Archive | 01 mars 2015

Agriculteurs, entre passion et colère..

En 1990, la France comptait 2 millions d’agriculteurs. Aujourd’hui, ils sont deux fois moins nombreux. Et leur vie n’a rien d’un long fleuve tranquille : ils se battent contre des normes européennes contraignantes, leurs productions se vendent au rabais et ils souffrent souvent d’isolement… Une situation qui ne risque pas de s’améliorer malgré la réforme de la Politique Agricole Commune prévue cette année.

Le magazine dressera le portrait de ces hommes et de ces femmes qui consacrent leur vie à leurs terres et à leurs animaux. Pour le meilleur et pour le pire.

Parmi les reportages proposés:

- Véronique et Frédéric  produisent du lait en Bretagne. Propriétaires de 70 vaches laitières, ils se sont endettés pour développer leur exploitation. Dernièrement, le prix de vente du lait a baissé en raison des quotas laitiers. Le couple se retrouve en grandes difficultés financières.

- Florian, 22 ans. Il élève des veaux de boucherie. Comme son père et son grand père avant lui.

- Emeline et Valère ont quitté leur travail à l’usine en région parisienne pour s’installer en Ardèche avec leurs deux enfants. Ils se lancent dans la production de fromage de chèvre mais ils vont être confrontés à la lourdeur administrative et aux nombreuses normes qui régulent désormais le monde agricole.

- Autre épreuve vécue par les paysans, le vol de leurs bêtes mais aussi de leur outil de travail : les tracteurs. Certains peuvent valoir jusqu’à 150.000 euros.

Dimanche 1er mars à 20h55 sur M6

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Villard de Lans: fête de la coquille St Jacques

Composée d’une quarantaine de membres bénévoles du plateau du Vercors, l’association Cuisine et Passion en Vercors a pour objet d’organiser des journées à thèmes sur la cuisine et les produits gastronomiques, des démonstrations de cuisine avec dégustation, et des ateliers de cuisine mensuels.

 » CUISINE & PASSION en VERCORS » participe activement à certaines manifestations organisées sur le plateau du Vercors, et en Baie de St-Brieuc, contribuant à l’animation touristique de la station de Villard de Lans, et aux échanges entre ces 2 régions.

Elle organise surtout la fête de la coquille St Jacques qui se déroulera cette année 2015 les samedi et 14 et dimanche 15 mars, à Villard de Lans.

PROGRAMME DE LA FÊTE DE LA COQUILLE

SAMEDI 14/03 à partir de 9 h et DIMANCHE 15/03 de 9 h à 16 h

VENTE de COQUILLES SAINT -JACQUES

Pêchées en Baie de Saint-Brieuc le Jeudi et le Vendredi
Coquilles entières ou noix décoquillées en barquettes

COMMANDER

ATELIER de DECOQUILLAGE

Stand de démonstration de la technique de décoquillage par des professionnels de la baie de St-Brieuc

SAMEDI 14/03 de 9 h – 18 h et DIMANCHE 15/03 de 10 h – 16 h

DEMONSTRATIONS CULINAIRES

Des chefs de cuisine du plateau du Vercors, et des régions Rhône-Alpes et Bretagne
exécutent en direct, des recettes mettant en valeur la coquille

DEGUSTATIONS

Ces préparations peuvent être dégustées sur place

LES TEMPS FORTS

SAMEDI 14/03 à 12 h

INAUGURATION de la 7ème FÊTE de la COQUILLE SAINT-JACQUES

En présence de personnalités du Plateau des Quatre montagnes et de la Baie de St-Brieuc

DIMANCHE 15/03 à 11 h 30

INTRONISATION de Nouveaux membres
Par la CONFRERIE des CHEVALIERS  de la COQUILLE St-JACQUES

Par la CONFRERIE de l’ORDRE des COMPAGNONS du BEAUJOLAIS

DIMANCHE 15/03 à 12 h 30

CONCOURS de CUISINE OUVERT à TOUS

Inscriptions:

SAMEDI de 20 h 30 à Minuit

GRAND FEST NOZ

 » CHANTER, DANSER, DEGUSTER »

Animé par:

GWENDORNInitiation aux danses bretonnes

BOB & MIMOSA

AVIS de GRAND FRAIS – Chants de marins

une mise en bouche

une assiette gourmande à base de Saint-Jacques

un kouign-amann

un verre de cidre

(tarifs sur place)

  • Visuel fête Coquille St Jacques


Catégorie Communauté de Communes du Massif du VercorsCommentaires fermés

Moins Jeter : La bonne idée!

Voila déjà un mois que les 44 familles, qui ont choisi de s’engager dans le projet : « Moins Jeter : La bonne idée! », pèsent leur déchets.

Aujourd’hui c’est le premier bilan et le début concret du défi qui leur est lancé.

Le mois qui vient de s’écouler était le mois dit « de référence » pendant lequel, les habitudes des familles sont restées les mêmes. En effet, les relevés effectués durant février ont permis de mesurer la production de déchets de chaque famille. C’est sur ces chiffres que seront basés les prochains relevés pour déterminer l’évolution et surtout la réduction de leurs déchets.

Lancement du défi le 1er mars

L’objectif des quatre prochains mois est de réduire la quantité de déchets de 7%. Pour cela, la Communauté d’Agglomération Grenoble Alpes-Métropole, initiatrice du projet, organisait ce samedi 28 février une rencontre entre les familles et différents acteurs engagés.

Les membres du projets pouvaient rencontrer des intervenants prêts à les aider concrètement dans leurs objectifs autour de stands et d’animations.

Etaient présents le Conseil général de l’Isère, le Collectif Deuxième Acte, le Repair’café, l’association Trièves Compostage et Environnement, l’association La Mandragore et un stand de troc. Une roue de la fortune version « quizz écolo » permettait aux différentes équipes de marquer des points et de remporter des lots.

Au détour d’un stand, une famille, membre de l’équipe « Les Bleus du tri », nous confie que leur démarche a pour but d’inculquer l’écologie aux enfants. Et ainsi de leur faire prendre conscience intelligemment de l’importance du tri sélectif, de la réduction des déchets et de tous les gestes que l’ont peut faire au quotidien pour réduire notre impact sur la planète.

Cette belle après midi de rencontres et de réflexion pour l’avenir de notre planète a de quoi nous motiver ! Et si vous aussi vous décidiez de trier et réduire vos déchets ?

Allez faire un tour sur www.moinsjeter.fr.

Antoine Perrin, Céline Richard

Cliquer sur les photos pour les agrandir


Catégorie A la une, La Métro, La MétroCommentaires fermés

Assemblée générale d’Ecout’Agri

Assemblée Générale Ordinaire

Jeudi 19 Mars 2015 à 20 h

A la MFR de Moirans (ex CFP) Parc du Vergeron

Assemblée générale annuelle d’Ecout’Agri, temps particulièrement fort d’informations et d’échanges sur l’accompagnement d’agriculteurs en difficultés.

Ordre du jour :

1ère partie : Assemblée statutaire :

Mot d’accueil du président Philippe Allagnat,

Rapport d’activité par le secrétaire Didier Moreau,

Rapport financier par le trésorier Joseph Némoz,

Rapport moral et d’orientation par le président Philippe Allagnat,

Vote des rapports et renouvellement des administrateurs.

2ème partie : Témoignages, échanges et réflexions sur le thème :

« Le travail en commun en agriculture : Atouts et exigences »

(  En CUMA, Sociétés, GAEC et autre … )

Ecout’Agri

95 avenue de la gare

38140 IZEAUX

Tél.  04.76.93.91.43

Email : ecoutagri38@gmail.com

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Assemblée générale de l’AFTBM

L’association Association Forêts Trièves Beaumont-Matheysine- Alpes Sud Isère a tenu son assemblée générale à Clelles. Les débats ont été très constructifs..

AF1

Cet important rendez vous pour les propriétaires forestiers du sud Isère, en présence de Marie claire Brizion, maire de Clelles et de Charles Galvin, vice président du conseil général en charge de la forêt, a permis au président Patrick Chion de faire le point sur les axes forts de l’année 2014.

AF2

Auparavant il a rappelé les missions de l’AFTBM: « 

L’AFTBM Alpes Sud-Isère depuis 1982 a pour mission de regrouper et représenter les propriétaires forestiers adhérents, de soutenir les actions de développement et de valorisation conduites par l’AFTBM.

Exemple : traçabilité et valorisation des bois locaux, achats de plants, protections de dégâts de gibiers. Location de la fendeuse bois bûches, assurance de vos forêts, abonnement aux revues trimestrielles : Sylve 38 et le Forestier Privé. »

Pour en revenir à l’activité de l’année passée:  » on retiendra:

- la mise en place de l’A.S.L.G.F. Alpes Sud-Isère avec une présentation au Salon Européen du Bois à Grenoble ainsi qu’à « Quelle foire » à Mens : bonne écoute des visiteurs lors de ces 2 manifestations.

- La création de l’A.S.L.G.F. Alpes Sud-Isère a éveillé l’attention de personnes désireuses de s’investir dans la forêt soit par l’achat de parcelles forestières, l’entretien de ces parcelles et même l’achat de matériels forestiers. D’autres personnes ont manifesté le souhait de vendre celles-ci en indiquant les numéros de parcelles forestières.

- La production de plaquettes bois reprise par l’entreprise Pelissard est en expansion à St Michel les Portes.

il a également abordé le problème des coupes rase..  » Notre attention aujourd’hui se porte sur les coupes «rases » en forêt qui interpellent. Des règlementations existent, ainsi que des alternatives possibles aux coupes rases.

Il appartient à chaque propriétaire de vérifier avant toute coupe de bois si celle-ci est libre de réalisation, en Alpes Sud-Isère, ou soumise à démarche préalable. »

Ce souci de coupes rases a fait l’objet d’une motion largement débattue et adoptée à la grande majorité des voix..

Parmi les sujets à débat on retiendra les dégâts de gibier, de plus en plus nombreux..  » Ce ne sont pas les chasseurs qui sont en cause mais bien la politique menée au niveau de la population de gibier qui est remise en question. De plus, contrairement à l’agriculture ou les dégâts sont indemnisés, les dégâts sur les arbres, jeunes pousses ne le sont pas.. »

Charles Galvin a rappelé qu’il était hors de question de soutenir financièrement des campagnes de plantations alors que l’on sait que les jeunes poussent vont se faire manger par le gibier »..

C’est d’autant plus dommageable que les broussailles gagnent du terrain, que la filière bois a besoin de … bois.. » Il faut savoir qu’en sud Isère il ne se plante plus un arbre  » s’est lamenté Patrick Chion. Phénomène national.. puisque l’on est passé, en dix ans, de 100 millions de plantations à 20 millions..!

A propos des coupes rases, Marie claire Brizion a indiqué qu’un arrêté municipal oblige les entrepreneurs forestiers à se déclarer en mairie lorsqu ‘ils vont travailler la forêt avec de gros engins..  » Cela permet de contrôler le travail mais aussi dans l’état ou sont restituées les dessertes forestières..Un état des lieux étant effectué avant et après le passage des engins.. »

Charles Galvin, a qui est revenu l’honneur de déboucher le champagne pour « fêter  » la naissance de l’ASLGF sud Isère a souligné » l’importance des groupements. Certains demandent leur suppression, ce serait une grave erreur car les groupements font du bon boulot.. surtout celui du sud Isère ou son président n’a cesse d’avoir de nouvelles idées.. Les groupements remplissent bien leur rôle et permettent aux propriétaires de discuter, de débattre comme c’est le cas aujourd’hui.. »

Il a également félicité les propriétaires qui ont adhéré à l’ASLGF sud Isère.  » Cela permettra de mobiliser davantage de bois, dans des conditions durables. On manque de bois..et la mobilisation doit être générale afin de fournir de la matière à nos entreprises de transformation. C’est d’autant plus incompréhensible que nous sommes le premier pays d’Europe en ce qui concerne les superficies boisées.. »

Un des blocages: le morcellement.  » Il es un frein au développement de l’activité bois..  » Et de prendre un exemple:  » sur les Bonneveaux, la moyenne de chaque parcelle était de 0,40 hectare..On a fait un remembrement pour arriver péniblement à 0,80 ha..  »

il a enfin informé la salle que le futur plan stratégique de développement forestier sera dévoilé lors du salon du bois.  » Ce sera un formidable outil de travail pour l’ensemble des structures de la filière.. »

AF3

Gilbert PRECZ

Catégorie Forêt Alpes Sud IsèreCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

mars 2015
L Ma Me J V S D
« fév   avr »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+