Catégorie | - filière bois, forêt

LA FILIÈRE FRANÇAISE DU BOIS EN GRANDE DIFFICULTÉ

La Fédération Nationale du Bois (FNB), qui représente les principaux exploitants forestiers, scieurs et industriels du bois français alerte les Pouvoirs publics et ses partenaires de l’extrême difficulté à laquelle la filière est confrontée en raison des intempéries, des inondations et des grèves. En effet, les récentes conditions météorologiques ont provoqué de graves perturbations dans l’exploitation forestière et les mouvements sociaux ont entraîné des désordres dans les transports du bois.

Ce contexte a de graves incidences sur la trésorerie des entreprises et certaines n’ont aujourd’hui qu’une à deux semaines de stock pour assurer la continuité de leurs activités. Beaucoup d’entre-elles vont devoir faire face à des ruptures d’approvisionnement et prendre des mesures de chômage technique pour leurs collaborateurs dans les 15 prochains jours. L’activité scierie, la plus concernée par cette situation de crise, représente 50 000 emplois directs en France.

Ce sont les scieries spécialisées dans le chêne qui sont les impactées car situées très majoritairement dans les régions touchées par les inondations.
C’est pourquoi la FNB a sollicité le soutien du ministère du Travail, de l’Emploi, de la Formation Professionnelle et du Dialogue Social ainsi que celui de l’Office National des Forêts (ONF) pour faire face à cette situation exceptionnelle.

Sollicitation d’une convention nationale auprès du ministère

Beaucoup d’entreprises de la filière bois envisagent de mettre en oeuvre des procédures d’activité partielle de plus ou moins longue durée. Il s’agit pour elles d’atténuer les répercussions des baisses d’activité en sauvegardant le capital de compétences de leurs collaborateurs et en limitant l’impact des difficultés rencontrées sur leurs rémunérations.

C’est pourquoi la FNB sollicite auprès du ministère du Travail la signature d’une convention nationale, pour que l’État puisse prendre en charge les allocations spécifiques de ce dispositif dans leur globalité, accélérer les procédures d’instruction par les services de l’État, et assurer ainsi le maintien de l’emploi dans les entreprises de la filière française du bois.

De nouveaux délais demandés à l’ONF

La situation météorologique de ces derniers mois en France a provoqué de graves perturbations dans l’exploitation forestière de nombreuses coupes de bois. Face à cette situation qui nécessitera beaucoup de temps pour se résorber, la FNB sollicite deux aménagements auprès de l’ONF :
- Le report gratuit de 6 mois pour l’exploitation des coupes de bois,
-  Le décalage des délais de paiement de ces coupes afin de ne pas provoquer de crise de trésorerie dans ce contexte tendu.
C’est à ces seules conditions que la filière française du bois pourra passer ce cap difficile, lié aux ruptures d’approvisionnement et à la mise au chômage technique de ses collaborateurs.

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8512 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

Catégories

Archives

Agenda

juin 2016
L Ma Me J V S D
« mai   juil »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+