Archive | 20 mai 2015

Oliviers: des actions réclamées pour arrêter la propagation de bactéries tueuses

L’Union Européenne doit prendre des mesures fortes, ciblées et efficaces, pour prévenir la propagation de la bactérie Xylella fastidiosa au-delà de l’Italie, où elle endommage gravement les oliviers, selon une résolution adoptée par le Parlement ce mercredi 20 mai.

Les députés se félicitent des restrictions européennes à l’importation de plantes des zones touchées dans les pays tiers et demandent que les producteurs soient indemnisés pour leurs pertes.

Les députés, dans une résolution adoptée par 507 voix contre 115, avec 37 abstentions, suggèrent aussi le renforcement du financement de la recherche pour lutter contre la bactérie, qui pourrait attaquer d’autres plantes.

Ils se félicitent de la décision de restreindre les importations de plantes provenant des zones touchées dans les pays tiers, y compris la suspension des importations de café en provenance du Costa Rica et du Honduras, mais mettent en cause la Commission européenne qui souvent ne réagit pas assez rapidement pour arrêter la pénétration des maladies des plantes dans l’UE.

Pour protéger le territoire de l’Union européenne, le système de contrôle phytosanitaire officiel de l’UE devrait être revu et, le cas échéant, la Commission ne devrait pas hésiter à adopter des mesures plus sévères de restriction à l’importation, disent les députés.

Le Parlement appelle à augmenter les moyens disponibles pour détecter les organismes nuisibles aux frontières de l’UE et suggère également que les États membres doivent augmenter le nombre d’inspections régulières pour prévenir la propagation de Xylella fastidiosa en dehors des zones délimitées.

La bactérie Xylella fastidiosa a beaucoup d’hôtes et pourrait attaquer d’autres plantes, y compris les amandiers, les pêchers et les agrumes, les plantes ornementales et les vignobles, avertissent les députés. Ils insistent sur le besoin de lancer des campagnes d’information dans les zones susceptibles d’être touchées et d’alerter non seulement les agriculteurs, mais aussi les détaillants de plantes ornementales, les jardiniers et les voyageurs au sujet de la menace.

Indemniser les producteurs, investir dans la recherche

Le Parlement appelle la Commission et les États membres à indemniser les producteurs pour les mesures d’éradication et la perte de revenus, y compris les pertes liées à des activités touristiques. Les députés demandent également à la Commission de faire usage de tous les fonds et instruments possibles pour aider la reprise économique des zones touchées et d’inciter les producteurs à mettre en œuvre des mesures préventives.

La Commission devrait promouvoir une intensification des efforts de recherche, y compris une collaboration internationale renforcée, en priorité, déclarent les députés. Ils suggèrent également de rendre plus de fonds disponibles pour les instituts de recherche, en vue d’améliorer nos connaissances scientifiques sur Xylella fastidiosa.

Contexte

Xylella fastidiosa constitue une menace immédiate très dangereuse pour la production de certaines cultures dans le sud de l’Europe. Aucun traitement n’est disponible actuellement pour soigner les plantes contaminées sur le terrain et ces dernières ont tendance à rester infectées tout au long de leur vie ou à flétrir rapidement.

Catégorie Union européenne, agricultureCommentaires fermés

Journée sport et santé MFR Isère

400 jeunes ont répondu présents à la Journée Sport organisée par les Maisons Familiales rurales de l’Isère.

Cette manifestation préparée depuis 6 mois par les formateurs de sport des 13 MFR de l’Isère a pour vocation de sensibiliser les jeunes à de nouvelles pratiques sportives, le handisport mais également des temps de prévention autour des gestes et postures et la sécurité routière.

Toute la journée les équipes se sont retrouvées dans des ateliers différents, encadrés soit par les formateurs de sport : échasses, slakeline, golf, relais couplé… Soit par des partenaires : Groupama pour les temps de sensibilisation à la santé et à la sécurité, l’école de Ski d’Autrans pour le biathlon, le club handisport de Meylan.

La ville de Moirans contribue largement à la réussite de cette belle journée en mettant à disposition les infrastructures du Stade La Pérelle.

La journée s’est clôturée par un temps de remise des prix.

La MFR de Crolles a terminé 1ère des épreuves combinées de l’après midi, l’équipe masculine de la MFR de St Egrève et l’équipe féminine de la MFR de Vignieu étant vainqueurs ex aequo dans le tournoi Ultimate (frisbee) du matin.

Le rendez vous est pris pour l’année prochaine avec de nouvelles initiatives sportives !

Voici quelques images prises sur le vif…

Sans titre1Sans titre2Sans titre3Sans titre 4Sans titre 5




Catégorie enseignement-formation, sportCommentaires fermés

Un tram sur la ligne E…

Sans titre3Ce 19 mai, jour historique! En effet,  le tramway E a entamé sa première phase d’essai sur son deuxième tronçon, entre Saint-Martin-le-Vinoux, Saint-Egrève et Le Fontanil-Cornillon, avec à son bord de nombreux élus.

Une étape nécessaire avant sa mise en service définitive le 13 juillet et son inauguration festive, le 5 septembre prochain.

C’est au pas, à allure d’homme – soit à environ 3 km/h – qu’une ancienne rame Tramway français standard (TFS), entièrement rénovée, a effectué un premier aller-retour entre les arrêts Hôtel-de-Ville (Saint-Martin-le-Vinoux) et le terminus Palluel (Fontanil-Cornillon).

Une étape indispensable dans le processus de mise en service d’une ligne de tramway, qui vise notamment à vérifier le gabarit du tramway sur l’ensemble du tracé. Cela, afin de s’assurer qu’aucun obstacle ou aspérité ne vienne entraver la bonne progression de la rame.

« On teste bien sûr le gabarit de la ligne », confirme Emmanuel Brion, coordinateur de projet pour la Semitag. « Mais on teste également le contact entre le matériel roulant et la ligne aérienne, poursuit-il. C’est à dire la captation du 750 voltes qui permet à la rame de circuler. En outre, on vérifie l’interface rails-roues », soit le lien « entre la voie ferrée et le matériel roulant. »

Jusqu’à fin juin, de nombreux tests additionnels seront réalisés. Il s’agira d’abord de tester l’alimentation du tramway par la ligne aérienne de contact (qui fournit l’électricité à la rame). Puis de contrôler la détection du tramway à l’approche des carrefours à feux et enfin de s’assurer du bon fonctionnement des systèmes d’aiguillage et de l’arrivée à quai sans entrave de la rame.

Ensuite, deux semaines seront dédiées à « la marche à blanc » : les tramways circuleront alors dans des conditions définitives et réelles, mais sans transporter de passagers. Tous les types d’horaires seront alors testés.

Pour le président du Syndicat mixte des transports en commun (SMTC) Yann Mongaburu, cette « ligne E est une nouvelle liaison dans l’agglomération. Un outil qui permet de décongestionner l’une des trois branches de l’Y grenoblois » car « il y a plus de 130 000 véhicules qui entrent dans l’agglomération chaque jour. L’objectif de cette nouvelle ligne c’est d’atteindre 45000 voyageurs par jour..

Sans titre1De son côté, le président de la Métropole Christophe Ferrari, a indiqué « que cette première circulation permet de se rendre compte comment le transport par tram peut changer la ville en la traversant. C’est un véritable plaisir, a-t-il ajouté, parce que c’est un investissement lourd que la Métropole consent pour cette dynamique du transport public et notamment du tramway ».

Les dernières finitions du chantier :

> Deux opérations sont toujours en cours sur les derniers secteurs en travaux : la pose du gazon, qui se terminera fin mai et la réalisation de l’enrobé définitif des voiries qui longent le tramway, jusqu’à fin juin.

La pose de cet enrobé se fera essentiellement de nuit pour ne pas perturber la circulation et le fonctionnement du réseau Tag.

P1050947

La Ligne E en chiffres

> 11,5 km de ligne entre Grenoble « Louise-Michel » et Le Fontanil-Cornillon « Terminus Palluel ».

> 45 000 voyageurs quotidiens

> 18 stations distantes en moyenne de 700 m

> 1 tramway toutes les 6 min (en heures de pointe)

> Fréquence de passage en heures de pointe : 6 à 8 min

> 4 parkings-relais

Consignes de sécurité :

> Il est interdit de stationner et de circuler sur la plateforme du tramway.

> Chacun doit emprunter le cheminement dédié à son mode de déplacement (traversée piétonne, voie cyclable, etc.).

> Respecter la nouvelle signalisation en place.

> Modérer sa vitesse aux abords des traversées piétonnes et rester vigilant.

Catégorie La Métro, La Métro, transportCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+