Catégorie | ovins, élevage

Les éleveurs ovins en difficulté pourront bénéficier du plan de soutien à l’élevage

La filière élevage est en crise. Des actions syndicales sont menées depuis plusieurs semaines
dans toute la France pour faire comprendre aux Pouvoirs publics, aux acteurs des filières et
au grand public l’urgence de la situation et le désespoir des éleveurs face à des prix beaucoup
trop bas !
Bien qu’elle ne soit pas dans la même situation de détresse que les filières bovine, porcine et
lait, la production ovine, est fragile car encore convalescente. Malgré une conjoncture plus
favorable, certains éleveurs de moutons n’ont pas réussi à sortir la tête de l’eau et une
baisse, même momentanée, du prix rend leur situation encore plus insoutenable.
Cette détresse, les Pouvoirs publics l’ont entendue en proposant le 22 juillet dernier un plan
de soutien à l’élevage français. Même si ce plan n’offre pas de réponse immédiate aux
problèmes structurels des filières d’élevage, il a le mérite d’apporter une bouffée d’oxygène
aux éleveurs les plus en difficulté.
A la demande de la Fédération Nationale Ovine, et bien que non cités directement, les
éleveurs ovins en situation de surendettement pourront prétendre aux mesures d’urgence de
ce plan de soutien.
La FNO s’en félicite, mais restera vigilante sur la bonne application de ces mesures. Elle
invite d’ores et déjà son réseau à accompagner les éleveurs ovins en difficulté dans leur mise
en oeuvre.

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8456 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

CREDIT.jpg

Comments are closed.

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

août 2015
L Ma Me J V S D
« juil   sept »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+