Catégorie | enseignement-formation

Trophées de l’alternance

Les  Maisons Familiales Rurales (MFR) de l’Isère ont décerné, pour la première fois, à l’amphithéâtre tremplin sport de Voiron leurs « trophées de l’alternance ».

1

Parce que derrière chaque réussite des jeunes, il y a des hommes et des femmes qui ont su donner de leur temps et transmettre leurs compétences et leurs valeurs ; cette cérémonie a pour but au travers des 13 prix distribués de récompenser et de valoriser aussi bien des élèves que les entreprises, en mettant en lumière des parcours particuliers et des engagements au sein du réseau des MFR ou en partenariat avec elles.

Depuis 1937, la pédagogie des MFR repose sur le principe de l’alternance qui contribue, non seulement, à former des professionnels reconnus mais aussi des citoyens responsables. 430 établissements en France  (13 en Isère), qui accueillent près de 70 000 jeunes se donnent pour objectif de remplir cette mission.

La fédération départementale  de l’Isère a donc eu la volonté de:

- mettre en lumière les réussites des jeunes qui ont choisi l’alternance pour se former et valoriser les entreprises qui ont contribué à ce slogan que portent les MFR : « réussir autrement »

- mettre sous les feux des projecteurs des démarches exemplaires, des parcours de vie, des expériences d’hommes et de femmes qui ont obtenu des résultats dans différentes thématiques comme la fidélité, l’initiative, le mérite, l’excellence, l’engagement citoyen, l’égalité Homme-Femme et l’entreprenariat.

Les trophées de l’alternance MFR ISERE: candidats et entreprises récompensés:

tr1TR2



Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8604 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

Catégories

Archives

Agenda

novembre 2015
L Ma Me J V S D
« oct   déc »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+