Le Département tient le cap et accélère sa politique de réforme

La dernière session budgétaire s’inscrit dans la continuité des engagements que le Département a pris en mars 2015 et lors du vote du budget en décembre dernier.

Le compte administratif 2015 et la séance publique de ce jour viennent confirmer l’effort soutenu en matière d’investissement. Cette mobilisation et ces résultats rapides sont cruciaux pour répondre à l’urgence de la situation économique, sociale et culturelle. Ce sont les attentes des Isérois et donc la feuille de route de la majorité.

Remettre l’Isère en mouvement

Pour la majorité départementale, la priorité reste de relancer l’économie. La 1ère arme du Département est le plan de relance, et d’autres projets voient maintenant le jour pour renforcer l’innovation du territoire et enclencher une croissance à haute valeur ajoutée.
Depuis un an est mis en place le plan de relance et le retour sur investissement est déjà réel avec un effet démultiplicateur sur le montant des travaux et un bénéfice direct sur l’emploi local.
- 7,8 m€ ont déjà été engagés pour 644 projets lancés, qui ont généré 108 m€ d’investissement.
-Dans le cadre de l’appel à projets structurants, a été retenue une liste de 22 projets pour une enveloppe qui portera sur 22 m€ (au lieu de 20 m€ initialement) pour 93 m€ de travaux.
Pour aller encore plus loin, des projets d’innovation sont aussi lancés avec le Département pour créer une économie à haute valeur ajoutée.
- Le Département va investir 4 m€ dans l’Innovation Center porté par le CEA, qui sera basé sur la Presqu’ile scientifique de Grenoble, au coeur du campus d’innovation Giant.

- Mise en place aussi  d’une Charte pour réussir un projet de méthanisation en Isère. Dans le contexte difficile de l’agriculture, c’est une opportunité d’augmentation des revenus des agriculteurs, comme c’est déjà le cas en Allemagne. Le Département veillera en particulier à cadrer et piloter l’implantation des projets pour concilier dynamisme économique et respect des riverains.

- Enfin, un nouveau règlement d’aide est créé en faveur des entreprises de l’amont de la filière bois, à savoir les entrepreneurs de travaux forestiers et les exploitants forestiers, dont la fragilité nécessite d’être davantage accompagnée.
« Je ne pouvais me satisfaire de voir que l’économie s’effritait et rester ainsi sans rien faire. Il fallait réagir, et réagir avec force. C’est ce que nous faisons et les résultats se font sentir sur le terrain » affirme Jean-Pierre Barbier, Président du Département de l’Isère.

Faire un nouveau pari dans le social

Face aux dérives de l’ancienne majorité, une refonte de la politique sociale a été menée par Département, en utilisant de nouvelles méthodes. Nous avons encadré un certain nombre de dispositifs pour redonner des capacités d’action et apporter plus d’équité dans la politique sociale.
Sur les aides d’urgence, un nouveau dispositif. Il fallait répondre de manière rapide aux abus constatés et laissés dériver depuis des années. En mars, le Département a posé les premiers jalons de la maîtrise du dispositif avec l’instauration d’un plafond (1572 €/an).

Aujourd’hui, il est simplifié avec la création des chèques services qui seront disponibles dès septembre 2016 à retirer dans les trésoreries. Ces chèques seront ciblés sur l’alimentation et sur les produits d’hygiène.
Le Département fait un geste fort pour les familles iséroises en créant un nouveau dispositif de soutien aux 340 structures. Cela représente un engagement supplémentaire de 3,5 m€ pour améliorer la formation des personnels et l’accueil des enfants handicapés, tout en appuyant les modes de garde alternatifs.
« Il peut nous être reproché de chambouler les bonnes vieilles habitudes sociales de nos prédécesseurs, mais l’insertion ne fonctionnait plus. Face à cet échec, nous tentons de nouvelles méthodes, nous osons ! » précise Jean-Pierre Barbier, Président du Département de l’Isère.

Investir dans la culture pour fonder une éducation commune

Le Département a fait de la culture un axe fort de sa politique. Dès 2016, le budget a été revalorisé de 12%. Parce que la culture est un fondement essentiel à l’éducation, elle fait l’objet d’un effort tout particulier. Cette politique se caractérise par l’inclusion de tous les Isérois : la culture partout et pour tous.
Durant cette session, ces moyens sont confirmés avec le :
- Développement des résidences d’artistes dans les 13 territoires de l’Isère en soutenant les projets artistiques (théâtre, danse, musique, conte, etc.)
- Renforcement du réseau de lecture publique en prolongeant le soutien aux médiathèques
- Soutien des festivals (ex : 210 000 € pour le festival Berlioz et l’ouverture de la maison Messiaen prévue en juillet 2016)
- Soutien de la restauration du patrimoine de proximité lorsqu’une commune, une association ou un propriétaire privé n’en ont pas la capacité.

« Trop souvent, la culture est une variable d’ajustement en temps de crise. Moi, je pense au contraire que c’est l’essentiel, explique Jean-Pierre Barbier, Président du Département de l’Isère.


Un budget pour agir !

Maintien de la dynamique investissement :
+37% de l’investissement par rapport au BP 2015
336 m € pour le BP 2016 après la DM1
Des taux de consommation en hausse :
73,3% de taux de consommation des enveloppes d’investissement.
2015 l’année avec le plus fort taux d’investissement des 4 dernières années

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8528 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

juin 2016
L Ma Me J V S D
« mai   juil »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+