Archive | 12 janvier 2016

La 38e Foulée Blanche aura bien lieu !

La Foulée Blanche
Suite aux nombreuses réunions de ces derniers jours, le comité d’organisation de la Foulée Blanche a décidé de maintenir la plus importante manifestation populaire de ski nordique des Alpes françaises, un temps fort essentiel à la vie sociale et économique d’Autrans-Méaudre.

« Les conditions d’enneigement actuelles et les prévisions météo concordantes pour la semaine prochaine, nous permettent d’organiser la 38e édition de ce grand rendez-vous nordique sur des parcours adaptés sur le site de Gève » confirment les membres de l’association Foulée Blanche.

On skie à Autrans sans interruption depuis fin novembre

M. Thierry Gamot, maire de la commune, précise « Autrans est un des rares sites nordiques de France où l’on skie sans interruption depuis le 28 novembre ». Le savoir-faire des techniciens du domaine nordique et la passion des habitants-pratiquants, permet au site de Gève (1300 m d’altitude) de tirer son épingle du jeu et d’offrir 17 km de pistes bien entretenues aux fondus de nordique !

Le plateau de Gève accueillera les courses de la 38e Foulée Blanche

Le comité d’organisation souhaite être clair et limpide sur la question : la probabilité de donner les départs des courses de la semaine
prochaine depuis le centre nordique situé au village, est très mince. Aussi, les parcours de repli sur Gève sont en cours d’élaboration, en
fonction de l’enneigement actuel. Ces derniers pourraient être remis à jour selon les hauteurs de neige apportées par les prochaines chutes annoncées. Le plateau de Gève et ses 17 km de pistes actuellement ouvertes au public, accueillera donc les parcours de la 38e Foulée Blanche, dès mercredi pour l’ouverture avec la Foulée des Jeunes.

En 2016, la 38e Foulée Blanche entre dans la cour des grandes

A Autrans, on sait relever des défis, et tous les acteurs l’ont prouvé dès le mois de juin 2015 en soutenant l’intégration de la Foulée Blanche au calendrier de la FIS Worldloppet Cup, rien de moins que la Coupe du Monde de ski nordique de longue distance. Hasard du calendrier, la Foulée Blanche en sera également l’étape d’ouverture, une importante responsabilité prise très au sérieux par les organisateurs du Vercors.

LE PROGRAMME

12

Catégorie Communauté de Communes du Massif du VercorsCommentaires fermés

Lait et fruits à l’école

De nouvelles mesures visant à renforcer et à stimuler le financement d’un programme de l’Union Européenne pour fournir des fruits, des légumes et des produits laitiers dans les écoles ont été soutenues en commission de l’agriculture .

Elles mettent davantage l’accent sur l’éducation des enfants à manger sainement, augmentent le budget et fusionnent des régimes aujourd’hui distincts pour le lait et les fruits dans les écoles.

« Une alimentation saine et équilibrée est le fondement d’une bonne santé, mais la consommation de fruits, de légumes et de lait a diminué au sein de l’UE. C’est pourquoi il est de la plus haute importance de renforcer le régime de fruits, légumes et lait à l’école en augmentant son budget et en l’axant davantage sur l’éducation à une alimentation saine.
Le Parlement a également assuré la stabilité financière du programme en empêchant les États membres de réduire unilatéralement son budget ou de modifier les critères d’attribution des fonds de l’UE entre eux », a déclaré Marc Tarabella, chef de file de ce dossier au Parlement et meneur de l’équipe de négociation du PE.

Partager 250 millions d’euros par an pour des mesures alimentaires saines de façon plus équitable entre les États membres

Le Parlement a remporté une somme supplémentaire de 20 millions d’euros par an pour les mesures concernant le lait. Cela porte le financement annuel pour le lait et les produits laitiers à 100 millions d’euros, tandis que 150 millions d’euros sont dévolus aux fruits et légumes.

Les députés ont également insisté sur une répartition plus juste des fonds communautaires entre les États membres en fixant deux critères de base pour l’ensemble du système (la part d’enfants de six à dix ans dans la population et le degré de développement de la région au sein de l’État membre). Les niveaux passés des fonds du régime du lait seront pris en compte et éventuellement revus après les six premières années du nouveau régime et seront complétés par un nouveau montant minimum annuel d’aide européenne par enfant.
Davantage d’accent sur l’éducation

Pour rendre le système scolaire de l’UE plus efficace, les États membres doivent faire davantage pour promouvoir de saines habitudes alimentaires, les chaînes alimentaires locales, l’agriculture biologique et la lutte contre le gaspillage alimentaire, ont insisté les députés. Les mesures éducatives doivent aussi favoriser le contact des enfants avec l’agriculture, par exemple à travers des visites de fermes et la distribution de spécialités locales comme le miel et les olives.
Produits admissibles à un financement de l’UE

Le Parlement a insisté pour que les denrées alimentaires distribuées dans les écoles soient en priorité des produits sous-consommés, frais et locaux plutôt que des aliments transformés. Les États membres seront en mesure de distribuer les aliments transformés comme les soupes, compotes, jus de fruits, yaourts et fromages seulement en plus de fruits et légumes frais et du lait ou du lait sans lactose.
Le Parlement Européen a assuré que seuls les produits ayant un contenu nutritionnel sain puissent être distribués. Les édulcorants et exhausteurs de goût artificiels ajoutés seront interdits.

La distribution de produits avec du sucre, du sel et de la graisse ajoutés ne devrait être autorisée qu’à titre d’exception, ont insisté les députés. Des limites strictes pour les quantités de ces additifs dans le produit final seront définies au niveau de l’UE et le produit devra être approuvé par une autorité nationale de la santé avant qu’il puisse être mis à disposition des enfants de l’école dans le cadre du système de l’UE. Des produits contenant des fruits, des noix ou du cacao ajoutés tels que le lait au chocolat ou des yaourts aux fruits, et des produits alimentaires aromatisés seront toujours admissibles à un financement de l’UE au titre du régime scolaire. Mais les eurodéputés ont assuré que l’UE n’interviendra que pour la partie du lait de celui-ci, qui devra représenter au moins 90%, ou dans des cas exceptionnels, au moins 75% du produit final.

Prochaines étapes
Le texte convenu doit encore être approuvé par le Parlement dans son ensemble lors de la session plénière de mars ou avril avant d’aller au Conseil pour approbation en première lecture.

Le programme en faveur du lait dans les écoles a été créé en 1977. Le programme en faveur des fruits à l’école, qui inclut des mesures éducatives, a été introduit en 2009. Les deux programmes ont été mis sur pied afin d’encourager la consommation de fruits, de légumes, de lait et de produits laitiers.

Jusqu’à présent, ils opéraient cependant selon des dispositions juridiques et financières différentes. Les 28 États membres participent au programme en faveur de la consommation de lait à l’école alors que le programme en faveur de la consommation de fruits est appliqué dans 25 États membres (le Royaume-Uni, la Finlande et la Suède n’y prennent pas part).

La consommation de fruits, de légumes et de lait continue de chuter en Europe. Plus de 20 millions d’enfants sont en surpoids dans l’UE et les adolescents consomment en moyenne 30 à 50% seulement de l’apport journalier recommandé en fruits et légumes.

Catégorie A la une, Union européenne, fruits-légumesCommentaires fermés

Vacances de fin d’année: fréquentation des stations correcte

Vacances de Noël : une « plutôt bonne » perception de la fréquentation dans les stations en dépit d’un faible indice de skiabilité

Le net déficit de neige dans les stations a généré des indices de skiabilité faibles, estimés inférieurs à 4 sur 10 pour la majorité des stations. Seules quelques unes sont parvenues à ouvrir plus de 70 % de leurs domaines skiables lors des vacances de Noël.

Malgré ce constat sur l’enneigement, la perception de la fréquentation au cours de cette même période est plutôt satisfaisante pour l’ensemble des massifs : la majorité des stations répondantes (34 sur 52) estiment que la fréquentation est restée « plutôt bonne ».

Les taux d’occupation pour la semaine de Noël, inférieurs à ceux de l’an passé, s’échelonnent de 39 % à 70 % selon les différents types d’hébergement, la capacité en lits et l’altitude des stations. Ces résultats sont toutefois jugés similaires à ceux de 2014 pour les hôtels à haute et basse altitude, pour les stations de faible capacité, pour les résidences à basse altitude mais aussi pour les meublés dans les petites stations.

La semaine du Nouvel an enregistre quant à elle des taux compris entre 57 % et 93 %. En dépit de stabilité de fréquentation pour certains hébergements, ces chiffres marquent un recul pour l’ensemble des lits.

Le manque de neige a eu logiquement des effets sur la pratique des activités touristiques. L’ouverture souvent très partielle des domaines skiables pendant cette période a en effet conduit à une consommation de ski très en retrait au niveau national (20% en dessous d’un début de saison normal selon DSF).

La majeure partie de l’activité des écoles de ski a néanmoins pu être maintenue sur un domaine très limité, et les choix d’équipement en matière en neige de culture ont permis de préserver les chiffres d’affaires même si, selon les professionnels des écoles, le recul de l’activité sur décembre se situe autour de – 25 %.

L’activité est également en retrait dans le ski nordique, les raquettes à neige ou traineaux à chiens.

En revanche, les promenades à pied, les visites culturelles, les activités pour les enfants ou celles liées au bien-être et à la remise en forme ont été plus fortement plébiscitées que pour l’an passé.

Des perspectives stables pour le début de la période à venir.

Alors que de fortes chutes de neige sont en cours sur l’ensemble des massifs, pour la période inter-vacances n°1 (qui s’étend des vacances de fin d’année aux vacances d’hiver), les taux d’occupation prévisionnels s’échelonnent de 17 % à 51% en fonction de la capacité et de l’altitude des stations répondantes.

Ces premiers résultats sont annoncés en hausse par rapport à l’an passé pour les meublés à basse altitude, en recul pour les stations de faible capacité et de basse altitude en ce qui concerne les résidences et les hôtels et pressentis stables ailleurs.

Le Printemps du Ski qui débutera le 20 mars pourrait également ouvrir de nouvelles perspectives d’activité pour la suite de la saison.

Catégorie A la une, loisirs/détente, montagne, tourismeCommentaires fermés

Autrans-Méaudre en Vercors: Hubert Arnaud élu maire

C’est dans une salle des fêtes de Méaudre bien remplie que c’est déroulée l’élection du maire de la commune nouvelle Autrans-Méaudre en Vercors.

12Les conseillers municipaux des deux anciennes communes, 34 au total dont Thierry Gamot maire d’Autrans et Pierre Buisson maire de Méaudre, ayant la charge d’élire ce qui sera à jamais comme le premier maire de cette nouvelle commune qui a officiellement vue le jour le 1er janvier 2016.

Pour ce faire, un seul candidat s’est présenté: Hubert Arnaud. Les résultats du vote sont les suivants:

- bulletin blanc: 6

- Hubert Arnaud: 28 voix.

Hubert Arnaud s’est donc vu remettre l’écharpe de maire de la commune d’Autrans-Méaudre en Vercors.

Il a bien entendu remercié les deux conseils municipaux pour leur confiance et à travers eux celle des 3200 habitants que forment la commune nouvelle.   » Je sais que la tâche ne sera pas facile, je suis conscient de l’énormité de la charge de travail, mais je compte sur l’appui de tous, sur les associations, pour réussir le challenge proposé..Il faudra apprendre à travailler ensemble, à être conciliant, à s’adapter, j’ai l’habitude de ce genre de situation ayant été président du syndicat intercommunal Autrans-Méaudre. « 

Hubert Arnaud a rappelé que la création de la commune nouvelle aura un impact sur l’argent public,  » nous serons moins impactés par la baisse des dotations de l’ Etat. Cela n’empêche, il faudra mutualiser nos actions afin de faire baisser certaines charges et être plus cohérents, efficaces..C’est par exemple le cas au niveau des régies touristiques. »

Hubert Arnaud, 20 de vie municipale a son actif a conclu sa première intervention en tant que maire de la commune d’Autrans-Méaudre en Vercors par une anecdote:  » je suis né à Autrans, je vis à Méaudre.. Pour les autrannais je suis méaudrais et inversement.. »

Il restait à élire les adjoints. Ceux ci sont au nombre de 10:

- Eric Lazzaroni

- Isabelle collavet

- Pascale Moretti

- Alain Mouchiroud

- Maryse Nivon

- Martine De Bruyne

- Jean-Marc Orioli

- Laure Ravix

- Pierre Buisson

- Thierry Gamot

Nous avons conscience d’avoir vécu un moment historique..

Gilbert PRECZ


3

Hubert Arnaud pourra compter sur l'appui des deux maires délégués, Thierry Gamot et Pierre Buisson

Catégorie Communauté de Communes du Massif du VercorsCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

janvier 2016
L Ma Me J V S D
« déc   fév »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+