Archive | 12 février 2016

AgriDemain – L’agriculture française, une terre à découvrir

#AgriDemain est le premier mouvement réunissant les principales organisations professionnelles du secteur agricole.

Quelles sont les missions d’AgriDemain ?

  • Démystifier les clichés autour des activités agricoles
  • Reconnecter l’image que le grand public se fait de l’agriculture avec la réalité
  • Réaffirmer les atouts stratégiques du secteur agricole français
  • Promouvoir une agriculture nourricière, innovante et moderne
  • Rassembler tous ceux qui partagent une vision commune de l’agriculture vertueuse, performante et au cœur de l’Europe


Nous allons montrer la réalité de l’agriculture en France,

  • En racontant l’histoire de nos métiers
  • En créant et en animant une communauté de professionnels de l’agriculture qui portent nos valeurs et les font vivre dans les départements et régions
  • En allant chercher des ambassadeurs médiatiques partageant un intérêt et des valeurs communs à notre engagement
  • En démontrant que l’agriculture est un des secteurs qui a le plus évolué dans les 30 dernières années

Image de l’agriculture : regards croisés entre agriculteurs et grand public

Selon un sondage BVA, 54% du grand public estime bien connaître le métier d’agriculteur, tandis que 90% des agriculteurs pensent quant à eux que le grand public connaît mal leur profession.

52% des consommateurs reconnaissent par ailleurs mal connaître les modes de production (culture, élevage).

Les Partenaires #agridemain

Les Chambres d’agriculture, Axema, Coop de France, FARRE, Fédération du négoce agricole, FNSEA, GNIS, Jeunes Agriculteurs, UFS, UIPP, UNIFA

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Collecte agri-citoyenne sur miimosa.com

Agriculteurs, citoyens : unissons nos dons !

Les Chambres d’agriculture et leur réseau Bienvenue à la ferme lancent une collecte de fonds auprès du grand public sur le site de financement participatif www.miimosa.com.

Citoyens participez et unissons nos dons !

Aujourd’hui, Bienvenue à la ferme lance une collecte de fonds auprès du grand public sur le 1er site financement participatif dédié à l’agriculture et à l’alimentation www.miimosa.com afin de doubler les dons des agriculteurs évalués à près de 25 000 euros.

Les agriculteurs ont donné !

  • Près de 12 tonnes de produits collectés, soit l’équivalent de 24 000 repas
  • 264 visites de fermes
  • 90 nuitées
  • 82 repas à la ferme.

Du 9 février au 24 mars, les citoyens ont la possibilité d’abonder la cagnotte ouverte par Bienvenue à la ferme. L’argent récolté permettra de doubler les dons faits par les agriculteurs au profit des associations d’aide alimentaire. Afin de récompenser leur engagement, les contributeurs de la collecte citoyenne recevront de nombreuses contreparties !

SOLAAL (SOLidarité des producteurs Agricoles et des filières ALimentaires), pour sa part, sera chargée d’organiser de manière opérationnelle le don des agriculteurs vers les associations d’aide alimentaire à partir du 25 mars.

Rick Verhoef, adhérent Bienvenue à la Ferme dans le Tarn, a participé à cette collecte agri-citoyenne. « Depuis 1983, nous donnons chaque année à des associations », explique-t-il. « Ce qui nous a intéressé avec cette campagne, c’est de pouvoir doubler nos dons grâce au financement participatif des particuliers. Cela nous a semblé très intéressant car ces associations manquent toujours de produits ».

RENDEZ-VOUS SUR www.miimosa.com

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Et si on pensait le rural autrement ?

Stéphane Le Foll, ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt organise un colloque sur la ruralité le mercredi 17 février 2016 à l’Assemblée nationale. Les parlementaires sont invités à échanger autour de la thématique « Recréer du lien social dans les territoires ».

Le programme

Animation : Sylvie LECALVEZ, rédactrice en chef d’Acteur rural

17h00 – MOT D’ACCUEIL

  • Stéphane Le Foll, Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, Porte-parole du Gouvernement

17h15 – 18h15-  LA FRANCE ET SES RURALITÉS

  • Joël Gombin, politologue : retour sur l’expression démocratique du monde rural à l’occasion des élections régionales
  • Laurent Davezies, professeur au CNAM, titulaire de la chaire « économie et développement des territoires » : entre métropoles et périphéries, une nouvelle fracture territoriale ?
  • Laurence Lemouzy, rédactrice en chef de la Revue Pouvoirs Locaux : les mots du rural, regards sur l’évolution des politiques rurales

18h15 – 19h30 – L’AGRICULTEUR, ACTEUR DE LA SOCIALISATION D’UN TERRITOIRE

Agriculture et urbanisme

  • Présentation de projets d’architectes par Rémi Janin et Augustin Rosenstiehl

Synergies entre collectivités, établissements publics et agriculteurs

  • Loig Chesnais-Girard, Maire de Liffré, premier Vice président de la Région Bretagne : présentation du nouveau GIEE de Liffré

Politiques publiques et alimentation de proximité

  • Christine Argeles, Première adjointe à la ville de Rouen : approvisionnement local dans la restauration collective

Synthèse du débat par Jean-Marie Guilloux, auteur du rapport Les Ruralités leviers de la Socialisation des Territoires : une nécessité nationale

19h30 – 20h30 – DANS LES INTERSTICES ENTRE MÉTROPOLES, IMAGINER UNE ARMATURE VIVANTE DES TERRITOIRES

Recréer du lien autour du centre-bourg

  • Jean-Marc Vayssouze, Maire de Cahors : reconquête du coeur de ville au sein de l’agglomération du Grand Cahors

Quels nouveaux services pour quels besoins et quelles attentes (santé, énergie, logement) ? Sur quels outils s’appuyer ?

  • Laurence Fortin, Vice-présidente de la Région Bretagne, Maire de la Roche Maurice : politique de péréquation envers le rural et exemple de stratégie foncière à l’échelle régionale
  • André Viola, Président du conseil départemental de l’Aude : la mise en place d’une intercommunalité de services en milieu rural

20h30 – CONCLUSION

  • Stéphane Le Foll, ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt.

Catégorie monde ruralCommentaires fermés

Ne pas entraîner de baisses sur les prix payés aux éleveurs

Stéphane le Foll et Emmanuel Macron ont réuni  les représentants des producteurs agricoles, de l’industrie agroalimentaire et de la distribution afin de faire le point sur l’avancée des négociations commerciales et sur les initiatives en cours afin de soutenir les filières d’élevage en crise.

Cette réunion fait suite à la réunion organisée lundi 8 février entre le Premier Ministre et les enseignes de distribution, durant laquelle il a été acté la nécessité d’un travail collaboratif entre l’ensemble des maillons de la filière.

Au vu de la situation particulièrement grave dans laquelle se trouvent les éleveurs français, les Ministres ont indiqué très clairement aux entreprises de la distribution et de la transformation qu’il n’était pas acceptable que les négociations commerciales conduisent en 2016 à des baisses de prix pour les filières en difficulté, en particulier pour les produits laitiers, alors même que la majorité de nos concitoyens se déclare prête à les soutenir à travers leurs actes de consommation.

Ils ont annoncé qu’ils étaient prêts à durcir le cadre législatif si les négociations commerciales ne respectaient pas ces objectifs. D’ores et déjà les deux ministres lancent un audit de l’impact de la loi de modernisation de l’économie sur les filières lait et viandes.

Le Ministre de l’économie a rappelé la priorité donnée à la DGCCRF en matière de contrôle du déroulement des négociations commerciales, afin que toute pratique abusive soit immédiatement sanctionnée. Pour rappel, la loi pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques prévoit désormais la possibilité d’amendes allant jusqu’à 5% du chiffre d’affaire des entreprises concernées.

Les Ministres ont également présenté aux participants à la réunion le projet de décret portant sur l’obligation d’étiquetage de l’origine des viandes et du lait dans les produits transformés. Ce projet de décret sera transmis en début de semaine par le gouvernement à la Commission Européenne et au Conseil d’Etat comme prévu par les règlementations française et communautaire.

Un travail va être engagé avec les acteurs de la production, de la transformation et de la grande distribution sur la prise en compte des coûts de revient moyens agricoles dans les indicateurs utilisés pour la fixation des prix.

Catégorie agriculture, élevageCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

février 2016
L Ma Me J V S D
« jan   mar »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
29  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+