Archive | 16 janvier 2016

Fête de la truffe et marché des tentations

Pour la 9ème édition, l’Association St Antoine Développement organise une Fête de la truffe et marché des tentationsle dimanche 17 janvier 2016 à Saint Antoine l’Abbaye.

Cette manifestation – qui n’est pas un marché pro de la truffe, mais une fête à destination du public, sorte de salon d’information et de découverte – permet de vraies rencontres entre les familles et les curieux et les trufficulteurs. Chacun peut y découvrir ce diamant noir, de la culture à la dégustation, acheter des plants mycorhizés (pré-ensemensés) et assister à des démonstrations de cavages (recherches de truffes par un chien).

L’ objectif : s’adosser au patrimoine et au terroir pour organiser une manifestation sympa et populaire, qui démystifie ce milieu et le vulgarise dans le bon sens (améliorer aussi l’image des trufficulture.auprès du public). Mettre en valeur les autres produits du terroir à cette occasion.

2016 : la fête de la truffe est organisée en association avec le syndicat des trufficulteurs de l’Isère, celui de la Drôme … et la Confrérie de la truffe noire de la Drôme des collines, ce qui va aussi rajouté en couleurs et en folklore.
Organisée dans la salle des fêtes pour protéger la fête du mauvais temps éventuel et tenir les truffes au chaud, avec des démonstrations de cavage (avec les chiens) en extérieur,
cette journée permet à chacun de découvrir le diamant noir … alors un peu moins mystérieux.
En 2015, un visiteur témoigne : « en 2008 je suis venu en curieux, en 2009 j’ai acheté mon premier plan, les années suivantes j’ai appris la culture de la truffe … et cette année j’ai récolté ma première truffe ! « 
Oui la truffe est précieuse, elle est chère, mais quelques dizaines de grammes permette de préparer un plat d’exception à condition de respecter sa fragilité à la cuisson.
Notre fête permet aussi de découvrir les modes de conservation et de préparation, apprendre à maîtriser ses saveurs, sachant que son tarif est toujours plus bas sur notre fête que dans des magasins avec intermédiaires …
Des produits de terroirs, de qualité », complète la fête avec un marché des tentations qui permet de redécouvrir des saveurs oubliées…

Entrée libre..

Catégorie trufficultureCommentaires fermés

34 loups tués, et après…

Communiqué  de la Confédération Paysanne concernant la situation des agriculteurs par rapport au problème de prédation des loups et répondant à la manifestation organisée à Lyon par un collectif d’ associations pro-loups.

 » Le plafond de 36 prélèvements de loups en France va être atteint. Le protocole de prélèvement sera alors suspendu malgré la dramatique situation vécue sur le terrain. Le nombre d’attaques a encore augmenté en 2015 (2473 en 2015 contre 2344 en 2014), notamment dans les départements où les loups sont présents depuis plus de 20 ans.

Éliminer 10% de la population de loups en France ne répondra pas à l’objectif de faire baisser les attaques puisque l’augmentation démographique des loups est de 20% par an. Les éleveurs ne sont pas dupes, on ne peut pas se contenter d’un tableau de chasse qui n’apporte pas d’amélioration sur le terrain ! La dernière réunion du Groupe national Loup date du 20 mai 2015, depuis, rien, aucun dialogue…

L’impossible cohabitation entre loups et élevages doit être reconnue avant que la situation ne s’envenime davantage. Les nombreuses campagnes qui soutiennent les loups et critiquent les éleveuses et les éleveurs alimentent l’idée qu’ailleurs tout se passe bien et que l’élevage ne vit que de subventions. Les associations pro-loups peuvent se permettre de nous dire ce que nous devons faire, de s’introduire dans nos élevages pour tenter encore un peu plus de nous discréditer en diffusant des images qui ne démontrent rien si ce n’est la malhonnêteté de leurs auteurs.

Pourquoi refuser d’entendre notre réalité ? Ces associations ont décidé que les loups valaient mieux que le pastoralisme et confirment ainsi que la cohabitation n’est pas possible. La manifestation du 16 janvier à Lyon pour protéger « l’icône de la nature » est surtout une manifestation de défense de l’industrialisation de l’agriculture. N’oublions pas qu’au-delà des symboles il y a des femmes et des hommes qui vivent pour leurs animaux au quotidien dans des espaces où l’élevage et le pastoralisme sont les seules activités possibles. »

Catégorie loupCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

janvier 2016
L Ma Me J V S D
« déc   fév »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+