Archive | 22 mars 2015

Yves Renn: rester vigilants

P1210166

Yves Renn, président de la coopérative Coopenoix nous a précisé que la campagne 2014 s’est déroulée dans des conditions climatiques favorables.. » mieux qu’en 2013, au niveau de la qualité mais pas au niveau de la quantité…. »

En effet les apports sont inférieurs, à Coopenoix de 35% par rapport à l’année précédente..

 » Cela a obligé la coopérative à bien gérer, faire même des arbitrages afin de servir au mieux ses clients.. ». Et Yves Renn de préciser: « la politique de la coopérative est d’établir un prix en fonction de la qualité des noix, des volumes et du marché .. Ce n’est hélas pas le cas de tous les metteurs en marché et je le déplore. « 

Yves Renn aborde aussi le dossier qualité:  » elle est primordiale…  » Depuis quelques années elle était au rendez vous.. puis en 2013 elle a « plongé ». En 2014 elle est sur les bases de 2012. Cela signifie que même si nous subissons les aléas climatiques nous devons être vigilants, les producteurs et les metteurs en marché.  » Problèmes climatiques mais aussi sanitaires:  » nous avons réussi çà canaliser la mouche du brou,  mais nous avons des problèmes avec les noix noires. Le problème est que de l’extérieur, la noix est belle mais son cerneau est noir et la noix n’est pas consommable.  » Renseignements pris, sur certains secteurs plus de 30% de la récolte a été impactée..

La noix de Grenoble se vend bien..  » nous avons été aidés par le fait que les Etats Unis s’occupaient du marché chinois mais depuis 2013, ils délaissent la Chine pour revenir sur les marchés européens.. nous devrons donc être vigilants.. » Par contre la parité euro/dollar telle qu’elle est aujourd’hui  » nous favorise. Ce rééquilibrage est bon pour nous.. moins pour les USA.. »

La noix de Grenoble est toujours prisée à l’étranger. Si l’Italie et l’Allemagne sont nos principaux clients on note une chute des demandes en provenance de l’Espagne.. La crise doit passer par là!

Coopenoix pense avenir et celui ci passe par l’installation des jeunes agriculteurs:  » oui nous aidons les jeunes qui souhaitent s’installer, de même que des aides à la plantation existent et nous proposons donc des prêts à taux zéro pendant une durée de 7 ans. Il est tout à fait normal que la coopérative donne un coup de pouce à ses adhérents ou futurs adhérents.. »

Bien entendu le président de Coopenoix souhaite qu’une vraie politique du maintien du foncier se mette en place…  » on ne peut pas avoir que des exploitations situées sur les coteaux tout en sachant que la mécanisation rend difficile le travail sur ces coteaux.. »

Il est bien entendu trop tôt pour parler de la campagne à venir.. On en reparlera le moment venu..

Gilbert PRECZ



Catégorie nucicultureCommentaires fermés

Gîte les Larmouizes à St Pierre D’Allevard

Le gîte les Larmouizes est situé sur les contreforts du massif de Belledonne, sur les hauteurs de St Pierre D’Allevard. Exposé plein sud, il est idéalement placé..

gite1

Petit retour en arrière, le couple Ferrari possède cette grande bâtisse et se pose la question de savoir que faire de cette partie inhabitée mais bénéficiant d’un sacré cachet.. Deux options se proposent: soit en faire une grande salle ou une habitation.

C’est la deuxième option qui est choisie.. Si les murs et certaines particularités, qui rappellent le passé sont gardés, le reste est totalement rénové.  » nous avons pris conseil auprès des techniciens des gîtes de France Isère qui nous ont mis sur la voie d’un gîte de grande capacité plutôt que de deux petits gîtes.

gîte2

Le gîte les Larmouizes pouvant accueillir entre 8 et dix personnes est un gîte de caractère indépendant, entièrement rénové à l’ambiance pierre et bois, à la décoration raffinée, unique.. Il est aménagé sur 3 niveaux. Outre une grande pièce de vie, il possède 4 chambres, deux salles de bains et l’originalité d’avoir au troisième étage un espace détente tout à fait original est très utile..

gite3

Certes le gîte n’est pas situé au pied des pistes mais il est placé sur un lieu stratégique: très proche de l’espace nordique du Barrioz, 7 km, et à 30 minutes des stations du Collet d’Allevard, et des 7 laux , sans oublier bien sûr la station thermale d’Allevard les bains..

Nous avons aussi apprécié la vue panoramique sur la chartreuse.. Tout simplement magique!

On peut donc venir se détendre, se ressourcer.. en toutes saisons aux Larmouizes..

Le gîte a accueilli ses premiers clients en juin 2014..  » nous passons par la centrale de réservations des gîtes de France Isère ».. Nos visiteurs viennent de France et de  » Navarre ». Nous avons reçu des étrangers, hollandais par exemple.. mais aussi des entreprises, portugaises, polonaises…. qui sont complémentaires de l ‘activité touristique. »

Inutile de préciser que l’accueil fait par Agnès et Graziano est tout simplement remarquable..

Pour en savoir plus:

Sans titre

http://www.gites-de-france.com/location-vacances-Saint-pierre-d-allevard-Gite-Les-Larmouizes-Et-3-epis-

Gilbert PRECZ

Catégorie tourismeCommentaires fermés

Assemblée générale du Groupement des Sylviculteurs de Belledonne

L’ assemblée générale du Groupement des sylviculteurs de Belledonne avait une saveur toute particulière..


gras 2

Organisée à Froges, la salle était comble pour la dernière d’Henri Gras. Ce dernier a en effet décidé de laisser la présidence de ce groupement dynamique.. Il restera tout de même très actif au sein de la filière forêt/bois puisque tout en restant membre du Groupement des sylviculteurs et élu au conseil d’administration, il conserve la présidence de l’Union des Groupements de Développement forestier de l’Isère.

Henri Gras a été élu président du Groupement des sylviculteurs de Belledonne nord en 2006 ..puis président du Groupement des sylviculteurs de Belledonne suite à la fusion des groupements du sud et du nord du massif.

gras 1

A noter la présence de François Brottes, député pour cette assemblée générale très dense..

Henri Gras a donc présenté son rapport moral..en précisant que  » cette AG revêtira un caractère particulier.. » Et de poursuivre:  » Comme vous le remarquez tous les jours, de nouvelles directives  gouvernementales nous demandent de sortir encore et encore  plus  de bois !

De faire de la gestion durable avec des calendriers  étalés dans le temps pour permettre de connaître ce que la forêt fournira dans 10 /20 voire 40 ans. Mais une chose n’est pas donnée le prix du bois. Nous le coupons qu’une fois.  » Et de se poser la question: « planter  aujourd’hui ! Oui mais quoi ! »

gras 3

Autre sujet abordé:  » 2015 va être une  année  d’attente et d’incertitudes car les changements politiques vont bouleverser  les habitudes et il faudra s’adapter aux nouvelles équipes. Pour celles qui changeront…La réforme des Régions modifiera  considérablement le tissu et les  structures actuelles. En effet  sur Rhône Alpes aujourd’hui 8 départements, demain avec l’Avergne ce sera 12 départements. Un seul CRPF, lequel des deux va rester ! Les techniciens, vont-ils   changer, rester !  Etc. etc. »

Et de rajouter.. »Le réchauffement climatique est en marche et personne, je dis bien personne ne nous dit quoi planter. »

Il a enfin terminé son rapport en remerciant les personnes et structures avec qui il a travaillé durant sa présidence…

Gérard Arnaud, vice président a pour sa part annoncé l’étude de la création d’une future Association libre de gestion forestière tout en indiquant:  » il faut bien étudier le dossier, on ne peut pas faire n’importe quoi..Monter une ASLGF, y adhérer demande exigence et sérieux.. » il a ensuite rappelé que la forêt joue un rôle environnemental, social, économique sur l’espace Belledonne.. il faudrait que certains décideurs ne l’oublient pas..  » Référence faite à l’espace Belledonne et au projet de futur Parc régional naturel de Belledonne..

dauphin

Il lui a été répondu par les voix de Paul Dauphin et Roger Giraud que  » le parc ne se fera pas contre les agriculteurs, les sylviculteurs mais AVEC. Il y a une charte à écrire, vous y serez associés.. »

François Brottes, député a tenu à féliciter les propriétaires forestiers pour leurs engagements « sur un espace difficile, celui de la montagne ». Et de poursuivre: » les groupements tels que les vôtres ont toute leur place au sein de la filière..Sachez vous unir car plus que jamais, dans le contexte actuel, l’union fera la force. « 

Il a rappelé que  » le morcellement est une véritable plaie qui empêche le développement de l’activité forestière, à l’heure ou la demande de bois se fait de plus en plus importante, ou la construction bois a le vent en poupe ».

brottes

 » Oui il faut maintenir les scieurs sur l’ensemble du territoire, oui il faut valoriser le prix du bois, oui il faut développer cette filière respectueuse de l’environnement.. surtout dans notre région et encore plus dans la future région Rhône-Alpes Auvergne qui sera une région de montagne mais aussi très forestière.. avec une puissance forestière très importante.. »

Il ne restait plus qu’à partager le verre de l’amitié..

buffet

Gilbert PRECZ



Catégorie massif de BelledonneCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

mars 2015
L Ma Me J V S D
« fév   avr »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+