Archive | 07 octobre 2015

La Foire de Grenoble : J-30 !

Dans un mois, la Foire de Grenoble ouvrira ses portes pour 10 jours d’affaires et de divertissement. Ses équipes sont heureuses d’accueillir un nombre d’exposants en hausse par rapport à 2014, et de proposer un riche programme d’animations sous le signe des arts forains et de la bonne humeur.

Une offre renouvelée :
3 nouveaux secteurs
Guidée par une volonté de renouvellement, et afin de répondre aux attentes des visiteurs, la Foire de Grenoble se dote de 3 nouveaux secteurs :
-    loisirs et tourisme,
-    services aux particuliers,
-    coquin.

Ils viennent compléter les univers dédiés à l’aménagement intérieur en particulier cheminées, cuisines et salles de bain, ameublement et literie et aussi un espace « architecture d’intérieur », l’aménagement extérieur avec les spas, terrasses et piscines, l’automobile, et le multimédia.

A total, ce sont déjà plus de 400 exposants qui ont confirmé leur participation, soit une hausse de 14% par rapport à l’édition 2014 de la Foire de Grenoble. Une belle reconnaissance pour le positionnement de la Foire de Grenoble, dans un marché des foires plutôt à la baisse en nombre d’exposants et surfaces louées.

Un fort renouvellement avec 92 nouvelles entreprises.

Avec les arts forains, la Foire de Grenoble joue la carte de l’authenticité, de l’émotion retrouvée et de la féerie.

La grande roue de près de 40 mètres qui sera érigée sur le parvis d’Alpexpo émerveillera petits et grands. Le carrousel de 40 chevaux en bois, le grand labyrinthe, les stands forains, tout comme les jongleurs, artistes échassiers, sculpteur de ballons ou encore magiciens et mascottes qui déambuleront à la rencontre du public tout au long des 10 jours, apporteront une véritable touche de magie à cette édition 2015.

Et ce n’est pas tout : la Foire de Grenoble accueillera aussi des people de séries TV, Miss France 2015, des auteurs isérois, les champions du GF38, du FCG et des Brûleurs de Loups et tant d’autres pour des séances d’échanges et de dédicaces.

Les thés dansants, les Chippendales, la soirée Années 80, les « Apéros lounge » viendront renforcer l’esprit festif du grand rendez-vous automnal que représente la Foire de Grenoble en Rhône-Alpes.

Les différentes confréries iséroises seront aussi présentes, tout comme le Syndicat des trufficulteurs de l’Isère, pour faire découvrir la richesse gastronomique du territoire et, bien entendu, régaler les papilles.

Chaque jour réservera son lot de surprises et attentions particulières :
Les vendredis, les femmes seront chouchoutées, alors que les seniors le seront les lundi, mardi et jeudi. Des animations spécifiques comme l’initiation au cirque (et démonstrations) seront proposées aux enfants le mercredi.

En 2015, à la Foire de Grenoble il y en aura vraiment pour tous les goûts et tous les âges !

A noter que, pour son lancement, le 6 novembre, l’accès à la Foire de Grenoble est GRATUIT pour tous.
_____________________________________________________________________________________
Informations pratiques

Dates – Horaires
Du 6 au 15 novembre 2015
Tous les jours de 10 h à 19 h
3 nocturnes jusqu’à  23 h : vendredi 6, mardi 10 et vendredi 13 novembre

Lieu et adresse
Alpexpo – Parc événementiel de Grenoble
Avenue d’Innsbruck
38 000 GRENOBLE
Accès recommandé en tramway Ligne A : arrêt Pôle Sud Alpexpo
ou bus Ligne 13 : arrêt Alpexpo – Ligne 12, 23, 26 : arrêt Grand Place

Catégorie foires/salons, trufficultureCommentaires fermés

Forum de l’emploi sur le Vercors

Le forum de l’emploi se déroulera le 13 octobre 2015 à la Salle de la Coupole à Villard-de-Lans de 10h à 12h30 et 14h à 17h.

Rendez-vous avec une quarantaine d’entreprises du plateau du Vercors. Près de 80 offres sont à pourvoir ! L’après-midi est réservé aux entreprises de l’Hôtellerie-Restauration et de l’animation.

Les candidats, munis d’un CV, pourront venir à la rencontre des employeurs.

L’après-midi est réservé aux secteurs de l’hôtellerie, la restauration, l’animation et les loisirs.

Sans titre

Catégorie Communauté de Communes du Massif du VercorsCommentaires fermés

Progression de l’agro-écologie en France

Stéphane LE FOLL, ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt,  le succès des Groupements d’intérêt économique et environnemental (GIEE) et à travers eux la progression de l’agro-écologie en France.

Créés il y a moins d’un an par la Loi d’avenir pour l’Agriculture, l’Alimentation et la Forêt, les GIEE ont déjà dépassé le cap des 100 projets reconnus sur le territoire français, avec un total de 128 GIEE reconnus au 1er octobre 2015, soit plus de 200 000 hectares de terres françaises en GIEE, plus de 1 500 exploitations et plus de 2 300 agriculteurs déjà engagés dans ces démarches collectives.

Au cœur du projet agro-écologique pour la France, ces projets collectifs visent la triple performance à la fois économique, environnementale et sociale, à travers la mise en œuvre ou la consolidation de pratiques agro-écologiques.

Toutes les thématiques sont abordées et souvent combinées, à travers des systèmes économes et autonomes (40 % des projets), la diversification des assolements et l’allongement des rotations (plus du tiers des projets), la conservation des sols (plus du tiers des projets), l’autonomie en azote et le développement des légumineuses (le tiers des projets), l’autonomie alimentaire des élevages (le tiers des projets), ou encore la commercialisation et la création de filières et les signes de qualité.

Si plus de 60 % des projets concernent l’élevage (et près de 40 % plus particulièrement la polyculture-élevage), toutes les productions sont représentées, y compris par exemple l’apiculture, l’arboriculture et les plantes aromatiques, à parfum ou médicinales.

Le ministre a par ailleurs annoncé qu’un appel à projets allait être lancé début 2016 dans chaque région pour financer les GIEE, en particulier ceux apportant une réponse structurelle à la crise de l’élevage (jusqu’à 50 000€ pourront être accordés par projet pour financer des dépenses d’animation/appui technique). Il sera financé par des crédits du Ministère de l’agriculture, que le FEADER et les Régions qui le souhaitent pourront compléter.

La force du collectif est une nécessité pour le déploiement du projet agro-écologique et la transition ambitieuse qu’il porte. L’engouement que connaissent les mesures agro-environnementales et climatiques (MAEC) et les Groupements agricoles d’exploitation en commun (GAEC) en sont des illustrations concrètes.

En 2015, 23 000 demandes de MAEC ont été enregistrées, dont 11 000 demandes de MAEC dites « systèmes » qui engagent les exploitations dans une reconception progressive de leurs pratiques ou dans le maintien de pratiques agro-écologiques. Ces 23 000 demandes concernent environ 1,5 million d’hectares (contre 800 000 hectares engagés en MAE sur la période 2007/2013). Preuve de l’importance du collectif, la France comptera fin 2015 environ 45 000 GAEC agréés (2400 GAEC agréés en 2014, 4700 au 1er semestre 2015 – et 6000 GAEC au total en 2015) soit un pic exceptionnel depuis la réforme de la nouvelle PAC pour la période 2014-2020.

Ce point d’étape sur l’agro-écologie a également été l’occasion de présenter l’outil de diagnostic agro-écologique des exploitations. Développé par le ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt et l’ACTA en associant les acteurs du développement agricole, cet outil de développement agricole a pour objectif d’accompagner les agriculteurs dans leur réflexion autour des performances de leur exploitation, de leurs pratiques et leurs démarches, mais aussi d’estimer leur degré d’engagement dans l’agro-écologie.

Testé par 500 exploitants entre avril et mai 2015, cet outil informatique est accessible librement et gratuitement en ligne à l’adresse suivante : www.diagagroeco.org/.

À deux mois de la COP21, plus grand événement diplomatique jamais accueilli par la France, l’organisation d’un événement dédié aux GIEE et leur illustration concrète par 3 exemples territoriaux  (Midi-Pyrénées, Bretagne et Pays de la Loire), est une manière de mettre un coup de projecteur sur la mobilisation silencieuse qui est à l’œuvre dans nos campagnes, et sur un monde agricole qui  fait quotidiennement l’expérience de la force du collectif pour progresser vers des pratiques agricoles plus exemplaires et plus agro-écologiques.

« Le concept même d’agro-écologie nous oblige à repenser nos modes d’organisation et de passer d’une logique descendante à une logique ascendante des territoires. Le succès des GIEE sur le terrain illustre bien cette formidable capacité qu’ont les agriculteurs français à aller chercher des solutions et des chemins nouveaux pour réussir ensemble. En ces temps troublés, à la fois de crise des marchés agricoles et des fortes aspirations de la société en matière de qualité de l’alimentation et d’environnement, ces dynamiques collectives doivent représenter un message d’espoir, de solidarité et d’encouragement pour le monde agricole », a insisté Stéphane LE FOLL.

Catégorie agriculture, écologieCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

octobre 2015
L Ma Me J V S D
« sept   nov »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+