Archive | mai, 2015

Remplace-moi si tu peux, le serious game des Services de Remplacement

Service de Remplacement France lance son premier serious game dédié aux agriculteurs : « Remplace-moi si tu peux ».

Son objectif est de permettre aux exploitants agricoles d’apprendre, de manière ludique, à préparer leur remplacement et à devenir acteur du management de celui-ci.

Un manque d’anticipation de ses absences et de son remplacement

Dans une enquête menée par SR France entre 2009 et 2013, il apparaît qu’en cas d’absences, des agriculteurs ne se font pas remplacer pour des raisons variées. Parmi celle-ci, la méfiance quant à la pratique du remplacement qui conduit certains agriculteurs à ne pas faire le premier pas.

D’autres, n’ayant pas l’habitude de travailler avec quelqu’un ou d’embaucher une personne extérieure, voient le remplacement trop difficile à mettre en œuvre. En effet, de nombreux agriculteurs ne sont pas (ou peu) formés aux pratiques du management de salariés, ce qui peut les conduire à ne pas se faire remplacer ou à des remplacements qui se passent mal.

De fait, les agriculteurs n’anticipent pas assez, voire pas du tout, une possible absence dans leur gestion d’entreprise. Cela est de nature à remettre en cause le fonctionnement économique, social et environnemental de celle-ci.

Accompagner les agriculteurs avec un outil innovant

Devant ce constat, il est apparu nécessaire d’accompagner les agriculteurs à anticiper une absence, à organiser leur exploitation et à s’organiser eux-mêmes d’un point de vue managérial pour permettre à un salarié de les remplacer.

Conscient que ce public ne dispose pas de larges périodes pour se former ou peut être réfractaire aux méthodes de formation traditionnelles, le choix a été fait de se tourner vers un outil innovant dont la méthode lierait le côté ludique d’un apprentissage par le jeu sans enlever une approche sérieuse des thèmes à traiter : le serious game.

La finalité de « Remplace-moi si tu peux » est d’apprendre de manière à la fois pédagogique et ludique aux agriculteurs d’une part à anticiper le fait d’être remplacé, d’autre part d’organiser toutes les étapes de leur remplacement, pour sécuriser leur entreprise.

Support d’une formation innovante

Ce serious game va être le support de l’expérimentation d’une formation innovante destinée aux agriculteurs désireux de se former au management de leur remplacement. La pédagogie de cette formation sera enrichie par le multimédia et les réseaux, dans le cadre d’un appel d’offres « innovation en formation » lancé par Vivea.

Découvrez le teaser de « Remplace-moi si tu peux » :

http://www.servicederemplacement.fr/webtv

Accédez au jeu « Remplace-moi si tu peux » :

http://www.servicederemplacement.fr/remplace-moi-si-tu-peux

Catégorie A la une, agricultureCommentaires fermés

Le débardage par ballon à la fête de la forêt de montagne !

Ce sera une première en France.. et elle aura lieu lors de la fête de la forêt de montagne qui se déroulera à Lans en Vercors du 12 au 14 juin… Il s’agit d’une démonstration de débardage par ballon.

Sans titre

C’est une première en France mais cette méthode de sortir du bois par ballon n’est pas nouvelle.

 » Cette technique a été utilisée aux 2tats Unis à partir des années 60, en particulier dans l’Oregon. Utilisée jusqu’au début des années 80, elle a été supplantée par l’hélicoptère » nous précise Francis de Morogues, chargé de recherche et de développement au centre technique de la forêt et de la filière bois,( FCBA) basé à Grenoble..

Cela n’a pas empêché les techniques d’évoluer, le textile remplaçant le câble en acier plus lourd, le ballon devenant plus léger, plus maniable, plus résistant..L’aérodynamisme a également été travaillé, .. Ces avancées ont permis au ballon de redevenir à la mode.

 » En 2010, Jean Charles Mogenet de l’entreprise Echoforêt, a lancé l’idée de relancer cette pratique qui lui semblait tout à fait adaptée pour sortir le bois de nos massifs.

Il faut savoir que sur les départements de l’Isère et des Savoie, 40 000 hectares de forêts ne sont pas exploités car inaccessibles.

La FCBA a mené un programme de Recherche et développement avec des partenaires régionaux: scientifiques (CEA Liten, Grenoble INPG ENSE), industriel(Airstar) et professionnel (Echoforêt).

Au niveau du ballon lui même c’est donc la société Airstar qui mène le projet.

Cette société innovante basée à Champ-près-Froges produit depuis 20 ans des ballons éclairants qui ont fait depuis le tour du monde, jusqu’à éclairer les stades brésiliens lors de la dernière Coupe du monde de football.

 » Quand on lui a présenté le projet de ballon utilisé pour le débardage, ses dirigeants n’y croyaient pas  » sourit aujourd’hui Fabrice De Morogues.  » Aujourd’hui ils sont enthousiastes! »..

Nous n’ en sommes qu’au niveau expérimental. La démonstration proposée à la fête de la forêt de montagne servira de test.

Le ballon de démonstration fait 17 mètres de diamètre, 20,75 mètres de long pour un volume de285 mètres3. Gonflé à l’hélium il pourra tracté une centaine de kilos..

L’objectif à l’orée de 2018 porté par Airstar étant de donner naissance à un ballon de 17 mètres de diamètre, 50mètres de long. Il pourra porter 2 tonnes de charge sur 2 km..

Avantage non négligeable, il sera ballon porteur mais aussi dirigeable. Il pourra donc se déplacer d’un site à l’autre sans aucune difficultés..

A noter que ce projet entre bien dans le moule du développement durable, du respect de l’environnement. Il protège les sols, les arbres, la biodiversité, ne demande pas la constructions de routes ou dessertes forestières..L’utilisation de l’électricité évite la consommation de gasoil..

Une réunion de présentation de ce concept a eu lieu le 13 mai en présence des principaux acteurs de la filière bois: ONF, CRPF, Coforêt, Communes forestières, Bois du Dauphiné… » Leurs représentants se sont tous montrés emballés » s’est enthousiasmé Fabrice de Morogues..

Comme le seront sans doute les milliers de personnes qui assisteront aux démonstration lors de la fête de la forêt de montagne.

Gilbert PRECZ

sans titre 2




Catégorie forêtCommentaires fermés

Planter des arbres européens en Chine pour identifier les espèces invasives dans nos forêts

La majorité des espèces exotiques introduites en Europe et s’attaquant aux plantes viennent désormais d’Asie.

Des chercheurs de l’Inra, avec des collègues de l’Académie des Sciences de Chine et de l’Université Forestière du Zhejiang, proposent une nouvelle méthode pour détecter les envahisseurs potentiels dans leur région d’origine, avant leur introduction sur un autre continent.

Pour cela, ils ont planté des arbres européens comme sentinelles en Chine et durant quatre années, ils ont étudié la capacité des insectes et champignons pathogènes chinois à coloniser ces arbres.

Une expérimentation unique

Les chercheurs de l’Inra ont planté 7 espèces d’arbres européens, 5 de feuillus (charme, hêtre, et 3 espèces de chênes) et de 2 de conifères (cyprès, sapin), dans 2 sites de Chine (région de Beijing et de Hangzhou-Fuyang).

Au départ, les plants mesuraient environ 1,5 mètre et ont été plantés sur chaque site à raison de 100 individus par espèce, disposés en parcelles contiguës de 25 plants. Au total, 400 arbres ont été installés à Beijing et 700 à Fuyang.

Régulièrement, entre 2007 et 2011, les chercheurs ont surveillé étroitement la colonisation de ces arbres par les insectes et champignons chinois.
Durant ces quatre ans, tous les quinze jours à Fuyang ou tous les mois à Beijing, chaque arbre a été examiné pour repérer et comptabiliser les adultes et larves d’insectes ou les dégâts, puis ces insectes ont été collectés.

Les différents types de dégâts causés sur feuille, bourgeon, branche ou tronc ont été recensés et photographiés. A partir d’élevages, les chercheurs ont ensuite tenté d’attribuer chaque type de dégâts aux insectes présents, dont les larves et les adultes ont été conservés pour une identification taxonomique et génétique.

Au total, 104 espèces d’insectes ont été observées sur ces nouveaux hôtes. Certains insectes observés ont été considérés comme de simples consommateurs occasionnels des feuilles de ces arbres. Mais 38 espèces ont été responsables de colonisations multiples, la plupart sur le chêne sessile, et il a été prouvé qu’au moins 6 d’entre elles pouvaient assurer leur complet développement sur les arbres européens.

Ces 38 espèces peuvent être considérées comme des espèces potentiellement invasives si elles étaient introduites en Europe.

De manière surprenante, la majorité de ces espèces semblent être à l’origine liées aux cultures agricoles ou aux arbres fruitiers plutôt qu’aux arbres forestiers environnants.
Trois années ont été nécessaires pour atteindre un taux de colonisation maximal. Ainsi, la quasi-totalité des arbres ont survécu la première année, puis le taux de mortalité a été très important sur les 2 sites, avec cependant des différences significatives entre les essences.

Après 3 ans d’expérimentation, seuls 99 arbres sur les 400 plantés à Beijing étaient toujours vivants : les conifères étaient morts (sauf 4 individus) mais la moitié des chênes avaient survécu. A Fuyang après 2 années de plantation, le chêne sessile était le seul à obtenir un taux de survie proche de 50%.

Cette méthode d’arbres sentinelles semble donc prometteuse, et sa généralisation possible fait actuellement l’objet d’un projet européen COST intitulé « Global Warning ».

Un des points de blocage important concerne la difficulté d’identification des insectes, en particulier des larves, et pathogènes par des méthodes classiques. Cela pourrait être levé grâce au développement de banques de données moléculaires.

Catégorie forêtCommentaires fermés

Printemps des marchés: succès!

Grenoble-Alpes Métropole et les communes ont proposé deux semaines d’animations, intitulées  » le printemps des marchés » afin de redécouvrir l’ambiance des marchés, sentir l’odeur des produits frais, égayer nos papilles…

Nous avons surtout retenu l’opération cuisine anti-gaspi avec la mise en place d’une cuisine anti-gaspi.

les messagers du tri de la métropole ont livré leurs astuces et recettes anti-gaspi.  L’association Feed’Art ont confectionné une dégustation de bouchées préparées à l’aide de fruits et légumes oubliés, difformes ou rebus de marché.

Cette animation a connu un franc succès..

Les membres de l’association Feed’art qui ont animé les marchés durant toute la durée de l’évènement  » le printemps des marchés  » se sont dits enthousiastes par l’accueil reçu.

 » Des centaines de visiteurs se sont arrêtés sur le stand, ont posé de nombreuses questions.. Lles conversations sont allées bon train. On a senti une belle mobilisation autour du gaspillage alimentaire. Nous sommes convaincus d’avoir converti des dizaines de familles à moins gaspiller.  »

Il faut dire que les recettes concoctées sur place ont été très appréciées.. toutes faites à partir d’ingrédients tels que les fruits et légumes qui auraient du partir au rebus.

 » Nous avons beaucoup apprécié que les commerçants présents sur les marchés nous apportent leurs fruits et légumes, posent de multiples questions et se sont dits prêts à être notre relais autour de leurs étals.. « 

Les personnes qui ont pu déguster jus de fruits, chips de peau de légumes, beignets à base de différents fruits.. légumes.. ont vu leurs papilles frémir de plaisir!

Gilbert PRECZ

Voici quelques clichés pris sur le marché de Saint-Egrève.

P1060061P1060062P1060063P1060064P1060065P1060066P1060067P1060068P1060069P1060070P1060071P1060072P1060073P1060074

Catégorie La Métro, La Métro, agro-alimentaire, déchetsCommentaires fermés

Tunnel du Chambon: ça se complique!

Suite à la fermeture du tunnel du Chambon sur la RD1091 reliant Grenoble à Briançon le 10 avril dernier en raison du risque d’effondrement partiel de sa voûte dû à un important mouvement de terrain, le Département de l’Isère a immédiatement engagé les études puis des travaux de confortement.

Les travaux consistent à renforcer la voûte du tunnel par une contre voûte en béton armé sur la section affectée par des mouvements géologiques repérés par les instruments de mesures. La préfabrication du coffrage a été réalisée par l’entreprise comme prévu, la livraison et l’assemblage du coffrage sur site ont été engagés ce mardi.

Des désordres géologiques de plus grande ampleur sont constatés aujourd’hui sur l’ensemble du versant de montagne.

Ces derniers imposent d’adapter la solution initialement retenue avec l’objectif de réduire au maximum la durée du chantier, de minorer l’impact de cette situation sur les territoires, tout en ménageant la sécurité des ouvriers intervenant sur le chantier.

La seule solution technique envisageable consiste désormais à démolir la voûte endommagée en faisant précéder cette démolition d’injections de coulis de ciment qui doit démarrer très rapidement, pour stabiliser la roche et prévenir d’éventuelles chutes de blocs à l’occasion de la démolition.

Ce dispositif a été convenu entre les 2 départements, les services de l’Etat de l’Isère et des Hautes Alpes et les maires des communes directement impactées lors d’une réunion tenue ce 29 mai 2015.

Un nouveau point de situation sera effectué chaque fin de semaine. Parallèlement :

  • Les moyens consacrés au transport de personnes par bateaux seront amplifiés ;
  • l’État, les collectivités territoriales et les chambres de commerce et d’industrie mobilisent le dispositif d’aide aux entreprises et poursuivent la recherche de moyens complémentaires.

Catégorie environnement, transportCommentaires fermés

Civisme et incivisme…

Ce samedi 30 mai à 18h00, c’est la soirée de remise des prix aux Jeunes Talents de cette 11ème édition !

Cet événement, organisé par l’association Familles rurales, aura lieu à la salle des fêtes et des familles de la garenne au 60 avenue Gal Eisenhower, Lyon 5ème.

Cette année, 6 lauréats sont retenus sur des projets très différents que vous pouvez consulter sur le site

http://www.concoursjeunestalents.fr dans la rubrique “Mon projet”

Chaque candidat présentera son projet lors de la soirée qui sera ponctuée d’animations : un défilé de mode, un concert acoustique de la marraine de la soirée Nalya, des démonstrations de Salsa et bien d’autres surprises.

Parmi les finalistes, les jeunes de Terminale Bac Pro GMNF (Gestion du Milieu Naturel et de la Faune)scolarisés à la MFR de Vif.

Dans le cadre de leur enseignement d’Environnement Social et Culturel (ESC),ils ont produit plusieurs clips sur le thème de l’incivilité. Devant la qualité de leur travail, Nicolas Elzear (leur formateur) leur a proposé de participer au concours « Jeunes Talents » organisé par Familles en mouvement.

Le but recherché dans ces montages et ses actions ont été principalement la sensibilisation des élèves sur les civilités et incivilités du quotidien. Les comportements de chacun qui ne respectent pas une partie ou l’ensemble des règles de vie en communauté. Tel que le respect d’autrui, la politesse, la courtoisie, etc

Après une première sélection sur dossier suivie d’une audition à Lyon, Ils font partie des 15 meilleurs groupes sélectionnés.

Pour préparer la dernière phase de ce concours, ils se sont rendus début avril à Lyon concevoir deux panneaux présentant leur travail. Panneaux leur serviront de support pour la finale de ce concours qui se tiendra donc ce Samedi 30 mai à Lyon.

Nous attendons avec impatience leur résultat..

Pour découvrir et apprécier vous aussi leur travail cliquez sur le lien suivant : https://www.youtube.com/results?search_query=hzelsAF3lw8

Catégorie enseignement-formationCommentaires fermés

CMA: Déménagement du site de Vienne

logo CMALe site de Vienne de la CMA Isère change d’adresse au 10 juin 2015.

Situé sur les quais du Rhône, en plein centre-ville de Vienne, retrouvez dans ce nouveau lieu tous les services de la CMA Isère.

Que ce soit pour : les formalités des entreprises, l’apprentissage, la création et la reprise d’entreprise, le développement de l’entreprise en passant par la formation continue, le nouveau site de la CMA Isère est désormais situé dans le bâtiment de la CCI Nord Isère.

A partir du 10 juin

Une nouvelle adresse :

Chambre de Métiers et de l’Artisanat de l’Isère

Site de Vienne

2 place Saint Pierre

CS 30369

38217 VIENNE CEDEX

Un accès facilité :

Dans le bâtiment de la CCI Nord Isère

Entrée de la CMA Isère face à la CPAM

Des horaires d’ouverture inchangés :

Lundi au jeudi :

8h30 à 12h et 13h à 16h

Vendredi :

8h30 à 12h

Permanence téléphonique du lundi au jeudi de 16h à 17h

Pour joindre la CMA Isère : un seul numéro de téléphone le 04 76 70 82 09

Courriel : contact@cma-isere.fr

www.cma-isere.fr

Catégorie Chambre des metiers et de l'Artisanat 38Commentaires fermés

Les agriculteurs auront jusqu’au 15 juin pour déposer leurs dossiers PAC 2015

Au 25 mai au soir, soit 29 jours après l’ouverture des déclarations PAC, le nombre de dossiers déposés et le rythme de dépôt des dossiers via le logiciel TelePac était toujours similaire à celui constaté en 2013 et 2014.

Le nombre total de dossiers déposés dans TelePac à cette date atteint près de 40% du nombre total de dossiers attendus. Ces chiffres témoignent de la forte mobilisation des agriculteurs, des services de l’Etat et des organismes partenaires.

Toutefois, dans quelques départements, le rythme de dépôt est sensiblement inférieur à la moyenne. De plus, avec la mise en place en 2015 de règles nouvelles et surtout différentes de celles auxquelles ils étaient habitués, les agriculteurs ont besoin d’un temps d’accompagnement supplémentaire cette année.

Les jours supplémentaires ainsi accordés doivent permettre aux agriculteurs, aux DDT, aux chambres d’agricultures, aux centres de gestion et aux autres organismes qui apportent leur appui aux agriculteurs, de finaliser le dépôt des dossiers dans les meilleures conditions.

Cette nouvelle date limite correspond au maximum autorisé par la réglementation européenne, cette dernière ayant été assouplie pour l’année 2015, suite à une demande portée par la France et suivie par plusieurs Etats Membres.

Catégorie PAC, agricultureCommentaires fermés

Concours départemental d’élevage: l’élevage au fil de l’eau

Festi’Biol, les éleveurs de l’Isère et la société d’agriculture du canton du Grand Lemps organisent la fête de l’élevage autour de la thématique de l’eau. Un des temps fort: le concours départemental de l’élevage..

Ce rendez vous est organisé du  vendredi 21 au dimanche 23 août 2015 à Biol.

L’élevage sera représenté pour montrer son dynamisme et donner aux futurs éleveurs l’envie de faire vivre ce beau métier.
Le Concours départemental d’élevage mettra en valeur l’élevage isérois et le savoir-faire des agriculteurs.

Diverses animations, expositions..sont prévues pour tout public.

Le groupe Provencia et sillon38.com seront partenaires de ce rendez vous important pour l’élevage départemental.

Sans titre 2

Le groupe Provencia, déjà partenaire de la dernière édition qui s’est déroulée à St Laurent du Pont en 2013, qui se veut et prouve qu’il est un partenaire des agriculteurs,  des éleveurs régionaux et locaux ne pouvait qu’être un partenaire privilégié de cette manifestation.

Un partenariat très actif puisque le Groupe Provencia va jouer la carte des produits locaux à travers les 3 AOP de l’Isère: la noix de Grenoble, Le Bleu du Vercors Sassenage et le vin de Savoie issu de Chapareillan. Celles ci et d’autres produits de qualité garniront des paniers qui seront offerts à plusieurs acteurs de cette manifestation.

sillon38 sera pour sa part partenaire média de ces journées ou l’agriculture en général et l’élevage en particulier seront mis à l’honneur.


Catégorie agriculture, élevageCommentaires fermés

Vive le VAE!

Ils étaient nombreux à essayer le vélo à assistance électrique lors de l’inauguration de la viaVercors.. Des utilisateurs conquis..  » Je me suis réconcilier avec le vélo, même s’il faut quand même pédaler » nous dira l’un d’entre eux.. » J’ai passé les côtes sans efforts » précisera un autre utilisateur..

Chantal Carlioz sur le parcours de la ViaVercors

Chantal Carlioz sur le parcours de la ViaVercors

Un vélo à assistance électrique qui a conquis Chantal Carlioz, vice présidente du conseil départemental en charge du tourisme, de la montagne et des stations et de fait présidente d’Isère Tourisme.

Lors du conseil d’observation d’Isère tourisme, dont le thème était  » le boom du vélo électrique, enjeux et mode d’emploi, » Chantal Carlioz a fait un voeu plein de réalisme: je souhaiterais que le département de l’Isère soit le premier à expérimenter le vélo à assistance électrique ».

Démarche totalement fondée quand on sait que, pour l’année 2014, il y a, au niveau national, et donc en Isère, une forte augmentation des parts de marché du VAE.

il faut dire que les reliefs de notre département se prêtent bien à cette pratique.. On peut y rajouter que les parcours qui permettent son utilisation sont nombreux.

Nombreux peuvent aussi en être les usages: déplacements doux, randonnées, trajets domicile-travail sportif, mais aussi médical, professionnel ( les facteurs par exemple) ..

Le prochain critérium du Dauphiné arrive, le 12 juin prochain,  sur les hauteurs de Villard de Lans, Chantal Carlioz maire de la commune va t-elle rejoindre  la ligne d’arrivée à Côte 2000 en VAE??? A voir…


Catégorie aménagement, loisirs/détenteCommentaires fermés

Catégories

Archives

Agenda

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+