Archive | 23 juillet 2015

Opération « Laissez‐nous vivre » : les pouvoirs publics réagissent !

Le 21 juillet, près d’un millier d’éleveurs se sont mobilisés à l’occasion du passage du Tour de France
et ont transhumé à Gap, accompagnés de 1 500 brebis, pour protester et mettre au grand jour, une
fois de plus, les désastres occasionnés par les loups sur le pastoralisme et l’élevage en plein air !
FNSEA, JA et FNO tiennent à féliciter et remercier toutes les organisations locales ainsi que les
organisateurs du Tour de France pour la tenue de cet événement sans précédent.

Le message « laissez‐nous vivre » porté par les éleveurs présents, parmi lesquels de très nombreux
jeunes agriculteurs, était des plus explicites et semble avoir été entendu par les pouvoirs publics.

Xavier Beulin, président de la FNSEA, Michèle Boudoin, présidente de la FNO, une délégation de
Jeunes Agriculteurs et une délégation de la FRSEA PACA, ont été reçus à la préfecture, accompagnés
de représentants du ministère de l’Agriculture et de l’Ecologie. Ils se félicitent de la prise de
conscience de Ségolène Royal qui s’est jointe aux échanges par téléphone et semble, enfin, avoir
compris l’urgence d’agir.

La Ministre a en effet annoncé avoir engagé une démarche au niveau européen pour déclasser le
loup de la convention de Berne reprenant ainsi une demande de la FNSEA, de JA et de la FNO. Ces
derniers invitent néanmoins la ministre à ne pas se caler sur le système espagnol comme elle l’a
laissé entendre. Les éleveurs doivent pouvoir défendre leurs animaux.

Ségolène Royal a également annoncé la mise en place d’une réunion de coordination avec les
différents organismes impliqués dans la gestion et la régulation de l’espèce ainsi qu’une brigade
d’appui aux éleveurs contre les attaques de loup. Un travail de coordination avec l’ensemble des
préfets est programmé pour que les arrêtés préfectoraux soient juridiquement irréprochables. La
professionnalisation des personnes intervenant dans la gestion du loup est une priorité pour la
Ministre de l’Environnement. C’est pourquoi l’Etat mettra à disposition des louvetiers et de l’ONCFS
des moyens renforcés pour le repérage des loups et leur prélèvement si nécessaire. Enfin, pour
diminuer la pression subie par les éleveurs, Ségolène Royal mettra tout en oeuvre pour que les 36
loups pouvant être prélevés, le soient avant l’automne.

Pour finir, il a été annoncé que pour la toute première fois, la problématique du loup en élevage
serait abordée, le 22 juillet, en Conseil des ministres.

Ces annonces courageuses vont dans le bon sens. FNSEA, JA et FNO seront néanmoins extrêmement
vigilants sur leur mise en oeuvre et particulièrement sur le prélèvement des 36 loups et demanderont
des comptes régulièrement à la Ministre qui a une obligation de résultats.
Maintenant, place aux actes !

Catégorie loupCommentaires fermés

Tunnel du chambon: la communauté de communes de l’Oisans se mobilise

Solidarité des élus de la communauté de communes de l’Oisans avec les habitants et les communes des Hautes Alpes victimes de l’accident géologique du CHAMBON

Pour exprimer leur solidarité et débattre des graves problèmes causés par la fermeture de la RD1091, c’est une délégation de 27 élus de l’Oisans emmenés par Christian Pichoud, président de la communauté de communes de l’Oisans, qui a emprunté le spectaculaire GR50 pour rejoindre La Grave.

Sans titreC’est ainsi que 10 maires, 5 vice-présidents de la communauté de communes et 12 conseillers communautaires ou municipaux ont gravit le chemin utilisé courageusement par des travailleurs, des familles pour leur vie quotidienne.

Le constat d’un tel état insupportable pour la population a été réaffirmé et redit.

Une longue réunion de travail a eu lieu avec les élus de la communauté de communes du Briançonnais réunis autour de leur président Alain Fardella avec notamment les maires de Villard d’Arène, de La Grave, Serre Chevalier et Montgenèvre.

La vie sociale bouleversée pour les entrepreneurs, les exploitants agricoles, les acteurs touristiques a été décrite par Roland Jacob, adjoint à La Grave.
Des présentations économiques ont été faites par la chambre de commerce et de l’industrie des Hautes Alpes. Yves Genevois, Président d’Oisans Tourisme a présenté le plan de promotion exceptionnel mis en place pour le territoire en liaison avec Isère Tourisme et Rhône Alpes Tourisme.

Les conseillers communautaires ont convenu unanimement de demander à leurs élus nationaux, départementaux et régionaux une approche globale de l’aménagement de la RD 1091 de Grenoble à Montgenèvre.
Les communautés de communes solliciteront une réunion de tous les partenaires institutionnels dans le cadre d’un comité d’axe associant les deux départements et les deux régions pour conserver la cohérence des aménagements indispensables.

Au titre du développement économique inscrit dans leurs compétences, la communauté de communes du Briançonnais et de l’Oisans demandent à être mieux associées et consultées sur les choix à venir pour leurs territoires.

Catégorie questions d'actualitéCommentaires fermés

Tunnel du Chambon: réunion publique d’information

Une réunion publique d’information co-présidée par Monsieur Jean-Paul Bonnetain, Préfet de l’Isère et  Jean-Pierre Barbier, Président du Département de l’Isère, visant à présenter le projet d’aménagement d’une piste de secours en rive gauche du lac du Chambon, m is en œuvre par le Département de l’Isère, et de répondre à toutes les questions des habitants sur le projet :

Vendredi 24 juillet 2015 à 18h30

Palais des sports des Deux Alpes, salle de théâtre Amphibia

Avenue de la Muzelle

Mont de Lans – Les Deux Alpes

Catégorie environnement, montagneCommentaires fermés

Fermeture du tunnel du Chambon : la Région mobilisée

Depuis la fermeture du tunnel du Chambon le 10 avril 2015, la Région Rhône-Alpes est
mobilisée aux côtés des habitants et des entreprises impactés, veillant à atténuer les
préjudices subis par l’ensemble des acteurs de ce territoire.

La Région s’est engagée, d’une part, à autoriser le Département de l’Isère à mettre en place
un fonds spécifique de soutien aux entreprises en difficulté passagère, comme l’y autorise
la loi et les règlements européens.
D’autre part, la Région a mobilisé ses dispositifs d’interventions qui peuvent d’ores et déjà
être sollicités par les entreprises en difficulté (FRAU dirigeant pour les chefs d’entreprise,
Programme ATOUT pour les artisans, Plan PME et fonds de garantie FRERA pour les plans de
restructuration financière des entreprises fragilisées).
Par ailleurs, le Conseil régional votera en septembre 2015 une enveloppe exceptionnelle de
200 000 € pour venir en aide aux entreprises en difficulté, à l’instar de la Région PACA.
A la demande de Jean-Jack QUEYRANNE, Président de la Région Rhône-Alpes, le Comité
régional du Tourisme (CRT) s’est également mobilisé pour assurer la promotion touristique
de l’Oisans cet été, et préparer la saison d’hiver.
Consciente de l’importance du maintien des navettes héliportées entre l’Isère et les Hautes-
Alpes, la Région financera, à hauteur de 60 000 €, des rotations à partir du 31 juillet 2015;
cette mesure transitoire répondant à une situation exceptionnelle, dans l’attente d’une
solution pérenne.
Enfin, un courrier commun aux Régions Rhône-Alpes et PACA, a été adressé au Premier
ministre ce jeudi 23 juillet 2015, pour demander la création d’une Mission de coordination
de tous les acteurs concernés (Etat, Régions, Départements, acteurs consulaires…), sous
l’égide d’un Préfet coordonnateur, afin d’assurer la mise en oeuvre de toutes les actions
susceptibles d’être engagées pour réduire l’impact de cette situation sur les populations et
les territoires concernés.
Eliane GIRAUD, Vice-présidente de la Région Rhône-Alpes déléguée aux transports,
déplacements et infrastructures, se rendra ce vendredi 24 juillet à Mont-de-Lans, en Isère, à l’occasion de
la venue du Premier ministre.

Catégorie environnement, montagneCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

juillet 2015
L Ma Me J V S D
« juin   août »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+