Archive | 03 septembre 2015

37ème Foire à l’ancienne à Autrans

Ce dimanche 6 septembre se déroule à Autrans la traditionnelle et attendue foire à l’ancienne.

Le programme :
10h00 Ouverture de la Foire à l’Ancienne
10h30 Défilé des voitures anciennes et des personnes costumées
11h00 Inauguration sur la place du village
11h30 Dictée d’Autrefois
15h00 Défilé des voitures anciennes et des personnes costumées
15h30 Exercice de mathématiques d’autrefois
16h30 « Les Balkano Swing » sur la place du village

Catégorie Communauté de Communes du Massif du VercorsCommentaires fermés

Vercors: Un observatoire agricole pour suivre les évolutions de l’agriculture du plateau

Un premier diagnostic agricole a été réalisé en 2003-2004 par la Communauté de Communes du Massif du Vercors.

Il a été largement utilisé dans la mise en place des PLU et a permis une protection des terres agricoles face à l’urbanisation.
Dès cette époque, la CCMV entendait valoriser cet état des lieux initial avec la mise en place et la gestion d’un observatoire agricole qui permet de suivre dans le temps l’évolution de l’agriculture sur le plateau à la différence du diagnostic agricole qui reste figé à un instant T.
Cela permet de connaître la dynamique de l’agriculture annuellement en vue d’une politique agricole au plus près des besoins et de fournir aux acteurs du territoire des données proches de la réalité .


Sans titre
L’observatoire permet notamment de :

  • Donner des outils de suivi et d’anticipation au Comité Local d’Installation,
  • Faire le lien entre agriculture et urbanisme,
  • Disposer d’un outil de suivi de la situation des sièges d’exploitation (enclavement, contraintes…) et des parcelles stratégiques,
  • Développer les synergies entre économie touristique et économie agricole,
  • Aborder des stratégies d’activité,
  • Intégrer la dimension pastorale.

L’observatoire a débuté par une étude initiale réalisée en 2014-2015 qui permet d’avoir une première année de référence pour tous les indicateurs.
Des comparaisons ont été effectuées quand cela était possible avec le diagnostic agricole réalisé en 2004.
Cette étude initiale comprend une étude préalable au PLUI qui sert directement cette année à l’élaboration de ce document d’urbanisme. Des réunions de restitution auprès des agriculteurs ont été organisées à la fin de l’étude pour faire connaître les résultats de l’observatoire et échanger ensemble sur les enjeux de l’agriculture sur le plateau.

A télécharger

Diagnostic+agricole+Autrans+Meaudre.

Diagnostic+agricole+Villard+Lans.

Catégorie Communauté de Communes du Massif du VercorsCommentaires fermés

 » Vous avez le soutien de toute la Nation »

Suite à la manifestation de ce jour, qui a mobilisé des milliers d’agriculteurs, présents derrière plus de 1000 tracteurs.. Manuel Valls a tenté de rassurer le monde agricole..

Il a reçu les représentants de la profession dont Xavier Beulin, président de la FNSEA.

Sans titre

Ce dernier se dit satisfait des annonces faites par le premier ministre.. Sa base en désaccord l’a hué..!

Pour aider le monde agricole à faire face à ses difficultés, le Premier ministre a donc annoncé, ce 3 septembre 2015, un train de mesures immédiates pour résoudre les problèmes de trésorerie, d’endettement et augmenter les prix payés aux agriculteurs. Des actions au plan national et européen.


Une juste rémunération : c’est ce que demandent les agriculteurs. Ils veulent « des prix acceptables qui sont le reflet fidèle de leur travail », a déclaré Manuel Valls, Le Premier ministre a assuré que le ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll, maintiendra la pression pour que les engagements de hausses de prix annoncés par les industriels et les distributeurs soient tenus.

« Nous voulons répondre à l’urgence en aidant les éleveurs qui font face aux situations les plus difficiles et en ayant une attention toute particulière pour les jeunes agriculteurs et les petites et moyennes exploitations », a déclaré le Premier ministre. Les crédits d’urgence annoncés en juillet seront augmentés. Ainsi, pour 2015, les prises en charge des intérêts d’emprunt s’élèveront à 100 millions d’euros.

Réduire les cotisations sociales

Dès cette année, la prise en charge des cotisations sociales sera triplée. Elle atteindra 50 millions d’euros grâce à un alignement de la cotisation minimum maladie sur le régime des indépendants. Cela se traduira par une baisse de près de 500 euros, dès cette année, pour les plus petites exploitations.

« Au-delà, un chantier sera ouvert pour que la fiscalité agricole prenne mieux en compte la volatilité des prix agricoles, et favorise l’installation des jeunes agriculteurs« , a annoncé le Premier ministre.

Endettement : report total des annuités de 2015

Un report total des annuités de 2015 est proposé aux éleveurs grâce à un effort de l’État et des banques. Pour accompagner la restructuration de la dette des éleveurs, « une dotation supplémentaire viendra abonder le Fonds d’allègement des charges (FAC) en 2015 et 2016« , a précisé le Premier ministre.

Moderniser l’outil de production

Le soutien à l’investissement sera porté à 350 millions d’euros par an, pendant trois ans, avec le concours de l’Union européenne et les régions. Au total, chaque année, un milliard d’euros va soutenir l’investissement dans les exploitations.

Un soutien qui va permettre de débloquer un milliard d’euros d’investissements chaque année dans les exploitations, soit trois milliards d’euros au total, pour améliorer leur performance, concilier performance économique et écologique notamment en misant sur les énergies renouvelables.

Parmi la modernisation des outils, le Premier ministre a mis en avant celle des outils d’abattage-découpe. Une filière pourvoyeuse de nombreux emplois. Les subventions sont augmentées en 2015 de 20 à 50 millions d’euros.

Des annonces supplémentaires seront faites, fin septembre, après la remise d’un rapport sur l’innovation en agriculture commandé par le Premier ministre.

Une réponse commune pour une crise européenne

Lors du prochain Conseil des ministres de l’Agriculture, le 7 septembre, Stéphane Le Foll plaidera avec détermination pour des mesures d’urgence et « à effets immédiats pour faire remonter les prix : relèvement du prix d’intervention du lait, action en faveur de l’exportation, assouplissement de l’embargo sanitaire russe« , a expliqué Manuel Valls.

« Ne nous y trompons pas, la crise que nous vivons est européenne« , a-t-il déclaré. Les négociations sur les accords de libre-échange doivent prendre en compte les intérêts agricoles de l’Europe, « promouvoir ses débouchés et éviter toute déstabilisation de ses marchés. »

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Tunnel du chambon: réactions de JP Barbier à certaines accusations..

Depuis le début de cette crise, le Département de l’Isère met tout en oeuvre pour apporter une solution visant à rétablir dans les meilleurs délais et de manière pérenne cette partie de la RD1091.

« Je suis excédé, » déclare Jean-Pierre Barbier, Président du Département de l’Isère, »par les propos de ceux qui dénoncent une forme de chantage pour obtenir l’aide des Régions et ne font rien. Depuis la fermeture du tunnel, le Département est seul à la barre, le seul à agir, le seul à financer, et donc…à se faire critiquer.

Certains veulent aujourd’hui faire expertiser par l’Etat la solution du tunnel de dérivation. Dont acte. Mettons-nous autour de la table et discutons ; Je suis tout à fait prêt à écouter et prendre en compte les remarques techniques de l’Etat, mais il ne faudrait pas que ce soit le prétexte à repousser les délais. Il y a urgence. »

Et de poursuivre : « Notre seule et unique préoccupation sur ce dossier, c’est d’aller vite, de ne pas perdre de temps parce que derrière les polémiques politiciennes, il y a des habitants, des familles qui attendent légitimement des actes et des perspectives claires.
Je déplore l’attitude de ceux qui prennent en otage les habitants riverains du Chambon. Le contexte électoral n’excuse rien !
Le Département a retenu la solution de percement d’un tunnel de dérivation dans l’objectif de rouvrir la RD1091 à la saison hivernale 2016/2017. Si ceux qui s’expriment depuis le départ – sans d’ailleurs apporter la preuve de leur efficacité sur ce dossier – ont de meilleures idées, qu’ils le disent mais qu’ils en assument aussi le coût !

Aujourd’hui, on ne peut que constater l’avancée importante des travaux d’envergure conduit par le Département pour aménager une route de secours en rive gauche. (cf photo ).

Sans titre

Jouer la carte de la surenchère politique sur un dossier aussi sensible, c’est non seulement donner un spectacle déplorable aux populations sinistrées mais aussi adopter une attitude irresponsable qui risque de retarder voire de mettre en danger la seule solution connue à ce jour ».

Catégorie environnementCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

septembre 2015
L Ma Me J V S D
« août   oct »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+