Catégorie | bio, consommation

Pour une restauration collective responsable et durable

COLLOQUE NATIONAL

Pour une restauration collective responsable et durable
Manger Bio Local en Entreprise, une démarche RSE*

MARDI 16 JUIN 2015
au siège de la Région Rhône-Alpes à Lyon

Manger Bio Local en Entreprise est un projet créé en Rhône-Alpes en 2011, à l’initiative de Corabio, en partenariat avec FL Conseil, et soutenu par la Région Rhône-Alpes, la DRAAF Rhône-Alpes et le Syndicat National de la Restauration Collective.
Grâce à l’impulsion de grandes entreprises* s’investissant dans une véritable démarche de responsabilité environnementale et sociétale, ce dispositif fédérateur et innovant pose les contours d’un changement d’alimentation en restauration d’entreprise.
Acteurs et donneurs d’ordre de la restauration collective, élus, cette journée vous présentera les résultats de cette expérience réussie ainsi que les outils et méthodologie pour un déploiement national.

* Liste des entreprises impliquées : CEA Grenoble, Centre Léon Bérard, ESRF-ILL, Groupe Casino, IFP-EN, Institut National du Travail et de la Formation Professionnelle, Orange, La Poste, Salomon, Schneider Electric, Somfy, ST Microelectronics, Thales.

PROGRAMME

Sous la présidence d’honneur du Président de la Région Rhône-Alpes
Animateur : Julien Adda, délégué général de la FNAB

> 9h30 Accueil

> 10h00 Introduction
M. Michel Delpuech, préfet de Région Rhône-Alpes, ou son représentant
M. Ludovic Desbrus, président de Corabio

> 10h45 Retours d’expérience du projet Manger Bio Local en Entreprise
La restauration d’entreprise au coeur de la transition alimentaire

Conduite du projet rhônalpin Manger Bio Local en Entreprise par Corabio et FL Conseil

Expériences croisées : la parole aux acteurs du projet
Structurer des filières agricoles sur le territoire
Améliorer de la qualité alimentaire
Valoriser les équipes de restauration
Faire évoluer le comportement des convives

Intervenants pressentis :
Ali Arbouche – Orange, Gérard Gayet – Bio A Pro, Eric Bert – API Restauration, Carole Chazoule – ISARA-Lyon.

Synthèse de la matinée :
Manger Bio Local en Entreprise, vers quels engagements RSE
?

> 12h30 Buffet bio local

> 14h00 Recette pour une restauration collective responsable et durable :
quelle boîte à outils opérationnelle ?

Quels fondements pour une nouvelle offre alimentaire ?
Favoriser l’adhésion des acteurs pour un projet partenarial
Adapter le cahier des charges pour une restauration responsable et durable
Organiser l’offre agricole et référencer les fournisseurs

Intervenants pressentis :
Florence Liautaud – FL Conseil, Eric Wulff – IFP-EN, Vincent Rozé – Mangez Bio Isère.

Comment intégrer les produits bio locaux ?
Diagnostic, plan de menu, feuille de route, juste prix … :
outils et stratégie pour une démarche pérenne

Intervenants pressentis :
Olivier Cauquil – Eurest-Compass Group, Fabian Ledoux – 1001 repas.

Quels moyens pour accompagner le changement ?
Sensibiliser et former les équipes de restauration
Communiquer auprès des salariés
Impulser une dynamique collective

Intervenants pressentis :
SNRC (à définir), Annie Lapert – Schneider Electric, Marie-Hélène Rodrigues – Sodexo.

> 16h15 Déployons ensemble : les acteurs et initiatives

Engagements des acteurs Intervention de la FNAB, du SNRC et d’une entreprise (à définir)

Création d’un club inter établissements et collectivités
pour la promotion d’une restauration collective responsable et durable

Intervenant pressenti :
Bruno Renard – CEA Grenoble
.

> 16h45 Conclusion
Alain Delangle, paysan bio et administrateur de la FNAB
Elisabeth Mercier, directrice de l’Agence Bio

BULLETIN D’INSCRIPTION EN LIGNE

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8512 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

Catégories

Archives

Agenda

juin 2015
L Ma Me J V S D
« mai   juil »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+