turbine Francis qui permettent de turbiner jusqu’à 45 m3/s
-Production annuelle moyenne : 250 000 GWh
- Équivalence consommation résidentielle : une ville de 200 000 habitants
- CO2 économisé : 203 000 tonnes/an
- Groupement d’Usines de St Guillerme (Centrales : Pont Escoffier, St-Guillerme II, Bâton Basse Chute, Bâton Haute Chute -
Barrage : Chambon) : 19 salariés

Catégorie hydrauliqueCommentaires fermés

Le Vercors à Paris!

Pour la sixième année, le Parc naturel régional du Vercors s’expose au Salon International de l’Agriculture à Paris Porte de Versailles du 21 février au 1er mars 2015.

L’occasion est trop belle de présenter notamment la vache « Villard de Lans » ou « Villarde » et son fromage le Bleu du Vercors-Sassenage, la plus petite AOP fromagère de France ! Mais aussi la noix de Grenoble AOP, et les bières et limonades bio du Vercors fabriquées avec passion.

Cette année chaque journée sera consacrée à différents thèmes, animés par l’équipe du Parc et ses partenaires :

le SIVER, l’APAP, Vercors-Tourisme, l’ACEV, les GTV…TEP F


Catégorie A la une, Communauté de Communes du Massif du VercorsCommentaires fermés

PAEC en Boucle du Rhône en Dauphiné

A l’initiative de la communauté de communes de l’Isle Crémieu et en partenariat avec la Chambre d’agriculture, le SMABB et les 2 comités de territoires Paturin et Boucle du Rhône en Dauphiné, 3 réunions d’informations se sont déroulées les 04, 06 et 10 février dernier à Crémieu – Morestel et St Chef à destination des agriculteurs des communautés de communes de l’Isle Crémieu, du Pays des Couleurs, des Balmes Dauphinoises et des communes de Ruy-Montceau et de Saint-Savin.

Ces réunions ont permis :

- de présenter les mesures agroenvironnementales et Climatiques (MAEC) qui ont été retenues dans le projet ainsi que les Zones d’Intérêt Prioritaires concernées  par ces mesures,

- de pré-inscrire les agriculteurs intéressés pour contractualiser des MAEC dès l’année 2015. En effet, la réalisation de diagnostics d’exploitation devra précéder la contractualisation.

Les agriculteurs n’ayant pas pu se rendre à ces réunions et se pré inscrire pour contractualiser des MAEC, sont invités à contacter jusqu’au vendredi 20 février 2015 inclus:

– Loïc RASPAIL (chargé de mission Natura 2000- communauté de communes de l’Isle Crémieu) : 06 71 58 26 98

ou

-Vincent BATTAULT (conseiller à la Chambre d’agriculture de l’Isère): 06 60 71 46 51

ou

Véronique ROCHEDY (animatrice du Comité de Territoire de la Boucle du Rhône en Dauphiné):

06 62 65 79 88

Le délai de réalisation des diagnostics d’exploitation étant très court (avant le démarrage de la campagne de déclaration PAC), les exploitations dont les Mesure Agro Environnementales Territorialisées (MAET) arrivent à échéance en 2015 seront prioritaires.

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Salon de l’Agriculture à Paris: l’Isère très présente…


Du 21 février au 1er mars, l’agriculture tient son salon international à Paris Porte de
Versailles. Une vitrine incontournable pour le monde agricole qui accueille près de 700 000
visiteurs.
Le Vendredi 27 février 2015, l’espace Rhône Alpes accueillera le département de
l’Isère dans le Hall des Régions Pavillon 3 allée B stand 036.
Découvrez l’Isère à travers ses productions sous label de qualité et ses atouts touristiques.
Plusieurs animations vous attendent :
- participez au cassage de Noix de Grenoble et à la pressée d’huile de noix
- dégustez la Vercouline : le Bleu du Vercors Sassenage fondu,
- appréciez les Vins de l’Isère lors d’ateliers dégustations et
- régalez-vous avec le St Marcellin, récemment labellisé IGP.

Enfin, Isère Tourisme et Gîtes de France vous feront découvrir l’Isère touristique à
travers ses paysages et ses offres d’hébergement.

Concours Général Agricole
Le Salon de l’Agriculture, ce sont aussi des éleveurs, des producteurs et des artisans
isérois fiers de leurs produits et de leurs animaux qui participent au Concours Général
Agricole.

EL2

Catégorie A la une, agriculture, foires/salonsCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

février 2015
L Ma Me J V S D
« jan   mar »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
232425262728  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+