Catégorie | A la une, La Métro, La Métro

« Villes respirables en 5 ans »: La Métropole récompensée

« Villes respirables en 5 ans »: La Métropole récompensée

Trois mois après le lancement de l’appel à projets « Villes respirables en 5 ans », Ségolène Royal a dévoilé les 25 lauréats. La ministre salue la forte mobilisation des territoires en faveur de la qualité de l’air, enjeu sanitaire majeur.

Parmi les lauréats: la grande agglomération grenobloise mais aussi Lyon, Saint-Étienne, Avignon, Annemasse.

Télécharger les résultats de l’appel à projets « Villes respirables en 5 ans »

Au total, 25 dossiers de groupement de collectivités ont été récompensés. Ils couvrent 735 communes et près de 15 millions d’habitants soit 24 % de la population française.

L’analyse des candidatures a abouti à la sélection de :

  • 20 collectivités « Villes respirables en 5 ans » : pendant cinq ans, les lauréats bénéficieront d’un appui financier et méthodologique de la part des services de l’État et de l’ADEME. Les actions proposées pourront être aidées jusqu’à un million d’euros maximum par lauréat. Des taux bonifiés pourront être alloués aux collectivités s’engageant dans la création d’une zone à circulation restreinte (ZCR), ou celles mettant en œuvre les actions les plus innovantes.
  • 3 collectivités sont lauréates « en devenir » : ces projets prometteurs bénéficieront d’un délai complémentaire pour être complétés, avec, si les collectivités le souhaitent, l’appui de la part des services de l’État et de l’ADEME.
  • 2 projets feront l’objet d’un contrat local de transition énergétique : ces projets ne réunissent pas toutes les conditions requises par l’appel à projets. Si elles le souhaitent, les 2 collectivités s’étant mobilisées pourront bénéficier d’un accompagnement spécifique via un contrat local de transition énergétique en faveur de la qualité de l’air.

L’appel à projets « Villes respirables en 5 ans » s’adressait aux territoires prioritairement situés dans l’une des 36 zones couvertes par un Plan de protection de l’atmosphère (PPA). Les porteurs de projets s’engagent à mettre en place ou préfigurer une zone à circulation restreinte (ZCR). Dans les dossiers de candidature, ils se sont engagés à mettre en œuvre des mesures dans plusieurs domaines, par exemple :

  • des transports et de la mobilité : réaliser des plans piétons, des stratégies d’autopartage et de covoiturage, des infrastructures pour le vélo, des aides au remplacement des véhicules les plus polluants, etc. ;
  • de l’industrie : animer et réaliser des audits énergétiques dans les entreprises, mettre en œuvre une charte « chantier propres » ;
  • de l’agriculture : soutenir la démarche agro-écologie, la mise à disposition d’un banc d’essai pour contrôler les émissions des tracteurs ;
  • du logement : aides au renouvellement des appareils de chauffage peu performants, d’aider à la rénovation thermique des logements ;
  • de l’innovation vecteur de croissance verte : étude des capteurs innovants pour mesurer la qualité de l‘air, de soutenir à l’achat d’équipements pour des laboratoires de recherche en faveur de la qualité de l’air ;
  • de planification urbaine : élaboration des cartes stratégiques sur la qualité de l’air, de prendre en compte la qualité de l’air dans l’élaboration du plan de déplacements urbains, etc.

Ils devaient également s’engager à mettre en œuvre des actions de sensibilisation des parties prenantes et des citoyens.

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8500 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

septembre 2015
L Ma Me J V S D
« août   oct »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+