Archive | 29 septembre 2015

Liste des départements et des communes en zone réglementée FCO

Retrouvez dans les documents téléchargeables ci-dessous la liste des départements et des communes classés en zone réglementée « Fièvre catarrhale ovine »

Catégorie agriculture, ovins, élevageCommentaires fermés

Observatoire de l’enseignement technique agricole

Le 28 septembre 2015, Stéphane Le FOLL, Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt a procédé à l’installation de l’Observatoire de l’enseignement technique agricole (OETA).

Créé le 15 juillet 2015, l’Observatoire de l’enseignement technique agricole est chargé d’évaluer en toute indépendance l’organisation et les résultats de l’enseignement technique agricole public et privé, et son adéquation en termes de qualification et d’emploi mais aussi  d’insertion scolaire et professionnelle des élèves, étudiants, apprentis et stagiaires.

Il remettra chaque année un rapport au ministre chargé de l’agriculture. Ce rapport sera présenté au Conseil national de l’enseignement agricole (CNEA) et il sera rendu public.

L’observatoire est composé de douze membres désignés en raison de leur compétence en matière d’évaluation ou dans le domaine éducatif.

Stéphane Le FOLL a annoncé à cette occasion le lancement début 2016 d’une étude prospective sur les métiers et les formations de l’enseignement agricole  à l’horizon 2030. L’observatoire sera étroitement associé à ces travaux, qui alimenteront ses réflexions.

Catégorie agriculture, enseignement-formationCommentaires fermés

Convention cadre pour le développement de l’apprentissage en Rhône-Alpes

Ce mardi 29 septembre 2015 à la Maison Familiale Rurale (MFR) de Saint-Martin-en-Haut
(Rhône), à l’occasion de la rentrée des apprentis en Rhône-Alpes, Jean-Jack QUEYRANNE,
Président de la Région Rhône-Alpes, a signé la convention cadre pour le développement de
l’apprentissage en Rhône-Alpes.

Pour favoriser l’accès à l’apprentissage des jeunes dans les entreprises privées et publiques,
cet accord prévoit de :
- rapprocher les offres des entreprises, les souhaits des jeunes et les capacités de
formations des Centres de Formation d’Apprentis (CFA),
- renforcer les relations entre les partenaires,
- collaborer pour réaliser des actions d’informations et d’orientations sur les métiers et
l’apprentissage,
- accompagner les jeunes en amont et pendant le contrat pour prévenir les ruptures
de contrats,
- soutenir la création, la reprise et la transmission d’entreprises.

La signature de cette convention, qui définit un cadre d’actions concerté au niveau territorial
entre l’Etat, la Région et ses partenaires*, constitue une étape supplémentaire pour
renforcer l’apprentissage sur les territoires. Ce partenariat, qui s’inscrit également dans une
logique de lutte contre les discriminations, se déclinera dans chaque département, afin de
prendre en compte les bonnes pratiques existantes.

La Région consacre 167,9 M€ à l’apprentissage en 2015 en Rhône-Alpes et compte plus de
40 800 apprentis et pré-apprentis répartis dans 60 CFA.

Parmi eux, la MFR de Saint-Martin-en-Haut forme 160 jeunes en alternance aux métiers de
l’automobile et de la maintenance des matériels agricoles. Des travaux sont actuellement en
cours pour augmenter la surface des ateliers automobiles, créer une salle de démonstration
et mettre aux normes les locaux. Le coût du projet s’élève à 655 000 €, financé à hauteur de
250 000 € par la Région.

Cette MFR appartient au CFA régional des MFR (49 antennes), que la Région accompagne via
une subvention de 16 M€ en 2015.

* Les Académies de Lyon et Grenoble, la Direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt, l’Union Régionale des Missions Locales, la Chambre régionale de Métiers et de l’Artisanat, la Chambre régionale de Commerce et d’Industrie, la Chambre régionale d’agriculture, Pôle emploi, l’Union régionale des missions locales de Rhône-Alpes, l’AGETERA Rhône-Alpes CHEOPS, l’AGEFIPH.

Catégorie enseignement-formationCommentaires fermés

Fusion Autrans-Méaudre: les habitants décideront..

C’est une certitude, Thierry Gamot, maire d’Autrans est  » un chaud partisan  » de la fusion des communes de Méaudre et d’Autrans.

 » Cette fusion est une évidence, je dirais même une obligation  » rajoute t-il.  » Pour les habitants des deux communes ce rapprochement ne changera pas grand chose à leur vie quotidienne. Par contre si cette fusion ne se faisait pas, ce serait catastrophique, en particulier au niveau des finances. Je dis même attention à la « purge » car des décisions très douloureuses devront alors être prises ! « 

Pour argumenter encore plus, Thierry Gamot précise:  » Autrans et Méaudre ont de nombreux points communs et ont une longue histoire commune, ont réalisé de nombreux projets, travaux, ceci grâce à un syndicat intercommunal, le SIAM. »  Et de citer de nombreux exemples de cette collaboration : » alimentation en eau potable depuis le Trou qui Souffle, hangars bois, halte garderie des Bout’Choux, harmonisation des tarifs des domaines skiables, des cantines et des activités péri scolaires, rapprochement des offices de tourisme, et demain Maison de Santé … »

Cette unification aurait pu se faire  » normalement » mais le maire et le conseil municipal d’Autrans ont souhaité consulter les habitants.

 » Il s’agit d’une réflexion personnelle, réfléchie. Je ne pouvais me résoudre de mettre à l’écart la population d’une décision aussi importante que celle de créer une commune nouvelle. De plus ce projet n’était pas inscrit dans notre programme de campagne lors des élections municipale de 2014. pour une raison simple : la loi sur les communes nouvelles n’était pas encore sortie….Je pense donc que cette consultation est tout à fait légitime. « 

A la question : il y a un risque que le non l’emporte, Thierry Gamot en est conscient:  » bien sûr qu’il y a un risque. Nous savons que  l’opposition à un projet mobilise toujours davantage que son approbation. Mais ce risque porte un nom : la démocratie.

Depuis le début de l’été six groupes de réflexion composés d’élus de nos deux communes ont travaillé sur six grandes thématiques : Organisation et relations institutionnelles – Finances et Personnel – Tourisme, Sports et événementiel – Agriculture et Forêt – Routes, Réseaux et Bâtiments – Social, Scolaire et Culture.

Ces travaux ont débouché sur la rédaction d’un projet partagé : la charte de la commune nouvelle Autrans Méaudre. Nos concitoyens devront approuver ou pas cette charte.

Thierry Gamot martèle:

 » La commune nouvelle est une nécessité:

-  pour faire face à la disparition programmée du Syndicat Intercommunal Autrans Méaudre

-  pour peser d’avantage dans la future grande intercommunalité Royans Vercors qui se dessine

-  pour maintenir le niveau des dotations financières de l’Etat plutôt que de subir leur diminution  qui va nous placer dans une situation intenable. »

Il répond à celles et ceux qui souhaitent prendre le temps de la réflexion:  » nous avons une date couperet, le 1er janvier 2016, fixée par la loi…On ne peut y déroger… »

Le nom de la future commune qui est proposé est tout simplement Autrans-Méaudre car les habitants comme leurs élus sont très attachés aux noms de leurs villages a rajouté Thierry Gamot.

A noter que le conseil municipal de Méaudre souhaite y rajouter  » en Vercors ».

Les autranais et méaudrais s’exprimeront pendant dix jours entre le 15 et le 25 octobre prochain.

Les modalités de cette consultation sont claires :

- Un tiers de votants par rapport au nombre d’électeurs inscrits sur les listes électorales de la commune nous parait un minimum pour que les résultats soient significatifs. En dessous de ce niveau les Conseils Municipaux considéreront que nos concitoyens leur font confiance et prendront donc leurs responsabilités.

Si cette première condition est remplie il faudra au moins 50 % des suffrages exprimés pour que le OUI (ou le NON) l’emporte.

Thierry Gamot cite volontiers Ernest Renan :  » qu’est ce qu’une nation ? une nation c’est un territoire, une population, mais c’est aussi un projet. Je remplace juste nation par commune … Nous sommes en train de mener un projet historique ! »

Propos recueillis par Gilbert Precz

Catégorie A la une, Communauté de Communes du Massif du VercorsCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

septembre 2015
L Ma Me J V S D
« août   oct »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+