Archive | 21 mars 2015

Elections départementales 2015:

Cette page  vous permettra de connaître les résultats des  élections départementales 2015.

Vous obtiendrez également des renseignements concernant la validation et la diffusion de ces résultats. Par exemple, les résultats sont accessibles après validation du ministère de l’Intérieur, mais peuvent être modifiés par le Conseil constitutionnel.


Résultats des élections départementales 2015

cliquer ici pour découvrir les résultats nationaux:Départementales 2015

Catégorie A la uneCommentaires fermés

ASSEMBLEE GENERALE du GROUPEMENT DE DEFENSE SANITAIRE du CHEPTEL DE L’ISERE

L’Assemblée Générale du GROUPEMENT de DEFENSE SANITAIRE du CHEPTEL de l’ISERE se tiendra à la suite du Conseil d’Administration du GDS :

JEUDI 26 MARS 2015 à 10 H 30

Maison de l’Elevage – salle de réunion

145 espace des Trois Fontaines à RIVES.

ORDRE DU JOUR :

  • Ouverture de l’Assemblée par Michel BOURSIER, Président du GDS
  • Rapport financier
  • Rapport du Commissaire aux Comptes
  • Rapport moral
  • Projets de résolutions
  • Questions diverses.

Cette réunion sera suivie d’un « casse-croûte » pris sur place.

Catégorie élevageCommentaires fermés

Les MFR de l’Isère au Brésil

Alain Merlin, directeur de la fédération départementale des MFR de l’Isère est en mission au Brésil..Il nous donne de ses nouvelles…

2 délégués des MFR de l’Isère ont rejoint l’état du Maranhão ( Nord Brésil) pour Co- animer un séminaire à destination des casas familials Rurals.

Pendant trois jours , nous avons établi un programme pour les responsables : coordinator ( directeur) et director ( présidents) des Casas familials Rurals.

Pendant la première journée , nous avons abordé la question de la gouvernance associative ( à partir de leurs expériences et l’expérience en Isère)

Depuis ce matin, nous travaillons sur un référentiel métier de coordinnator ( directeur en France) les domaines d’intervention , les activités et les compétences mobilisées.

Une rencontre avec les représentants du secrétariat d’état à  l’éducation est programmée en fin de journée.

Sans titre1Sans titre 3

Catégorie coopération internationaleCommentaires fermés

Château du Touvet: visites éphémères…

Le château du Touvet et ses remarquables jardins.

Sans titre

Depuis le Moyen-Age, le château du Touvet veille sur la vallée du Grésivaudan et impose sa puissante silhouette sur le flanc du massif de Chartreuse.
Au 14ème siècle, c’est un château-fort, ceinturé de douves et de tours, qui défend la vallée des attaques de la Savoie.

Agrandi au fil du temps, il devient un château de plaisance, embelli par d’élégants décors intérieurs et entouré de magnifiques jardins. Il illustre la réussite d’une famille « les Marquis de Marcieu » dont les hommes occupent au 18e siècle, au service du roi, les plus hautes charges militaires du Dauphiné.

Les boiseries peintes, gypseries, parquets marquetés et tentures de cuirs dorés des pièces de réceptions du château témoignent de la richesse artistique du « Siècle des Lumières » et attestent de l’art de vivre de la noblesse dauphinoise avec ses collections de meubles et de tableaux.

Resté dans la même lignée familiale qui l’a entretenu et conservé depuis 500 ans, le château a ouvert ses portes au public en 1985.

La visite du château permet de remonter le temps et, de goûter à l’ambiance raffinée du 18ème siècle en découvrant la vie quotidienne de la noblesse à cette époque.
Dans les jardins, le spectacle des eaux vives de l’escalier d’eau et la succession de différents espaces : jardins à la française, jardin clos de la Comtesse, roseraie, potager, verger…, entrainent le visiteur dans un univers précieux et changeant au fil des saisons.

OUVERTURE A LA VISITE 2015
D’avril à octobre, tous les dimanches et jours fériés de 14h à 18h
Juillet et août, tous les jours sauf le samedi de 14h à 18h.

Des rencontres d’exception dans les coulisses du château et des jardins

-Dimanche 14 juin à 10h30
« Secrets des jardins au 18ème siècle, de l’utile à l’agréable : se divertir, se nourrir, se soigner… »
Visite guidée avec Yveline Allevy, historienne des jardins, ENSA Versailles

- Dimanche 27 septembre à 10h30
« Souvenirs historiques et mobilier Empire. L’épopée de Nicolas Oudinot, Maréchal de Napoléon 1er »
Visite avec Ronald Zins, historien spécialiste de l’Empire.


Visites guidées d’une durée d’1h30
Tarif : 10 € par personne
Réservation obligatoire


Catégorie patrimoineCommentaires fermés

Le Crédit Agricole Sponsor National de l’UEFA EURO 2016

Sans titreuePartenaire historique du football français, partenaire du Comité d’Organisation de la Coupe du Monde 1998, le
Crédit Agricole poursuit son engagement et annonce aujourd’hui son partenariat avec l’UEFA EURO 2016.

Premier réseau bancaire français avec 7 000 agences et 21 millions de clients, le Crédit Agricole est une banque
coopérative engagée sur les territoires. Cet ancrage territorial lui pemet de participer à l’accompagnement du
football partout en France, sport avec lequel il partage les valeurs d’universalité, de proximité et d’utilité. Alors
que la France accueillera pour la troisième fois le Championnat d’Europe de football de l’UEFA, le Groupe sera au rendez-vous pour les 51 matches de l’UEFA EURO 2016 qui se joueront dans 10 villes françaises. Les 39 Caisses régionales de Crédit Agricole seront mobilisées pour partager avec le plus grand nombre cette grande fête du football.

« Le partenariat du Crédit Agricole avec l’UEFA EURO 2016 s’inscrit dans la continuité de notre engagement
historique en faveur du football français. Dix régions françaises se préparent à accueillir l’EURO à partir de juin
2016. Nous nous réjouissons que la France accueille cette compétition. Cet évènement qui rayonnera au-delà
des frontières, animera nos territoires et rassemblera les Français autour d’une passion commune : le football.

Au Crédit Agricole nous sommes mobilisés et nous serons au rendez-vous ! » déclare Jean-Marie Sander, Président de Crédit Agricole S.A.

Pour Jacques Lambert, Président d’EURO 2016 SAS : « Le Crédit Agricole est un partenaire historique du sport et du football français. Sa collaboration à un évènement de l’ampleur de l’EURO est une évidence. Sur le territoire national, le Crédit Agricole est un groupe incontournable et son positionnement comme banque majeure du marché français en fait un partenaire à la hauteur du prestige de l’évènement. Nous sommes ravis de pouvoir compter sur le soutien du Crédit Agricole, comme banque officielle de l’UEFA EURO 2016 ».Sans titreca

Plus de 40 ans de soutien au football français !

Le Crédit Agricole est un partenaire historique et acteur majeur du football français engagé depuis plus de 40 ans. Le Crédit Agricole accompagne dans leur pratique près de deux millions de licenciés et 17 000 clubs de football amateur au travers d’évènements comme le Crédit Agricole Mozaïc Foot Challenge, la Journée Nationale des Débutants, la Coupe Gambardella-Crédit Agricole ou encore les Coupes de France et toutes les Equipes de France.

Catégorie sportCommentaires fermés

Coupe du monde féminine de football 2019

Christophe FERRARI, Président de Grenoble-Alpes Métropole, se réjouit
de la décision de la FIFA d’organiser en France la coupe du monde
féminine 2019. Pour la métropole grenobloise, qui s’est porté candidate
pour accueillir certaines rencontres, il s’agit d’une formidable
opportunité pour promouvoir notre territoire.

La FFF intéressée par le stade des Alpes

La FFF a sélectionné 11 agglomérations dont les équipements correspondent
aux critères préconisés pour ce genre de manifestation. Avec 20 000 places,
le stade des Alpes bénéficie des standards récents en matière de sécurité,
de fonctionnalités et d’aménagements. Il était donc tout indiqué pour
accueillir un tel événement qui réunira 24 équipes nationales pour la phase
finale de juin-juillet 2019. Un accord de principe pour la mise à disposition du
stade a ainsi été signé par les trois partenaires que sont la FFF, Grenoble–
Alpes Métropole et le groupe Carilis-Sogestal, délégataire de l’équipement.
Dans le cadre de la préparation des équipes, d’autres équipements de
l’agglomération comme ceux des massifs environnants pourraient servir pour
les entraînements.

Une opportunité saisie au service de notre territoire

Avec des retombées économiques estimées à plus de 100 M€ sur la France
entière et un coût particulièrement modeste au regard des bénéfices
attendus, c’est aujourd’hui une opportunité que notre agglomération saisit
au service de son territoire. Au-delà de l’activité générée pour notre tissu
économique, notamment dans les secteurs de l’hôtellerie et, plus largement,
du tourisme, la retransmission de cette compétition nous offrira une
visibilité exceptionnelle permettant de valoriser, dans le monde entier, les
atouts riches et diversifiés de notre territoire. Lors de la dernière coupe, ce
sont pas moins de 3000 journalistes issus de 181 pays qui ont couvert
l’événement.

La promotion du sport féminin

La coupe du monde féminine de football représente la deuxième compétition
de la FIFA. C’est aujourd’hui une des priorités de la FFF qui souhaite
développer une compétition comme une pratique sportive de plus en plus
prisée ainsi qu’en témoignent notamment des audiences en constante
augmentation depuis la création de cette coupe en 1991. Avec une équipe de
France 4e au classement FIFA, nul doute que l’engouement sera au rendezvous.
Le choix du Stade des Alpes serait, pour la Métropole, une formidable
occasion de promouvoir le sport féminin, mais aussi et surtout l’égalité
femmes-hommes, un engagement cher à notre agglomération depuis de
nombreuses années déjà.

La décision finale sur le choix des 9 sites accueillant la coupe du monde aura
lieu à l’automne. D’ici là, tout le territoire est mobilisé pour faire valoir
auprès de la FFF les atouts de nos équipements et de notre Métropole.

LOGO GAM

Catégorie La Métro, La MétroCommentaires fermés

« On ne gâche rien ! Dix recettes de chefs grenoblois »

Quel point commun y a-t-il entre la tourte couleur d’automne et le parmentier
queue de boeuf ? Entre le poisson à la dauphinoise et flan de butternuts et le
palet breton et sa crème orange ? Outre que ce sont de délicieuses recettes
faciles à réaliser, elles sont concoctées à partir des restes de repas. On les
retrouve dans le livre “On ne gâche rien ! Dix recettes de chefs grenoblois”,
dont le lancement est programmé le jeudi 26 mars 2015, en présence de
quelques chefs qui ont participé à la campagne “moins jeter, le défi” pilotée
par Grenoble-Alpes Métropole.

Inciter à réduire les déchets à la source
Après le défi lancé à quarante-deux familles pour diminuer leurs déchets ménagers,
le livret “ le pain, n’en perdez pas une miette” qui délivre des trucs et astuces pour
accommoder les reliquats de pain, le livre de dix recettes antigaspi cible les restes des
repas. Viandes, poissons et même les épluchures de légumes servent ainsi
d’ingrédients pour de nouveaux plats qui mettent nos poubelles au régime.

Sensibiliser les habitants au gaspillage alimentaire
Car un Français jette entre 20 et 30 kg de denrées alimentaires chaque année, dont 7
kg de produits non consommés encore emballés, soit 430 euros en moyenne par
foyer !

Un gaspillage qui a des conséquences sur le budget des ménages, sur
l’environnement et tout au long de la chaine d’approvisionnement et de la gestion
des déchets.

Pour toucher un large public, un jeu concours, en partenariat avec France bleu Isère,
est organisé à partir du 30 mars pendant trois semaines. Les auditeurs déposeront
leurs recettes antigaspi sur le site de France bleu Isère. Un jury désignera la
meilleure recette antigaspi et son auteur recevra un bon cadeau pour se
perfectionner à “l’Atelier des papilles”. 50 autres seront également tirées au sort et
récompensées.

L’action de la Métro
La volonté de la Métro de limiter les déchets à la source se traduit au travers de
cinq axes, dont deux sont déjà en cours (le compostage, la lutte contre le gaspillage
alimentaire) :
· Limiter les emballages
· Limiter l’usage des produits nocifs
· Agir contre le gaspillage alimentaire
· Développer le compostage domestique des biodéchets et des déchets végétaux
· Favoriser le réemploi et la réparation.

Le saviez-vous ?
Le livre nous apprend qu’il faut plus
de 10 000 litres d’eau pour produire
un kilo de viande de boeuf, 4 900
litres pour un kilo de porc, 4000
litres pour un kilo de poulet. Réduire
le gaspillage de viande, c’est donc
préserver des terres agricoles,
limiter la consommation en eau et
en énergie, diminuer le nombre de
camions sur les routes, et bien sûr,
faire des économies pour les
ménages.

Où trouver le livre ?
Dans les bibliothèques municipales, les
CCAS et les centres sociaux

Plus d’infos
www.moinsjeter.fr

LOGO GAM

Catégorie La Métro, La Métro, consommation, déchetsCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

mars 2015
L Ma Me J V S D
« fév   avr »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+