Archive | 15 février 2016

Semaine cruciale pour l’agriculture française

Communiqué de la FNSEA:

Dès ce matin, les agriculteurs français expriment, une nouvelle fois, leur désespoir, leur exaspération, leur colère, face à la crise dramatique qu’ils vivent au quotidien. Ils attendent des réponses, les yeux tournés sur les deux rendez-vous majeurs de la semaine :

- le Conseil des Ministres de l’agriculture ce lundi à Bruxelles. Ce Conseil doit enfin prendre ses responsabilités : nous attendons qu’il traite des conséquences de l’embargo russe, qu’il rende possible l’étiquetage généralisé sur l’origine des produits alimentaires et qu’il annonce des mesures fortes pour enrayer la crise actuelle, notamment par un relèvement du prix d’intervention sur les produits laitiers.

- le rendez-vous avec le Premier ministre, le 17 février. Un bilan de la mise en oeuvre du plan de soutien à l’élevage sur le terrain est nécessaire. Mais nous attendons la transformation des engagements sur les normes et les réglementations en actes concrets. Il doit permettre aussi de mettre en oeuvre les baisses de charges annoncées par le Président de la République.

Enfin, dans cette période de négociations commerciales, nous attendons que soient rappelées à chacun ses responsabilités. Il est grand temps que tous les acteurs respectent, dans leurs actes, le travail de milliers d’agriculteurs.

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Crise agricole: « Il est urgent d’agir sur les volumes de production! »

Suite à la réunion du Conseil des Ministres européens de l’Agriculture ce lundi 15 février à Bruxelles et la présentation du Mémorandum français, Eric Andrieu se félicite que les appels répétés par la France et par le Parlement européen soit enfin entendus. « La Commission européenne commence enfin à réaliser ce qui se passe! »

Pour le Vice-Président de la Commission Agriculture du Parlement européen, « il est urgent que des mesures efficaces soit prises pour assurer un redressement des prix. » Selon l’eurodéputé du Sud-Ouest, « cela passe par une action sur les volumes de production! »

Eric Andrieu insiste et rappelle, une fois de plus, que la Commission européenne peut s’appuyer sur l’article 219 de l’OCM unique (Organisation commune de marchés) qui permet à l’exécutif européen de prendre des mesures exceptionnelles en cas fortes perturbations des marchés. « La Commission peut adopter des actes délégués permettant de prendre des mesures de retrait du marché. Cela pourrait par exemple prendre la forme d’une prime à l’abattage des truies dans le secteur porcin ou d’une prime à la limitation volontaire sur les volumes dans le secteur du lait durant les phases de dépression des cours. », souligne le Député européen

« Sans mesures rapides permettant une baisse des volumes sur les marchés, on n’arrivera jamais à redresser les cours! », martèle l’Eurodéputé.

« Il est urgent de réintroduire de la régulation publique dans les marchés agricoles pour lutter contre la volatilité des prix et garantir aux agriculteurs un revenu digne de ce nom », conclut Eric Andrieu.

Catégorie Union européenne, agricultureCommentaires fermés

« La grande distribution peut être un bon allié de l’Agriculture »

Serge Papin, président directeur général du groupement coopératif Système U, se confiait au micro de Thomas Sotto ce lundi à 7h45.

Retrouvez cette interview en cliquant ici

http://www.europe1.fr/emissions/l-interview-verite/serge-papin-la-grande-distribution-peut-etre-un-allie-de-lagriculture-2668795

Alors que les agriculteurs manifestent encore lundi matin pour dénoncer la crise qui touche leur secteur, pour Serge Papin, le PDG de Système U, la grande distribution peut être un de leurs alliés dans ce combat sur les prix.

« Des prix responsables ». Les ministres de l’Agriculture et de l’Economie ont la grande distribution dans le collimateur. Ils appellent d’ailleurs les grandes surfaces à « cesser leur course aux pris bas qui asphyxient les éleveurs et les agriculteurs français ». Une situation que dénoncent également les agriculteurs, encore mobilisés lundi matin, après des mois de manifestation. Cette responsabilité, Serge Papin, le PDG de Système U, qui était invité de la matinale d’Europe 1 lundi l’assume, et il milite donc maintenant pour « des prix responsables ».

Un accord tripartite. , »On est dans une crise agricole sans précédent. Et je milite depuis longtemps pour qu’on apporte de la régulation. On en est actuellement à devoir prendre des mesures de sauvegarde et puis ensuite, il faudra bien qu’il y ait une régulation européenne car aujourd’hui tous les pays se combattent ».

Serge Papin a donc avancé quelques pistes pour résoudre la crise du secteur agricole, « je crois qu’il faut revoir les lois qui régissent les rapports entre les industries et les commerces pour qu’elles soient plus protectrices du secteur agricole. Il faut absolument un accord tripartite. C’est-à-dire qu’au moment de la signature des contrats pour les trois matières premières : lait, bœuf et porc, il y ait un accord à trois et non à deux. Il faut que les agriculteurs, la grande distribution et les transformateurs soient impliqués », a-t-il expliqué.

Création d’un fonds. Les négociations avec les agriculteurs, la grande distribution et le ministère se poursuivent jusqu’à la fin du mois pour tenter de trouver une solution. Et Serge Papin s’est voulu confiant quant à la création d’un fonds de soutien.

« A l’initiative de la FNSEA (le principal syndicat agricole, ndlr), nous discutons actuellement avec les agriculteurs sur la mise en place d’un fonds et je pense qu’il va y avoir des annonces positives. Ce fonds serait pour la filière porcine et il serait de dix centimes d’euros par kilo de porc vendu. dix centimes directement versés aux agriculteurs pour un fonds total de 100 millions d’euros », a-t-il affirmé.

La loi du plus fort. Serge Papin a également insisté sur la nécessité de réguler les marchés agricoles même si cela passe par des achats de produits français. C’est d’ailleurs la politique de Système U. « Viandes de France, Lait de France, tout cela est en route chez nous », a expliqué le PDG de la grande enseigne de distribution avant d’ajouter, « mais l’autorité européenne nous regarde, il faut donc faire attention. Mais nous, Système U, on achète que Français !

Maintenant, je ne suis pas dirigeant de Herta ou de Fleury Michon. En tant que grande distribution, on peut influencer les choses mais les grands groupes regardent les prix et peuvent acheter hors des frontières ».

Made in France. Pour Serge Papin, pas de doute donc, « la grande distribution peut être un bon allié de l’Agriculture française ». Et c’est finalement le rôle de tous les consommateurs que de soutenir nos agriculteurs. « Le Made in France peut coûter un peu plus cher. Pour le porc français, par exemple, c’est deux ou trois centimes de plus pour une tranche de jambon.

La priorité est de proposer des produits français de qualité supérieure aux autres produits et c’est le cas aujourd’hui. Tous ensemble nous avons donc intérêt à favoriser nos produits français ! « , a-t-il affirmé.

Faire pression sur l’Etat

Dans le même temps, Pascal Denolly, président de la FDSEA de l’Isère intervenait en direct sur France bleu Isère. Présent sur le site de la plate-forme Carrefour à Saint-Vulbas, entre l’Isère et l’Ain, il a indiqué que la mobilisation est forte..  » il faut que les négociations se fassent non plus entre les transformateurs et lea grande distribution mais entre eux ET avec nous les agriculteurs.

Jean Claude Darlet est également intervenu en direct sur France bleu Isère, le Président de la chambre d’agriculture de l’Isère précisant: on veut faire pression sur cet Etat qui ne bouge pas »

Pour écouter l’interview de Jean claude Darlet, cliquer ici:

https://www.francebleu.fr/infos/economie-social/veut-faire-pression-sur-l-etat-jean-claude-darlet-president-de-la-chambre-d-agriculture-de-l-isere-

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Offres et demandes d’emploi dans le secteur agricole

Retrouvez ces offres d’emploi sur www.anefa.org :

Ain . GAEC, élevage bovin lait, recrute un salarié pr réaliser les travaux courants sur l’expl. et l’entretien des installations et des matériels. Vs effectuerez la traite, la distribution de l’alimentation et les soins aux animaux. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OCM12-01

Drôme . Expl., culture légumières de plein champ, recherche un second. Missions : encadrement d’équipe, mise en place et gestion des cultures, gestion de la commercialisation. Avoir une formation agricole, Bac à Bac + 2. Exp. en conduite de matériels exigée. CDI tps plein. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OMA38-26

Drôme . Coop. recrute un agent technique. Vs assistez les techniciens ds leurs missions sur les prod. maïs, tournesol semences hybrides commerciaux (préparation des semences de base, suivi des cultures, castration, épuration, suivi des floraisons, récolte…). Véhicule obligatoire. CDD 6 mois. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OCM38-26

Rhône . Pépinière recrute un salarié polyvalent pr réaliser les travaux de pleine terre (prod. de plants fruitiers, d’arbustes d’ornement). Avoir une formation en prod. végétale et une bonne condition physique. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OH10-69

Savoie . GAEC recrute un agent d’élevage bovin, CDD tps plein 6 mois. Vs réaliserez la traite, le suivi du troupeau, l’entretien des parcs et la gestion des pâturages. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OVL87-73

Retrouvez ces demandes d’emploi sur www.anefa.org :

Ain . Homme cherche emploi en élevage /polyculture. Expérimenté. Titulaire BTS ACSE. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DDI16-01

Drôme . Homme cherche emploi d’agent arboricole. Titulaire CACES N°3. Expérience de deux ans en exploitation. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DAR103-26

Isère . Homme cherche emploi d’agent d’élevage. Expériences en service de remplacement. Contact : 04 76 20 68 08 ou emploi-isere@anefa.org. DVL122-38

Loire . Femme cherche emploi en pépinière, horticulture, maraichage, arboriculture. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DHO15-42

Rhône . Femme cherche emploi d’agent d’élevage et/ou agent viticole. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DEL59-69

Catégorie Pays de Savoie, agriculture, economie/emploi, petites annoncesCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

février 2016
L Ma Me J V S D
« jan   mar »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
29  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+