Archive | 23 juin 2015

Crédit Agricole Sud Rhône Alpes-Fédération française du Bâtiment Région Rhône-Alpes: protocole de bonnes pratiques

Le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes va investir plus de 110 M€ dans les trois prochaines années pour la construction de son nouveau siège social et la rénovation de ses 180 agences.

Face à l’envergure de ces travaux, la banque a décidé de signer un protocole de bonnes pratiques avec la Fédération Française du Bâtiment région Rhône-Alpes.

Sans titre

L’objectif commun est de soutenir un modèle économique du Bâtiment qui continue de produire richesses et emplois locaux et de conforter ainsi un secteur majeur de l’économie régionale qui emploie 9 % des actifs rhônalpins.

Un nouveau siège social

Seule banque régionale à détenir son siège social à Grenoble, la banque implantera ses nouveaux bâtiments sur la presqu’île grenobloise, au coeur de l’activité économique et de l’innovation. Ce projet de 50 M€ et de plus de 10.000 m² de bureaux sera constitué du siège à proprement parler, d’un second bâtiment pour ses filiales, une agence et des entreprises tierces, et d’un parking silo.

Il se veut largement ouvert, avec des salles de conférences et de restauration et des espaces parkings qui seront partagés avec d’autres entreprises de la Presqu’île.

Les bâtiments, dans leur conception et dans leur exploitation quotidienne, tout comme les espaces verts contigus, feront l’objet d’une grande vigilance en termes d’impacts environnementaux. La première pierre sera posée début 2016 et les 400 salariés prendront possession des lieux fin 2017.
De nouvelles agences bancaires
La Nouvelle Distribution (ND 2.0) du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes n’est pas un simple concept, mais la construction progressive d’un nouveau modèle d’organisation.

Ce nouveau modèle commercial s’appuiera sur des conseillers spécialisés par type d’offre (épargne, crédit, assurance) qui travailleront en équipe, sous la coordination d’un responsable de clientèle qui aura la vision globale des clients.

Ce nouveau modèle bancaire s’appuie également sur des agences au design repensé et baptisées L’Agence. Totalement réaménagées, les agences offrent des « espaces thématiques » en accès libre qui matérialisent les savoir-faire, des salons pour des rendez-vous en « côte à côte » et des espaces collaboratifs pour développer l’esprit d’équipe.

Après deux années de tests et préséries, les résultats sont tels que le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes a décidé un déploiement général dès septembre 2015.

Les travaux immobiliers seront échelonnés sous trois ans et représentent un budget supérieur à 60 millions d’euros.

La marque du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes, c’est de proposer la puissance du digital et des outils à distance, pour faciliter les opérations, mais également un réseau d’agences dans lesquelles le client trouve les spécialistes dans les grands domaines de la banque et de l’assurance.

Éthique et bonnes pratiques sur les chantiers

Ces deux importants projets représentent un investissement immobilier de plus de 110 M€.

Ils impliquent des enjeux forts de bien-être au travail pour les 2.000 salariés du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes, mais aussi une importance affirmée pour l’accueil des clients, fournisseurs et partenaires, dans un esprit d’ouverture et de modernité, l’humain restant au centre de toutes les attentions.

L’éthique est une valeur forte pour l’entreprise, y compris lors de la réalisation de projets hors de son coeur de métier. Dans le même esprit, la FFB Région Rhône-Alpes plaide pour l’intensification de la lutte contre le travail illégal qui exerce une concurrence déloyale et affaiblit le tissu économique local et les entreprises socialement responsables.

Par la signature de ce protocole, le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes et la Fédération Française du Bâtiment Région Rhône-Alpes souhaitent encourager les bonnes pratiques sur les chantiers.

- Un dispositif de lutte contre le travail illégal prévoit que les documents prescrits par le Code du travail pour lutter contre le travail dissimulé et l’emploi d’étrangers sans titre de travail lors de la conclusion des marchés soient fournis par les entreprises engagées dès leur entrée puis tous les six mois jusqu’à la fin de l’exécution des travaux.

Une carte d’identification professionnelle sera aussi portée par les salariés intervenant dans l’enceinte des chantiers de même que par les sous-traitants.

-La sécurité des personnes sera renforcée par un professionnel qualifié qui veillera à la mise en oeuvre des bonnes pratiques permettant d’assurer la sécurité et la sûreté des salariés des entreprises de bâtiment.

Soutien à l’économie locale

Le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes fera appel au savoir-faire et à la capacité d’innovation des entreprises de bâtiment qualifiées, avec des exigences fortes de développement durable, notamment en matière de sécurité, de qualité environnementale et de performance thermique.

L’occasion de participer activement à la relance de l’économie locale et d’accompagner les entreprises locales :
- en assurant un achat des prestations du bâtiment au mieux disant grâce à un système de détection des offres anormalement basses et à une pondération du critère prix ;
- en confortant leur trésorerie notamment par un engagement à payer rapidement les entreprises ainsi que par l’octroi de conditions financières de mobilisations des créances ;
- en protégeant les sous-traitants en veillant à la mise en place de garanties de paiement.

Un plan d’investissement bienvenu pour les entreprises de Bâtiment

Ce plan d’investissement s’inscrit dans un segment de marché très important pour le Bâtiment : la construction de locaux neufs représente 19 % de l’activité et leur entretien un peu plus de 21 %. Ces investissements sont donc les bienvenus à un moment où l’ensemble des segments de marchés du Bâtiment, dont celui des locaux, continue de fléchir.

Les mises en chantier de bâtiments non résidentiels s’établissent à 2,1 millions de m², à fin mars 2015, soit un recul important de 20,3 % sur un an.

Au niveau infra départemental, les écarts restent marqués. Un département affiche des mises en chantier de locaux en hausse sur un an (Isère : + 7 %).

À l’inverse, les sept autres départements connaissent une baisse des mises en chantier, très marquée. De même, la baisse des autorisations est relativement forte en ce début d’année. 3,5 millions de m² de locaux ont reçu un permis de construire à fin mars 2015 soit 9 % de moins qu’il y a un an.

Pour Jacques Blanchet, Président de la FFB Région Rhône-Alpes, « il est nécessaire d’amorcer une reprise en actionnant tous les leviers possibles ! Notre profession sera au rendez-vous de ce vaste plan de construction et de rénovation aux exigences fortes de développement durable et de performance thermique », la FFB Région Rhône-Alpes se félicitant de cette initiative exemplaire qui vise à soutenir l’économie locale du Bâtiment.

Pour Jean-Pierre Gaillard, Président du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes, « le Crédit Agricole montre sa volonté de proposer une banque humaine et contemporaine reposant sur une proximité renforcée. Notre banque a confiance dans les entreprises et dans l’économie locale, et engage des investissements importants pour l’avenir, au service de ses clients ».

Catégorie questions d'actualitéCommentaires fermés

Tunnel du Chambon : Matignon se saisit du dossier

À la suite de la réunion interministérielle qui s’est tenue ce matin, les députés Marie-Noëlle BATTISTEL (Isère) et Joël GIRAUD (Hautes-Alpes) ont été reçus à l’hôtel de Matignon par 4 conseillers du Premier Ministre. Il en est ressorti les éléments suivants :
1) l’État prend en main au plus haut niveau les conséquences du glissement de terrain du Chambon dans la mesure où de nombreux sujets (sécurité des populations notamment) ne sont pas de la compétence du département et impactent 2 départements, de surcroit dans 2 régions différentes
2) l’État mobilise ses services spécialisés (restauration des terrains en montagne-RTM-, bureau de recherches géologiques et minières-BRGM-, centre d’études des tunnels –CETU-, centre d’études et d’expertises sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement –CEREMA-) aux fins d’expertise des phénomènes géologiques, des solutions retenues et de sécurité civile.
3) l’État réétudie les solutions de maintien de la liaison par :
– barges
-pont de secours
- pont flottant motorisé
(sous 10 jours) et expertise la solution préconisée par le CD 38 d’une piste en rive gauche
4) l’État prend contact avec la Société Française du Tunnel du Fréjus (SFTRF) en sa qualité d’actionnaire principal afin de faire bénéficier les populations impactées d’un accès facilité (réduction de tarif) au tunnel du Fréjus
5) l’État désigne le préfet de l’Isère comme interlocuteur pour les questions liées au glissement de terrain, à la sécurité des personnes et à la liaison alternative, et le Préfet de Massif des Alpes pour les questions liées aux conséquences économiques, sociales, de transport, de santé , d’ éducation.
6) l’État organise, sous la responsabilité du préfet de Massif des Alpes, une réunion des cofinanceurs (État/Régions PACA et Rhône-Alpes/Départements 05/38) le 6 juillet pour lancer l’étude de mise en place d’une solution définitive à moyen et long terme sur l’ex RN91.

Catégorie environnementCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

juin 2015
L Ma Me J V S D
« mai   juil »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+