Archive | 28 septembre 2015

Dimanche 4 octobre : 32e Metrorando !

La 32ème édition de la randonnée de la Métropole (La SIPAVAG)
aura lieu le dimanche 4 octobre. L’édition printanière 2015 a
déplacé 850 randonneurs malgré un bulletin météo défavorable.

Cet automne, les randonneurs découvriront le versant Est du
Vercors sur les hauteurs de Noyarey. Dominé par la Dent du
Loup, la Sure ou encore la Buffe, les 3 itinéraires offriront aux
randonneurs des moyens et grands parcours, dans le secteur
d’Ezy de superbes points de vue sur la vallée de l’Isère ainsi que
sur les massifs de Chartreuse et de Belledonne.

Rendez vous le 4 octobre à l’espace Charles De Gaulle
(gymnase) à Noyarey à partir de 8h.

12345


Catégorie La MétroCommentaires fermés

Vers une nouvelle loi montagne : dessinons la montagne du XXIe siècle !

Réaction de l’association Mountain Wilderness France concernant la  déclaration du Premier ministre Manuel Valls, ce vendredi 25 septembre à Chamonix, concernant le souhait du gouvernement de mettre en chantier une nouvelle loi Montagne.

 » C’est avec un vif intérêt que Mountain Wilderness a noté la déclaration du Premier ministre Manuel Valls, ce vendredi 25 septembre à Chamonix, concernant le souhait du gouvernement de mettre en chantier une nouvelle loi Montagne. Cette décision fait suite à la mission qu’il avait confié en début d’année aux députées Bernadette Laclais et Annie Genevard en vue de l’élaboration d’un « Acte II de la loi Montagne ».

Remettre à plat la loi de 1985, tout en en conservant les fondamentaux, nous semble l’occasion exceptionnelle de dessiner une montagne du XXIe siècle qui tienne compte des réalités des espaces montagnards d’aujourd’hui, et nottament :

  • la nécessité de préserver et de mettre en valeur comme ressources non délocalisables les patrimoines naturels et culturels, les paysages et les spécificités des différents massifs ;

  • la nécessité de préserver le foncier et une agriculture elle aussi riche de spécificités (ce que consacrent par exemple les nombreux AOC des territoires de montagne) ;

  • la nécessité d’intégrer à sa juste valeur le fait que dans le domaine du tourisme, les milliers de petits acteurs qui habitent dans toutes les vallées et qui les font vivre au jour le jour représentent un atout touristique d’avenir et déjà aujourd’hui aussi important en chiffre d’affaire, que les grosses stations !

Tout cela en mettant au coeur les enjeux mondiaux liés aux changements climatiques et la formidable richesse que représentent nos territoires pour renouer avec une harmonie Homme/Nature.
A la veille de la COP 21 à Paris, MW souhaite que ce soit dans cette perspective que la nouvelle loi soit élaborée.

D’ores et déjà, nous saluons la décision de transférer les dispositifs fiscaux concernant l’immobilier de loisir sur la réhabilitation plutôt que sur la construction de toujours plus d’immeubles neufs.

Notre association a su être moteur dans la réflexion sur « l’Acte II de la loi Montagne » ; elle le sera également pour porter la voix de « la montagne autrement » à l’occasion de l’élaboration de la nouvelle loi montagne.

La voie est libre pour construire tous ensemble une véritable « montagne à vivre » !

Catégorie montagneCommentaires fermés

CRÉMANT DE SAVOIE : C’EST OFFICIEL !

La Savoie rejoint ainsi les sept autres régions de production – Alsace, Bordeaux, Bourgogne, Die, Jura, Limoux et Loire – devenant le huitième membre de la famille Crémant. La région vise une production de 4 000 hl. C’est une vraie reconnaissance du savoir-faire des vignerons et de la qualité des vins effervescents produits en Savoie

Les vins effervescents sont une longue tradition en Savoie : à ce jour majoritairement dénommés « Savoie méthode traditionnelle » ou « pétillant de Savoie », ils étaient produits un peu partout sur la zone AOC Vin de Savoie, par une centaine de viticulteurs, à partir des cépages Altesse ou Jacquère. Deux cépages qui confèrent au Crémant une forte identité, avec en sus le côté peu alcoogène de la Jacquère.

Depuis quelques années des vignerons avaient choisi d’élaborer leurs effervescents selon le cahier des charges Crémant. Les premiers vins montrent un style très actuel : des notes de fruits blancs et d’agrumes, de la fraîcheur, des dosages précis et limités pour l’élégance et la finesse. Les consommateurs vont pouvoir découvrir ces Crémants dès Noël 2015, la mise en marché ayant lieu après une période d’élevage de 12 mois minimum.

Cette mention Crémant de Savoie est un véritable atout pour la région : le potentiel de développement commercial est réel, en particulier à l’export.

Sans titre
Le décret assorti du cahier des charges Crémant de Savoie est paru au Journal Officiel (décret n° 2015-1135 du 11 septembre 2015) : « Les vins mousseux de qualité blancs issus de vins de base de la récolte 2014 ou de la récolte 2015 peuvent bénéficier de l’indication Crémant s’ils répondent aux conditions fixées par le cahier des charges homologué par le présent décret et s’ils font l’objet d’une déclaration de revendication dite d’aptitude en vins mousseux susceptibles de bénéficier de l’indication Crémant dans les deux mois qui suivent la publication du présent décret. »

Catégorie Pays de Savoie, viticultureCommentaires fermés

UNE HAUSSE DES FERMAGES DIFFICILE A COMPRENDRE ET ADMETTRE PAR LES FERMIERS

La Section des Fermiers et Métayers de la FDSEA 38 communique:

 » En vertu des règles établies par la loi du 27 juillet 2010 les fermages des terres nues qui seront payés entre le 1er octobre 2015 et le 30 septembre 2016 devront augmenter de 1,61%. Pour de nombreux agriculteurs qui traversent une période économique très difficile, cette hausse est incompréhensible et insupportable.

Les députés et sénateurs ont décidé en 2010 que les évolutions des fermages ne devaient plus être fixées au niveau départemental mais au niveau national. Ils ont décidé une grille de calcul qui comprend pour 60% l’évolution moyenne lissée sur 5 ans du revenu Brut d’Exploitation Agricole et pour 40% l’évolution du niveau général des prix de l’année précédente.

Cette grille atténue fortement les effets des évolutions récentes du revenu des agriculteurs. Pour le calcul du RBEA, il est pris en compte le revenu de toutes les productions agricoles présentes en France. Pour changer la règle d’évolution des fermages, il faudrait que le gouvernement et les parlementaires en soient d’accord. Ceci peut prendre un certain temps et ne pourrait s’appliquer pour les fermages de cette année.

Certains demandent, et nous le comprenons, que les propriétaires n’appliquent pas cette hausse de 1,61%. Certains d’entre eux en seraient d’accord. Néanmoins, cela pourrait compliquer le calcul des fermages dans les années à venir. De plus un accord écrit est indispensable.

En effet, tout propriétaire, comme tout fermier, n’est pas immortel. Or si des hausses de fermages n’ont pas été appliquées durant la période antérieure de 5 ans, les héritiers peuvent réclamer le rattrapage, sauf s’ils ont un document écrit du propriétaire de l’époque indiquant son accord de la non application de la hausse du loyer.

En Isère, il y a une majorité de baux verbaux concernant des superficies modestes. Il serait très compliqué de généraliser de telles démarches sauf pour les superficies importantes louées au même propriétaire par bail écrit.

Il nous semble important de garder de bonnes relations avec les propriétaires des terres que nous exploitons car ils détiennent une part importante de notre outil de travail. Les propriétaires ne sont pas responsables des problèmes de revenus que nous rencontrons. Il n’est pas possible de leur imposer un gel du montant du fermage que nous leur versons.

Jean Pierre MICHALLAT, Martial DURAND

Section Départementale des Fermiers et Métayers de l’Isère

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Aménagement de l’échangeur du Rondeau

L’opération d’aménagement de l’échangeur du Rondeau a été inscrite au contrat de plan
État-Région (CPER) 2015-2020. Elle sera réalisée sous maîtrise d’ouvrage de l’État
(DREAL), en partenariat avec le Département et la Métropole.

Dans le cadre de la mise en oeuvre du plan de relance, le premier ministre, Manuel
VALLS, a confié à la société AREA la concession et l’aménagement des autoroutes A48 et
A480 entre St- EGREVE et CLAIX, sur environ 15 kilomètres.

Cette décision fait l’objet du décret n°2015-1044 du 21 août 2015 approuvant les avenants
aux contrats de concession de APRR et AREA et publié au Journal Officiel du 23 août
2015.

Dès lors, la société AREA et l’État se coordonnent pour la réalisation des études
nécessaires qui se dérouleront à partir du 5 octobre 2015.

Ces études comprennent d’une part, une enquête de caractérisation des origines et de
destination des utilisateurs des grands axes grenoblois, d’autre part des études
environnementales nécessaires à la connaissance de l’état initial pour ces projets.

Catégorie La Métro, La Métro, aménagementCommentaires fermés

Offres et demandes d’emploi, dans le secteur agricole, en Rhône-Alpes

Retrouvez ces offres d’emploi sur www.anefa.org :

Ardèche . Domaine recrute un chef de culture. Vs aurez en charge l’organisation de l’ensemble des travaux liés au vignoble et encadrerez le personnel. CDI tps plein. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OVI8-07

Ardèche . Expl., arbo, viti et maraîchage recrute un salarié polyvalent. Vs interviendrez principalement en arboriculture pr accomplir les différents travaux (taille, éclaircissage, récolte…) liés aux saisons. CDD 8 mois tps plein. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OAR4-07

Drôme . Expl., polyculture-élevage recrute un agent d’élevage. Pr l’atelier caprin, vs réaliserez la traite, l’empaillage et les soins aux animaux. Pr l’atelier poulets de chair, vs assurerez le nettoyage et la mise en place des poulaillers. Vs participerez aux travaux des fourrages et pailles. CDI tps plein. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OEL16-26

Rhône . GE recherche un salarié arboricole, secteur Pays Mornantais. Missions : taille, cueillette, livraison, permanence un jour par semaine au magasin de producteur. CDI tps plein. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OAR22-69

Rhône . Pépiniériste recrute un salarié pr réaliser les travaux de pleine terre. (prod. de plants fruitiers, d’arbustes d’ornement). Vs devez avoir une formation en production végétale et une bonne condition physique. CDD 3 mois tps plein. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OH09-69

Retrouvez ces demandes d’emploi sur www.anefa.org :

Ain . Homme cherche emploi d’agent d’élevage laitier. Titulaire BTS ACSE. Expériences acquises en stages, apprentissage et saisons. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DVL105-01

Drôme . Homme cherche emploi en paysages/espaces verts. Titulaire BTS prod. horticoles en alternance et CACES 1. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DPA33-26

Loire . Homme cherche emploi de jardinier/paysagiste, chauffeur/livreur. Titulaire permis PL  avec carte conducteur FIMO marchandise, CACES 3 chariot élévateur. Expérimenté. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DDI20-42

Rhône . Homme cherche emploi en polyculture-élevage. Formation et expériences en service de remplacement. Mobilité : Région. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DEL53-69

Hte-Savoie . Homme cherche emploi en agriculture. Disponible les week ends. Expériences en élevage (traite, soin aux animaux, entretien, nettoyage) et en conduite de tracteurs. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DCM9-74

Catégorie Pays de Savoie, agriculture, economie/emploi, petites annoncesCommentaires fermés

Le Petit train de La Mure, un projet essentiel pour notre territoire

Suite au retrait de l’opérateur Rail Atouts Fer, les conseillers départementaux Chantal Carlioz, chargée du tourisme, de la montagne et des stations, associée à Frédérique Puissat et Fabien Mulyk tiennent à rappeler que ce projet est un objectif prioritaire pour le canton Matheysine-Trièves et pour l’Isère.

« Nous prenons acte avec beaucoup de regrets du retrait de l’opérateur qui a estimé ne pas être en mesure de concrétiser ce projet. Heureusement il n’est pas trop tard. Le Département sera présent fortement, tant en termes financier qu’en matière de soutien politique auprès de l’Etat et des autres partenaires potentiels. Les crédits pour sa réalisation ont bien été inscrits comme nous le souhaitions dans le Contrat de Plan État-Région.
Tout le monde s’accorde à dire que ce sera un atout évident pour le développement de notre territoire et un vecteur de tourisme incontestable.
Plusieurs opérateurs ont fait part de leur intérêt, ce qui démontre la qualité et surtout la pertinence de cette ambition partagée. Des rendez-vous sont d’ores et déjà fixés.
Il faut que tous les acteurs publics et privés restent mobilisés et travaillent ensemble afin de faire réussir ce projet.
Alors restons mobilisés ! »

Catégorie monde rural, patrimoineCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

septembre 2015
L Ma Me J V S D
« août   oct »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+