Catégorie | enseignement-formation

Des américains à la MFR de coublevie

Le hasard fait parfois, souvent bien les choses… Pascale, enseignante d’histoire et français à la MFR de Coublevie, dîne dans un restaurant lyonnais. Elle entend parler américain à la table voisine.

La conversation s’engage plus particulièrement avec Rob qui est directeur d’un établissement scolaire américain le Tahoe Expedition Academy.

Etablissement privé qui accueille des élèves de primaire, collège et lycée. Cet établissement pouvant  être qualifié de sports études puisque qu’en dehors des cours généraux de nombreuses activités sportives et d’aventures comme le ski, le vélo de montagne, l’escalade.. y sont dispensées.

Une quinzaine de collégiens, âgés de 13 à 15 ans effectue un voyage de 18 jours en Europe afin de mieux découvrir le continent à travers ses guerres. En particulier la guerre froide et aussi les deux dernières guerres mondiales. Voyage étant également consacré à un stage de cohésion et de solidarité..

La délégation a donc parcouru une grande partie de l’Europe et ses capitales: Prague, Berne, Berlin, mais aussi la Belgique, les Pays Bas et .. La France. Visites de Lyon, Caen et l’Isère.. Rob, formateurs et élèves acceptant l’invitation de Pascale de passer une nuit à la MFR de Coublevie.

Dès lors, chacun se mobilise pour qu’en quelques semaines tout soit prêt pour accueillir au mieux le groupe. Quelques échanges de mail  plus tard un  programme est « calé »

Nous avons de suite abordé le  » dossier » guerre..  » Il faut s’imaginer que notre pays a été impliqué dans les deux dernières guerres mondiales mais les hostilités se sont déroulées en Europe, pas chez nous. Nos élèves ont donc découvert différents lieux de bataille, vestiges, monuments ..qui montrent ce que c’était la guerre.. Ils ont été impressionnés, émus.. Ils avaient soif d’en connaître un peu plus.. et ils sont unanimes,  ils n’aiment pas le nazisme..! »

Nous en avons profité pour faire un peu de géographie..

Le lac Tahoe situé à 1 900 mètres d’altitude est le plus grand lac alpin d’Amérique du Nord. Il se trouve à cheval entre la Californie et le Nevada. Sa superficie est d’environ 502 km2 pour 19 km de large et 35 km de long. Il est entouré de belles forêts de conifères.

Pour la beauté de ses eaux claires mais aussi pour la diversité d’activités possibles dans son environnement à chaque saison, le lac Tahoe été élu plus beau lac des Etats Unis.

Rob nous a précisé que le réchauffement climatique frappe de plein fouet la Californie.  » La sècheresse commence à faire des dégâts et le pire reste à venir car les spécialistes annoncent que celle ci va s’installer durablement. Même le lac Tahoe en souffre, son niveau baisse! ». Les autorités californiennes commencent à prendre des mesures comme celle de rationner la consommation d’eau de 25%.

Le secteur agricole consomme 80 % de l’eau en Californie, mais les agriculteurs qui subissent de plein fouet la sécheresse, ne sont pas soumis à un rationnement supplémentaire.

Elèves et accompagnateurs ont donc fait une halte à Coublevie ou ils ont été accueillis par le corps enseignant, les élèves, Isabelle Hertleer et Colette Guillemette, directrice et présidente de la MFR. Inutile de dire que les conversations très instructives, conviviales ont animé le repas, la soirée..

1

On a eu même eu droit à un  » joyeux anniversaire chanté en l’honneur de Rachel, accompagnatrice américaine, très émue par cette intention..

2

L’échange n’en restera pas là puisque des pensionnaires de la MFR de Coublevie se rendront aux US en octobre.

Une halte est déjà programmée au Tahoe Expedition Academy..On en reparlera…

Gilbert PRECZ

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8617 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

Catégories

Archives

Agenda

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+