Archive | 28 avril 2016

8 éme fête de la forêt et du Bois 2016

Au cours des précédentes réunions sur l’organisation de la fête de la forêt et du bois qui aura lieu au mois de septembre 2016 sur la commune de Le Grand serre, il a été évoqué qu’il n’y aurait pas de bucherons en démonstration.

Il serait impensable d’avoir une fête de la forêt et du bois sans bucherons, c’est pourquoi les organisateurs ont œuvrés et informés l’assemblée au cours de la dernière réunion qu’une piste était engagée pour palier à ce manque.

C’est aujourd’hui certain les visiteurs pourront voir évoluer des bucherons, et qui plus est pas n’importe lesquels, puisque aujourd’hui les organisateurs annoncent le championnat de France 2016/2017 couplé à l’entraînement intensif de l’équipe de France de coupe de bois sportive, qui représentera la France aux championnats du monde en Pologne qui se dérouleront du 8 au 11 septembre 2016.

Equipe de france

L’équipe de France, comptant parmi eux des vices champions du monde de la spécialité (voir photo), est composée de gauche à droite de Yoann CAPARROS, Jean Michel PETITQUEUX et David DAUPHIN pour la catégorie séniors et Camille NOLLET pour la catégorie juniors.

Qu’est ce que la coupe de bois sportive ? C’est avant tout un sport géré par une fédération nationale la FNSMR (Fédération Nationale des Sports en Milieu Rural) puis au niveau international par la IALC (International Association Logging Championships).

Contrairement aux idées reçues, ce sport n’est pas du tout réservé aux hommes, puisque 3 ou 4 femmes pratiquent au niveau national. La meilleure d’entre elle, Amélie AUBRIOT, s’est classée parmi les 11 premiers au dernier championnat de France.

Ce championnat de France est quant à lui composé de 5 épreuves réparties en 3 secteurs, à savoir :

  • Secteur 1 : Epreuves de plateau (Changement de chaîne, coupe combinée et coupe de précision)
  • Secteur 2 : Epreuve d’ébranchage
  • Secteur 3 : Epreuve d’Abattage

C’est avant tout des épreuves de rapidité et de précision. Le record du monde du changement de chaîne est à ce jour à 8,43 secondes. Un membre de l’équipe de France est tout près de battre ce record, espérons que cela se fera au cours de la 8 éme fête de la forêt et du bois.


56a1d6_98ac6a4439e3496fa60af703bb0bb355

Si vous souhaitez en savoir plus sur ce sport rendez vous sur le site internet de la Fête de la forêt et du bois :

http://feteforet2016.wix.com/fete-foret-2016

Il est à noter que l’organisation de ce championnat de France ne pourrait avoir lieu sans l’aide précieuse de la scierie Blanc de Marches qui nous mettra à disposition les bois nécessaires à l’organisation et au bon déroulement.

Catégorie - filière bois, forêtCommentaires fermés

LA BIO EN AUVERGNE RHONE-ALPES

Une forte dynamique d’engagement en agriculture biologique marque le premier trimestre 2016 en Auvergne-Rhône-Alpes. Corabio (la Coordination Rhône-Alpes de l’agriculture biologique) et Bioconvergence (l’association des transformateurs et distributeurs bio de Rhône-Alpes) reviennent sur la situation en Rhône-Alpes dans l’édition 2016 des chiffres de la production, transformation et distribution en bio et préparent le terrain pour le nouveau territoire d’action de la bio élargi à l’échelle Auvergne Rhône-Alpes.

Au 1er janvier 2016 fusionnaient l’Auvergne et Rhône-Alpes, deux anciennes régions aux profils contrastés au regard de la bio, mais complémentaires ! C’est ainsi une région agricole au patrimoine naturel remarquable et au potentiel agrotouristique exceptionnel qui voit le jour.

Avec près des 2/3 des surfaces agricoles en zone de montagne, la nouvelle région Auvergne-Rhône-Alpes devient une région importante de polyculture-élevage bio, aux productions animales diversifiées pesant lourd dans la balance nationale.

Sur le territoire rhônalpin en particulier, l’année 2016 commence fort ! Durant le 1er trimestre, ce ne sont pas moins de 146 nouvelles fermes rhônalpines qui ont choisi de s’engager en agriculture biologique. En 2015 déjà, le nombre d’exploitations bio avait augmenté de 6 %, avec 275 nouveaux engagements en bio. Corabio dénombre ainsi 3263 fermes bio à la mi-avril 2016 sur le territoire rhônalpin. Fin 2015, les surfaces certifiées et en conversion atteignaient 101 091 ha.

La part de bio y est supérieure à la moyenne nationale puisqu’elle représente 8 % des exploitations rhônalpines et 7 % des surfaces régionales. Selon Bioconvergence, le nombre de transformateurs bio maintient le cap avec 1075 opérateurs. La consommation de produits bio en Rhône-Alpes s’inscrit dans la tendance nationale largement à la hausse dans tous les circuits de distribution (+ 10 %). Les magasins bio se démarquent particulièrement (+ 15 %) avec de nombreuses ouvertures de magasins sur le territoire rhônalpin et un chiffre d’affaire en forte progression (+ 25 %).

Ce sont les départements Ardèche et Drôme qui observent les plus importantes dynamiques d’installation et de conversion vers la bio. Toutefois, les surfaces en bio augmentent particulièrement en Haute-Savoie (+ 16,6 %), dans le Rhône (+ 15,2 %) et dans la Loire (+ 9,5 %). Parmi les nouveaux engagements, les conversions représentent 72 % et les installations directement en bio 28 %. Côté filières, le lait de vache bio est en forte croissance, structuré sous l’impulsion d’importantes laiteries qui développent leur collecte en AB.

Chiffres clé de la bio en Auvergne-Rhône-Alpes – fin 2015 :

  • 145 992 ha certifiés bio ou en conversion
    (5 % de la surface agricole utile en bio),
  • 4 250 producteurs bio
    (7% des exploitations régionales),
  • 1 419 préparateurs en bio en 2015
    (y compris producteurs transformateurs),
  • 381 magasins bio
  • 430 distributeurs (grossistes et détaillants),
    dont 96 structures coopératives,
  • 2ème région française
    en nombre d’agriculteurs bio et d’opérateurs bio de l’aval des filières.

Catégorie bioCommentaires fermés

Environnement : l’heure est aux projets

Le Département de l’Isère tient à réagir aux prises de position de la Maison de la Nature et de l’Environnement de l’Isère (MNEI), dont il a pris connaissance dans la presse.
Il insiste sur la nécessité pour les associations de porter dorénavant des projets pour ne plus dépendre des seules subventions de fonctionnement pour se financer.

Depuis son élection, la nouvelle majorité départementale a toujours affirmé qu’elle financerait les associations œuvrant dans le domaine environnemental sur leur projet, et non plus leur fonctionnement. L’heure n’est plus à faire des chèques en blanc mais au partenariat.

La MNEI, qui regroupe bon nombre d’associations, ne fait pas exception à la règle.

Le Département soutient activement l’environnement en gérant par ses propres moyens les espaces naturels sensibles ou en finançant les associations sur leurs projets.

Les associations sont donc invitées à présenter leurs dossiers dans tous les domaines : action sur les milieux naturels et les espèces, éducation et sensibilisation à l’environnement, etc.

D’ailleurs, certaines associations voient leurs subventions maintenues ou augmentées parce qu’elles mènent des actions dans le cadre des politiques environnementales définies par le Département.

Catégorie Département de l'IsèreCommentaires fermés

INNOV’ACTION, dans les exploitations agricoles, pour le partage des pratiques innovantes

Pour cette nouvelle édition d’Innov’action, plus de 30 agriculteurs ouvrent les portes de leur ferme pour faire
découvrir les innovations qu’ils ont développées.

Objectif : échanger et partager des solutions d’avenir.

Innov’action est organisée en direction des agriculteurs, des futurs agriculteurs et des jeunes en formation
dans l’enseignement agricole. Sur place, chaque participant assistera à des visites, des démonstrations, des
rencontres sur des thématiques techniques, économiques, commerciales et organisationnelles : agronomie,
travail du sol, autonomie alimentaire en élevage, développement des circuits-courts, gestion de l’irrigation,
réduction des intrants, économie d’énergie, méthanisation ….. Un dossier sera remis à chaque visiteur afin de
lui permettre d’aller plus loin à travers l’expertise des Chambres d’agriculture.

Aujourd’hui, l’innovation est essentielle pour répondre aux grands défis auxquels l’agriculture est confrontée :
crise des marchés, concurrence sur les marchés européens et internationaux changement climatique,
préservation de l’environnement…

Voilà pourquoi, les Chambres d’agriculture d’Auvergne-Rhône-Alpes s’investissent toujours plus dans
l’innovation et l’agroécologie au service du développement économique, environnementale et social des
exploitations agricoles de la région.

INNOV’ACTION est une opération nationale organisée par le réseau des Chambres d’agriculture.

Ils ont dit, au cours de la conférence de presse de lancement qui s’est déroulée sur les lieux d’une
des portes ouvertes organisées dans le Rhône, à Irigny :

Gilbert Guignand, Président de la Chambre régionale d’agriculture Auvergne-Rhône-Alpes : « Je
voudrais souligner le rôle moteur de l’innovation pour trouver de nouvelles solutions pour demain aussi bien
sur le plan technique, environnemental, organisationnel et surtout économique ! ».

Erick Dominique, membre du bureau de la Chambre d’agriculture du Rhône : « L’innovation issue du
terrain est une source de développement et de progrès que les Chambres d’agriculture se doivent
d’accompagner et de valoriser à travers une opération comme Innov’action ».

Jean-Luc da Passano, maire d’Irigny : « A travers les différents projets que nous avons conduits avec les
agriculteurs d’Irigny, nous avons sur innover pour préserver le difficile équilibre de notre territoire périurbain
! »
En savoir plus : www.innovaction-agriculture.fr

Catégorie agriculture, région Auvergne Rhône-AlpesCommentaires fermés

Arnauld André, directeur commercial du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes

Arnauld André est nommé directeur commercial du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes à compter du 11 avril 2016 et1 intègre le Comité de direction.

Il a en charge le réseau des 180 agences de proximité et de sept agences spécialisées (entrepreneurs, habitat, L’Agence directe et L’Agence en ligne), soit près de 1.200 collaborateurs.

Âgé de 42 ans, diplômé de l’Esitpa Rouen et de l’ITB, Arnauld André a commencé sa carrière à la Direction départementale de l’agriculture (DDA) de Guadeloupe.

Il est entré dans le Groupe Crédit Agricole en 1998, chargé de l’instruction des crédits pour le marché de l’agriculture puis chargé d’affaires entreprises à la Caisse régionale de Guadeloupe.

En 2003, il a rejoint l’inspection générale groupe de Crédit Agricole SA. En 2011, il est entré au Crédit Agricole de la Touraine et du Poitou où il a été successivement directeur des finances et de l’immobilier puis directeur engagements et de l’immobilier.

Arnauld André était également membre du comité de pilotage national de Square Habitat, filiale immobilière du Groupe Crédit Agricole, et membre du comité de fonctionnement national Crédits à la consommation.

Crédit Agricole Sud Rhône Alpes

Gérard Biessy-Bonnet, son prédécesseur, rejoint le Crédit du Maroc en tant que directeur général adjoint, membre du Comité de direction générale en charge du réseau. Il a occupé différents postes à Beauvais, Grenoble et Valence avant d’être nommé directeur du Centre d’Affaires entreprises du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes.

En 1999, il devient responsable du marketing et de la communication de la Caisse régionale puis directeur de secteur d’agences. En 2005, il prend la direction du marketing, de la communication et des crédits du Crédit Agricole Champagne-Bourgogne. Puis il revient au Crédit Agricole Sud Rhône Alpes, en tant que  directeur commercial.


Catégorie questions d'actualitéCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

avril 2016
L Ma Me J V S D
« mar   mai »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+