Archive | 06 avril 2015

Installation en agriculture: une formation adaptée

Nous avons été invités à assister à un des cours animé par Armel Gueguen
 au CFPPA de Saint-Ismier.

 Les stagiaires étaient une vingtaine de BP-REA (Brevet Professionnel -
Responsable d'Exploitation Agricole), tous porteurs de projets
d'installation en agriculture, sous des formes très diverses et
répondant bien aux opportunités et attentes de nos territoires.
Des projets en maraîchage bio, production de petits fruits avec
transformation à la ferme, petits élevages, d'accueil à la ferme
(accueil touristique ou social), ou encore production de céréales. Et le
plus souvent, leurs projets rassemblent plusieurs de ces pistes,
s'adaptant aux territoires d'accueil.
Le cours donné "UCP2 - Prendre en compte les dynamiques sociales et
professionnelles de son territoire pour en devenir acteur" est une toute
petite composante de leur parcours de formation (une année de septembre
à juin, la formation BP-REA étant piloté par Céline BARDET et Fabienne
GARDERET).
"Dans ce cours, je m'attache à préparer les stagiaires à
inscrire leur projet dans le territoire qu'ils envisagent.Il s'agit
ainsi pour eux de connaître les autres composantes de l'agriculture de ce
territoire, comprendre les atouts et contraintes de ce territoire pour
leur projet, savoir présenter leur future activité et entrer en dialogue
avec les élus et techniciens des collectivités locales. En faire des
partenaires tout simplement. Pour cela, je leur fais rencontrer de
nombreux acteurs et décideurs politiques ou agricoles
 lors de petites conférences toujours très animées" nous a précisé Armel Gueguen.

 En parallèle de ces cours et interventions extérieures, les stagiaires
rédigent par petits groupes un dossier sur un territoire qu'ils ont
choisi (cette année, 2 groupes ont travaillé sur Crolles, 2 sur le
Trièves et 1 sur La Chartreuse).

 Ils produisent ainsi un diagnostic agricole territorial complété par l'étude
 d'un projet de développement agricole sur ce même territoire.
 Quand cela est possible, ils présentent les conclusions de leur étude aux
techniciens ou élus avec qui ils ont préparé le dossier.

Sur Saint-Ismier, sont accueillis tous les ans une vingtaine de
stagiaires en BP-REA, majoritairement en reconversion professionnelle. Ils
ont souvent vécu une première partie de vie (études ou domaine
professionnel) qui ne remplit pas suffisamment leurs aspirations
personnelles.
Ils envisagent alors une installation en agriculture autour
d'un réel projet de vie, projet qu'ils réalisent majoritairement dès la
sortie du BP-REA ou quelques années après, forts d'expériences
professionnelles agricoles complémentaires.

 Les autres domaines de compétence du CFPPA de Saint-Ismier sont l'es
Aménagements Paysagers (du CAPA à la Licence Pro en passant par le BP ou
le Bac Pro) l'élagage avec un Certificat de Spécialisation "Taille et
soins aux arbres" et la production horticole (BP) : ces formations sont
accessibles en apprentissage comme en formation continue.
Vous aurez le détail de ces formations sur
http://www.lycee-horticole-grenoble-st-ismier.educagri.fr/letablissement/cfppa.html

Catégorie enseignement-formationCommentaires fermés

Offres et demandes d’emploi, dans le secteur agricole, en Rhône-Alpes

Retrouvez ces offres d’emploi sur www.anefa.org :

Drôme . Expl. recrute un agent arboricole expérimenté. Vs réaliserez les opérations techniques relatives à la plantation et à la conduite des vergers. Formation BTA ou BTS arboricole. CDI tps plein. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OAR105-26

Hte-Savoie . Expl. laitière, zone de montagne, cherche un salarié. Vs appuierez à la traite (y compris en alpage), aux soins des animaux et aux travaux extérieurs (parcs, fenaisons, déplacement des animaux…). CDI tps plein. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OVL87-74

Isère . Expl. nucicole recherche une pers. pr réaliser les missions suivantes sur deux expl : travaux mécaniques et manuels, conduite de tracteurs, traitement des vergers, taille, entretien divers. CDD tps plein d’avril à octobre 2015. Contact : 04 76 20 68 08 ou emploi-isere@anefa.org. OAR29-38

Savoie . Association recrute un chef de culture légumière. Vs participerez à la mise en route et au suivi du plan de culture annuel : préparation des sols, approvisionnement, arrosage, gestion des récoltes. Vs encadrerez une équipe. CDD tps partiel, 130 hres mensuelles, 6 mois. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OMA4-73

Savoie . Exp. cherche un agent d’élevage laitier. Vs assurerez la traite, les soins et l’alimentation des vaches laitières. Possibilité de louer un gîte à proximité de l’exploitation. CDD tps plein 3 mois. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OVL70-73

Retrouvez ces demandes d’emploi sur www.anefa.org :

Drôme . Femme cherche emploi en pépinière-horticulture, maraichage ou élevage équin. Titulaire BTS prod. animales. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DCA37-26

Isère . Femme, basée à Beauvoir de Marc, titulaire BTS agricole, cherche poste d’agent fromager en CDI tps plein. Disponibilité immédiate. Contact : 04 76 20 68 08 ou emploi-isere@anefa.org. DVL99-38

Isère . Homme basé à Grenoble, titulaire d’un BPREA (plantes aromatiques et médicinales/arboriculture) cherche poste d’agent arboricole. Disponibilité immédiate. Contact : 04 76 20 68 08 ou emploi-isere@anefa.org. DAR53-38

Loire . Homme cherche emploi d’agent d’élevage bovin. Titulaire bac pro. Expériences acquises en stage. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DVL84-42

Savoie . Femme cherche emploi élevage et/ou en horticulture, viticulture. Expériences en service de remplacement et en tant que saisonnière. Titulaire BPREA et BTS prod. animales. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DVL50-73

Catégorie agriculture, economie/emploi, petites annoncesCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

avril 2015
L Ma Me J V S D
« mar   mai »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+