Catégorie | agriculture

En décembre 2015, les prix agricoles à la production baissent (-1,4 %)

En décembre 2015, les prix agricoles à la production reculent de nouveau par rapport au mois précédent (-1,4 % après -0,7 %). Sur un an, ils baissent également (-1,5 %).

Repli en décembre des prix des céréales, des oléagineux et des vins

Les prix des céréales diminuent en décembre (-3,1 %) après deux mois de hausse. Ce recul traduirait un alignement à la baisse des prix sur la concurrence internationale, en partie sous l’effet de l’appréciation de l’euro et dans le contexte d’une offre mondiale très abondante pour le blé tendre.

Prix de production des céréales

Le prix des oléagineux décroît modérément, sous l’impact de deux effets contraires : d’une part, la chute du cours du pétrole se propage aux prix des substituts à base d’oléagineux, dont le colza ; de l’autre, les disponibilités mondiales restreintes en colza soutiennent son prix.

Les prix des vins baissent un peu en décembre (-0,4 % ; +0,7 % sur un an). La production globale de vins en 2015 est très légèrement supérieure à celle de 2014.

Rebond du prix des pommes de terre

Par rapport à décembre 2014, le prix des pommes de terre s’accroît de près de 90 %. La récolte 2015 est au niveau de sa moyenne de longue période alors que la précédente avait été pléthorique.

Sur un an, les prix des légumes chutent et ceux des fruits augmentent un peu

En décembre 2015, les prix des légumes frais baissent nettement par rapport à décembre 2014 (-15,5 %).

Le temps doux a favorisé la pousse des légumes de plein air (salades, choux-fleurs), précipitant leurs récoltes.

Prix de production des légumes frais

Prix de production des légumes frais

En revanche, les prix des fruits frais augmentent un peu sur douze mois (+2,1 %). Les stocks de pommes sont élevés mais ils s’écoulent facilement à l’exportation. La production de clémentines en Corse est moins abondante que les années précédentes.

Quasi-stabilité globale du prix des animaux

En données corrigées des variations saisonnières, le prix des animaux est quasi stable en décembre (-0,1 %). Le prix du porc se redresse quelque peu (+2,4 %) mais son niveau reste bas, sous l’effet d’une offre excédentaire et de la concurrence européenne. Le prix des gros bovins s’effrite (-3,1 % sur les trois derniers mois) en raison d’une consommation atone.

Prix de production des porcins et des gros bovins

Prix de production des porcins et des gros bovins

Le prix des œufs s’érode également (-5,3 % depuis trois mois) : la consommation est stable tandis que la production progresse régulièrement depuis la mise aux normes des poulaillers il y a deux ans. La baisse du prix du lait en 2015 (-8,3 % sur un an) traduit une offre excédentaire : les débouchés à l’exportation sont réduits par l’embargo russe et une demande chinoise en retrait.

Prix de production des céréales

Le prix d’achat des moyens de production diminue en décembre

En décembre 2015, les prix des consommations intermédiaires baissent par rapport au mois précédent (-1,0 %) du fait de la chute des prix de l’énergie (-7,9 %). Sur un an, ils diminuent aussi, de 1,7 %, surtout du fait de l’énergie moins chère (-13,7 %).

Les prix des biens d’investissement sont quasi stables (+0,2 %). Sur un an, ils augmentent de 0,9 %, tirés par la hausse du prix du matériel (+1,3 %).

Prix d’achat des moyens de production agricole

Prix d'achat des moyens de production agricole

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8547 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

Catégories

Archives

Agenda

janvier 2016
L Ma Me J V S D
« déc   fév »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+