Archive | 12 mai 2015

ViaVercors: Biassu en fait son actu..

Biassu n’a pu participer à l’inauguration de la ViaVercors mais l’article mis en ligne sur sillon38.com l’a inspiré…

Sans titre 2

Catégorie Biassu, Communauté de Communes du Massif du VercorsCommentaires fermés

Assemblée générale de l’antenne Gîtes de France Isère

L’assemblée générale des gîtes de France Isère s’est déroulée dans le cadre majestueux de la station de Vaujany.

Située face au superbe Massif des Grandes Rousses, à 1250m d’altitude, Vaujany possède tout le charme et le cachet d’une authentique station village de montagne.

Entre tradition et modernité, Vaujany propose aux vacanciers les équipements les plus performants pour skier, patiner ou encore randonner au coeur de paysages grandioses, dans une nature souriante et préservée. Et puis à Vaujany nous sommes accueillis par une très belle cascade, la cascade du fare…

cas

Philippe Riboulleau, président a tout de suite  » planté  » le décor en précisant que  » le réseau national des gîtes de France, leader mondial de l’accueil chez l’habitant célèbre cette année ses 60 ans.. Cet anniversaire témoigne de l’incontournable rayonnement des gîtes de France. »

bure

Et de nous donner rendez vous:  » le 20 septembre 1956 naissait l’association départementale des gîtes de France en Isère… Rendez vous donc à la fin de l’été 2016 pour fêter à notre tour cet évènement.. ».

On ne peut oublier que notre département a été pionnier dans de nombreux domaines et qu’il prend des initiatives qui sont mises en valeur au niveau national.

Dans la foulée du premier service de tourisme rural initié à Grenoble en 1960 ses créent les premières chambres d’hôtes sur le plateau du Vercors, nous sommes en 1967..

Au sortir de la liesse qui a coiffé les Jeux Olympiques de Grenoble en 1968, l’Isère met en place en 1976 la première centrale de réservation..

 » Oui nous sommes des précurseurs, forces de propositions.. novateurs… cela c’est encore vu en 2014 avec l’opération portes ouvertes initiée dans notre département et reprise en 2015 au niveau national! ».

Philippe Riboulleau a engagé le mouvement pour que cette dynamique se poursuive,  » nous répondrons positivement à toutes les innovations constructives rendues nécessaires à la modernisation de nos produits touristiques, à leurs moyens de commercialisation.. ».

Malgré le contexte ambiant, l’année 2014 aura été  » un bon millésime ».  » Notre centrale de réservation  affiche, pour l’année 2014 un résultat encourageant avec un chiffre d’affaires qui atteint un seuil largement respectable. « 

Il a été aussi rappelé l’action de coopération internationale copilotée par l’AFRAT et la région Rhône-Alpes au profit d’une association des chambres d’hôtes en Arménie. Nous en avons fait écho sur sillon38.

salle

On retiendra aussi le succès de la journée annuelle des adhérents qui a accueilli plus de 180 personnes au golf de Bresson.

Les partenaires de l'antenne gîte de France Isère ont participé à cette assemblée générale. On reconnaît ici Yvon Galindo et guillaume Meynard représentant le Crédit Agricole sud rhône-Alpes

Les partenaires de l'antenne gîte de France Isère ont participé à cette assemblée générale. On reconnaît ici Yvon Galindo et Guillaume Meynard représentant le Crédit Agricole sud Rhône-Alpes

Présence des gîtes de France Isère au forum des hébergeur qui s'est tenu à Alpexpo le 6 mai 2015

Actualité: présence des gîtes de France Isère au forum des hébergeur qui s'est tenu à Alpexpo le 6 mai 2015

Catégorie A la une, tourismeCommentaires fermés

Le génome du chêne séquencé

Des équipes de recherche de l’Inra et du CEA viennent de séquencer le génome du chêne pédonculé (Quercus robur).

Il s’agit du premier séquençage pour une espèce du genre Quercus très largement répandu dans l’hémisphère nord.

Ces travaux permettront notamment de mieux comprendre les mécanismes d’adaptation des arbres aux variations environnementales et fourniront des éléments pour anticiper leurs réponses au changement climatique. Ils font l’objet d’un premier article publié dans la revue en libre accès Molecular Ecology Resources, avant une publication finalisée des résultats dans les prochains mois.

Chêne pédonculé. © Inra, A. Kremer


Arbre emblématique, le chêne pédonculé (Quercus robur) fait partie de la section botanique la plus importante du genre Quercus : les chênes blancs, dont on dénombre 200 espèces et qui sont présents à la fois en Europe, en Asie et en Amérique.

Grâce à un consortium piloté par l’Inra de Bordeaux-Aquitaine, en partenariat avec le Centre National de Séquençage du CEA (Génoscope), le génome du chêne pédonculé vient d’être séquencé.

Trois années de travaux ont permis de décrypter l’ensemble de l’information génétique portée par ses 12 paires de chromosomes. Le consortium a caractérisé 50 000 gènes et estimé que la moitié des 1,5 milliard de paires de base du génome était constituée d’éléments répétés.

C’est la première réalisation pour une espèce du genre Quercus, qui occupe une place importante au plan économique, écologique, mais aussi culturel dans de nombreux pays.


<p>Séquençage Chêne pédonculé</p>. © Inra, A. Kremer
Séquençage Chêne pédonculé © Inra, A. Kremer

Le séquençage du génome du chêne pédonculé constitue une porte d’entrée unique pour analyser et comprendre la fonction des gènes de cet arbre emblématique. Son génome aura ainsi valeur de référence pour les autres espèces de chênes blancs, mais également pour des espèces plus éloignées de la famille des Fagacées (Châtaignier ou Hêtre).

Il permettra d’étudier la régulation interne des espèces très longévives exposées à de forte variations climatiques annuelles, voire à des événements extrêmes au cours de leur vie.

Ces recherches faciliteront également l’identification des gènes impliqués dans l’adaptation à l’environnement ou dans les relations symbiotiques entre leurs racines et les champignons mycorhiziens (comme le mycélium de la truffe).

Elles permettront aussi l’identification des gènes responsables de la biosynthèse des extractibles du bois, tels que les tannins et whisky lactone, qui confèrent leur saveur et leur goût aux vins et alcools. Au plan de l’évolution, la séquence du génome du chêne permet d’ores et déjà aux chercheurs d’analyser plus finement les processus d’adaptation locale et de spéciation qui expliquent la diversité de ces arbres qui ont colonisés des milieux très diversifiés.

Ces travaux constituent une avancée majeure dans la connaissance de la biologie, de la génétique et de l’évolution des arbres, qui sera largement valorisée dans les recherches à venir portant sur la structure et le fonctionnement du génome de ces espèces pérennes. Au-delà de la connaissance académique, ces recherches ouvrent des perspectives dans des domaines plus appliqués, en réponse aux multiples questions sociétales portant sur l’évolution des forêts.

Des résultats partagés

Conformément aux accords internationaux des Bermudes (1998) et de Fort Lauderdale (2003), ainsi qu’à la déclaration de Toronto (2009), les données du séquençage du génome du chêne sont mises librement à disposition de la communauté scientifique (www.oakgenome.fr), avant la publication de l’article scientifique finalisé par le consortium prévue dans les prochains mois.

Projet GENOAK

Ce séquençage, l’assemblage et l’annotation du génome du chêne constitue un résultat du projet « GENOAK » (Séquençage du génome du chêne et identification de gènes d’intérêt adaptatifs chez les arbres forestiers), initié en octobre 2011, co-financé par l’Agence Nationale de la Recherche pour 4 ans et rassemblant plusieurs équipes de recherche de l’Inra ainsi que le Génoscope du CEA.

Catégorie - filière boisCommentaires fermés

Découverte et échanges autour de la gestion forestière

Le 22 mai est organisée une demi-journée d’information découverte de la Forêt .
Organisateurs : les acteurs de la filière forêt bois de l’Isère rassemblésautour de l’interprofession CREABOIS Isère.

Objectif :  Mobiliser les élus des collectivités (communes…)
Faire découvrir aux élus :

  • l’intérêt de la gestion forestière durable pour produire du bois local.
  • l’importance de l’aménagement (desserte – lien PLU) pour valoriser et rendre exploitable les forêts,
  • la nécessité de connaître les rôles et fonctions d’une forêt gérée pour concilier les différents usages et attentes.

Aborder des questions comme :

  • Conséquences de l’activité forestière?
  • Cohabitation des usages?
  • ETC…

Le but : construire avec les collectivités une approche et une culture commune sur ces questions.

1

23

Catégorie - filière boisCommentaires fermés

Des adolescents français rencontrent Angela Merkel

En amont du G7, placé cette année sous la présidence de l’Allemagne, 54 jeunes âgés de 14 à 18 ans ont rencontré la Chancelière allemande Angela Merkel à Berlin pour lui présenter leurs propositions sur les enjeux du monde les plus pressants.

Deux jeunes français ont pu prendre la parole devant Angela Merkel. Aujourd’hui, 12 mai, trois autres se sont rendus à l’ambassade de France à Berlin et demain, 13 mai, une rencontre avec le Secrétaire d’Etat fédéral est prévue.

Ces jeunes délégués participent au J7 (Junior 7), Sommet international de la jeunesse organisé par le gouvernement allemand et l’UNICEF, depuis le 7 mai pour réfléchir ensemble aux moyens efficaces de protéger notre planète, atteindre une plus grande égalité mondiale et créer des opportunités pour tous les enfants et les jeunes. Ils viennent des États du G7, de certains États membres de l’UE et d’un certain nombre de pays en développement.

« J’accorde de l’importance au fait que les critiques de la mondialisation continuent de mettre le doigt sur ce qui va mal. Voilà pourquoi je rencontre des jeunes et nous discutons de la façon dont nous pouvons construire un monde meilleur et faire mieux », a commenté Angela Merkel, à l’occasion de la visite des jeunes à la Chancellerie.

« Aujourd’hui, c’est au tour des jeunes de prendre la parole. Nous devons les écouter et les impliquer dans la façon dont nous abordons les défis à venir », a souligné la ministre fédérale de la Jeunesse Manuela Schwesig. « Les débats du J7, à la fois animés et profonds, démontrent que nous devons unir nos forces avec la jeune génération pour faire plus et assurer un développement plus équitable et durable. »

« Les jeunes sont beaucoup plus susceptibles de remettre en cause des choses que la plupart des adultes sont trop prompts à accepter », a déclaré l’astronaute et ambassadeur de l’UNICEF Alexander Gerst, qui soutient le Sommet du J7. « Leurs questions et leurs idées peuvent aider à changer de perspective. Comme la destruction de notre planète continue, nous devons trouver de nouvelles approches dans de nombreux domaines ».

Les jeunes du J7 espèrent que leur voix sera entendue au plus haut niveau politique : « Nous croyons que le G7 joue un rôle important dans le développement durable. Mais je crois aussi que nous, les jeunes, nous pouvons et devons prendre l’initiative pour faire la différence dans le monde dans lequel nous vivons. Nous devons choisir notre propre destin. Si nous, les jeunes, ne nous exprimons pas, si nous ne nous battons pas pour nos idéaux et ne luttons pas pour nos droits, qui d’autre le fera ? Nous devons agir maintenant », a déclaré Sang Jin Kim (17 ans) de Kassel (Allemagne), membre de l’équipe allemande du J7.

Les jeunes délégués ont rédigé une déclaration sur les questions-clés du G7 :

Protéger notre planète

Cette thématique s’est concentrée sur la protection de l’environnement marin, en particulier la pollution de l’eau, la surpêche et la protection de la biodiversité marine. D’autres aspects connexes ont abordé la réduction des déchets, le changement climatique et l’utilisation des énergies renouvelables et des nouvelles technologies.

Construire un avenir sain pour tous

Les jeunes ont eu des discussions intenses sur les maladies liées à la pauvreté qui existent en raison, par exemple, d’un manque de connaissances en matière de santé et de soins médicaux. Ils se sont concentrés en particulier sur des maladies telles que le virus Ebola, qui ont un impact particulier sur les pays les moins développés. Parallèlement, de nouvelles menaces sur la santé émergent dans les pays industrialisés, telles que les allergies, le diabète et la résistance aux antibiotiques.

Autonomisation des femmes – Bâtir un avenir équitable pour tous

L’autonomisation des femmes indépendantes professionnellement et des femmes en formation professionnelle a été le troisième thème-clé. Selon les jeunes délégués, cela suppose l’égalité des sexes sur le marché du travail, des opportunités de carrière égales et un salaire égal à travail égal. L’autonomisation des femmes exige aussi une politique de tolérance zéro pour les violences faites aux femmes. Lutter contre toutes les formes de violences faites aux femmes et aux filles est donc un enjeu majeur pour l’avenir.

Économie équitable

Une vente au détail et des chaînes d’approvisionnement transparentes, des prix justes, des conditions de travail humaines et la lutte contre le travail des enfants étaient les principales préoccupations des jeunes pour cette thématique. Le développement durable, l’écologie et le climat ont été tout autant importants pour les jeunes délégués que la question de l’argent qui va aux producteurs pour un produit que nous achetons.

Pour plus d’informations :

www.j7summit.org

Hashtags : # j7summit et #actnow

Catégorie Union européenneCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+