Archive | 08 mars 2015

Assemblée générale du Syndicat des trufficulteurs de l’Isère

L’assemblée générale du Syndicat des trufficulteurs de l’Isère c’est tenue ce dimanche 8 mars à La Mure.. La Mure au coeur de l’actualité avec les commémorations liées au bicentenaire du passage de Napoléon dans cette ville de Mathéysine.

sa

Assemblée générale qui s’est déroulée en présence de Charles Galvin, vice président du conseil général en charge de la forêt et  » régional de l’étape » ainsi que d’Henri Gras, président de l’Union des groupement de développement forestier de l’Isère.

Serge Varambon, président du Syndicat des trufficulteurs de l’Isère a tenu à rappeler que  » le syndicat est en fait une association, loi 1901, qui regroupe des trufficulteurs mais aussi des passionnées de la truffe, des cuisiniers.. une association qui s’est donnée pour mission de promouvoir la truffe de l’Isère, d’aider à son développement.. »

En partenariat avec le conseil général de l’Isère et le CRPF, le syndicat des trufficulteurs de l’Isère participe à une campagne de re ou plantation d’arbres truffiers,  » ceci dans un but environnemental, mais aussi économique. La culture de la truffe pouvant apporter un complément de revenu tant aux agriculteurs qu’aux propriétaires forestiers. »

Le syndicat fort de ses 120 adhérents, en augmentation de 20 unités par rapport à l’année précédente peut-il rester isolé..?  » Dans ce monde en pleine mutation cela nous paraît irréaliste.. voilà pourquoi, avec le soutien du conseil général nous avons étudié un rapprochement avec l’Union des groupements forestiers de l’Isère. Union qui est constituée de six groupement répartis sur l’ensemble du territoire et qui regroupent plus de 12oo adhérents. »

va

Serge Varambon a bien précisé qu’il ne s’agit nullement d’une annexion « mais bien de s’unir à un groupement  tout en gardant notre autonomie d’actions.. Par contre nous ne serons pas des faire-valoir au sein de l’UGDFI puisque nous aurons des postes importants, comme une vice-présidence, et que nous participerons à toutes les actions, décisions qui seront prises au sein de l’UGDFI.. »

Henri Gras, président de l’UGDFI a présenté le groupement, ses actions, et a confirmé que  » demain plus qu’aujourd’hui l’union fera la force.. » Il a rappelé que »  tant le conseil d’administration que l’Assemblée générale de l’UGDFI ont voté à une très large, pour ne pas dire à l’unanimité l’adhésion du STI au sein de l’UGDFI ».

Un vote a été organisé en direction des adhérents du STI et là aussi une large majorité s’est prononcée pour ce rapprochement.

Serge Varambon a tenu à remercier l’ensemble des membres du conseil d’administration du STI, des adhérents qui se sont mobilisés tout au long de l’année afin de promouvoir la truffe de l’Isère ..

Dense activité

En 2014, la truffe de l’Isère a été présente en Isère mais aussi dans le Rhône, à Paris, en Amérique.. On l’a vue aux côtés de la noix de Grenoble, du bleu du Vercors Sassenage, du Murçon, du St Marcellin.. Elle a été à l’honneur à Villard de Lans, St Antoine l’Abbaye, à Crémieu, à la foire de Grenoble, à Voiron.. et ailleurs encore..

Elle a également été présente à l’EHPAD de Rives, ou durant tout un après midi les pensionnaires de cet établissement ont pu découvrir la truffe de l’Isère, mais aussi la déguster à travers du beurre truffé..  » A voir les yeux pétillant de bonheur on en avait la chair de poule  » dira Serge Varambon.

Charles Galvin a rappelé que la région Rhône-Alpes, l’Isère et le sud du département étaient des régions  » à truffe » et  » qu’il était tout à fait logique que le département aide son développement ».

Gilbert PRECZ

Catégorie trufficultureCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

mars 2015
L Ma Me J V S D
« fév   avr »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+