Catégorie | La Métro, pollution, énergies

Prime Air Bois

Prime Air Bois

La Prime Air Bois est destinée à vous aider à renouveler votre appareil de chauffage individuel au bois non performant.

Un dispositif de la métropole pour améliorer la qualité de l’air de notre région en limitant l’exposition de la population à la pollution aux particules fines.

&

La présentation de cette action s’est faite au stand de la métropole grenobloise, dans l’enceinte de la foire internationale de Grenoble.

Jérôme Dutroncy, Vice-Président de Grenoble-Alpes Métropole, en charge de l’environnement, de l’air, du climat et de la biodiversité et Jérôme d’Assigné, directeur régional adjoint de l’ADEME, un des partenaires de cette opération  ont présenté la prime air bois.

La pollution de l’air, surtout aux particules fines serait responsable de 155 décès par an dans la région grenobloise. Une pollution en provenance essentiellement de trois axes: la circulation routière, l’industrie et le chauffage bois.

Il faut savoir que contrairement aux idées reçues, c’est le chauffage au bois des particuliers qui est le principal responsable de cette pollution. Il représente près de la moitié des émissions annuelles de particules fines. Cette proportion pouvant atteindre les 75% en périodes de grand froid.

Une baisse de 25 % des niveaux moyens de pollution conduirait à une diminution de 34% des décès anticipés. Selon Air Rhône-Alpes, 83% des rhônalpins se disent inquiets et sont prêts à passer à l’action. Une action que Grenoble-Alpes Métropole mène depuis 2005 avec la mise en place d’un plan  climat qui a évolué en plan air climat devenu aujourd’hui Plan Air énergie climat.

Il en est découlé une campagne  » de quel bois je me chauffe? » ayant pour but de sensibiliser les métropolitains sur les liens entre pollution de l’air et chauffage au bois non performant.  » Ce n’est pas le bois qui pollue, bien au contraire mais sa mauvaise utilisation » a clamé Jérôme Dutroncy.  Il faut utiliser du bois sec, des appareils performants, fermés et bien allumer le feu par le haut. Voilà les trois règles à respecter.

Pour permettre aux métropolitains de changer leurs appareils de chauffage bois non performants, une Prime air bois a été instaurée. l’objectif est de changer 5000 appareils de chauffage défaillants sur les 15000 recensés d’ici à 2020 précise Jérôme Dutroncy.

La prime air bois vise  à aider financièrement les particuliers à remplacer leurs cheminées ( foyers ouverts) ou anciens appareils de chauffage au bois par des appareils récents et performants.

D’un montant de 800 euros auquel peut s’ajouter une bonification de 400 euros sous conditions de revenus soit au total 1200 euros, la prime air bois  est cumulable avec le crédit d’impôts pour la transition énergétique.

COMMENT SAVOIR SI JE DOIS CHANGER MON CHAUFFAGE BOIS ?

Tous les appareils datant d’avant 2002 et toutes les cheminées ouvertes sont considérés comme non performants et peuvent donc être remplacés.

Pour faire le point sur votre équipement, faites le test en ligne : www.chauffagebois.lametro.fr

Pour connaître l’ensemble des conditions à remplir, consulter le dossier de demande d’aide de la Prime Air Bois

ATTENTION, avant tout achat d’un nouveau matériel, nous vous conseillons :

OÙ SE RENSEIGNER ?

L’Agence Locale pour l’Énergie et le Climat (ALEC) est mandatée par la Métropole pour traiter les demandes relatives à la Prime Air Bois. Pour les contacter :

www.alec-grenoble.org/

prime-air-bois[a]alec-grenoble.org

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8422 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

AGRICULTURE-GIF-468x60.gif

Comments are closed.

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

novembre 2015
L Ma Me J V S D
« oct   déc »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+