Archive | 04 juillet 2016

Le bac dans la poche et peut – être 500 € dans l’autre !

L’opération « Bacheliers 2016, fêtons ensemble votre succès ! » est lancée du 5 au 15 juillet auprès des jeunes qui ont décroché leur bac, toutes filières confondues.

Leur diplôme en poche, ils peuvent jouer au grand jeu Facebook du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes pour tenter de gagner un bon de 500 € ou un bon de 140 €.

Comment participer au grand jeu Facebook ?

Pour participer, il suffit aux bacheliers de se rendre sur la page Facebook du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes, de cliquer sur le lien présent dans la publication annonçant le jeu et de compléter le formulaire de participation.

Un tirage au sort sera organisé pour définir le grand chanceux qui empochera le bon de 500 € et les 4 gagnants d’un bon de 140 ! Chaque participant pourra multiplier ses chances au tirage en parrainant cinq amis.

Pour retirer leur lot, les gagnants n’ont qu’à se présenter en agence, munis de leur relevé de notes, faisant foi de leur réussite à l’examen.

Le jeu est ouvert à tous les bacheliers 2016 d‘Isère, Drôme et Ardèche, sans condition de mention (voir le règlement complet sur www.ca-sudrhonealpes.fr).

Le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes, tourné vers les jeunes

Cet évènement, à destination des bacheliers, confirme que le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes est une banque proche des jeunes, qu’elle croit en leur réussite et en leur capacité de construire le monde de demain. Plus que jamais, elle est à leur écoute et créé des actions sur-mesure pour la jeune génération comme Live in Gre pour les soutenir dans la préparation de la rentrée universitaire, des job dating avec des clés pour accéder à l’emploi, Muzik Casting, un concours musical, réel tremplin pour révéler leur talent…

Le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes a également développé des offres spécifiques qui leur ressemblent : à la fois nomades tout en étant sécuritaires, elles sont adaptées à leur budget pour leur permettre de concrétiser tous leurs projets.

À propos du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes

La Caisse régionale Crédit Agricole Sud Rhône Alpes est leader de la banque de proximité en Ardèche, Drôme, Isère et sur le Sud-Est lyonnais avec en moyenne 27 % de parts de marché. Première banque sur son territoire, elle affichait en 2015 un produit net bancaire consolidé de 433,9 M€ pour un résultat net consolidé de 126,0 M€, avec un encours de crédits de 13,0 Md€ et un encours de collecte de 18,1 Md€.

Banque commerciale à statut coopératif, elle accompagne ses clients en permettant ainsi le développement économique de son territoire. Fort de ses fondements coopératifs et mutualistes, de ses 2.235 salariés et de ses 950 administrateurs, le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes est au service de plus de 685.000 clients, particuliers, professionnels, entreprises, agriculteurs, dont 300.000 sociétaires.

L’entreprise exerce une double activité d’assureur et de banque de plein exercice ; à ce titre, elle dispose d’une offre complète de produits et services. Entreprise contemporaine, le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes poursuit en 2016 son rôle de 1er financeur de son territoire et sa politique d’investissements pour développer sa banque multicanale et son réseau de 210 agences et points de vente de proximité. www.ca-sudrhonealpes.fr


Retrouvez aussi sur les réseaux sociaux : Facebook & Twitter @CASudRhoneAlpesCrédit Agricole Sud Rhône Alpes

Catégorie zoomCommentaires fermés

Le Département de l’Isère mise sur les nouvelles technologies

A l’occasion de l’accueil républicain de la Secrétaire d’Etat au numérique, Axelle Lemaire,  à l’hôtel du Département, le Président Jean-Pierre Barbier a présenté ses chantiers en la matière.

Très haut débit, e-santé, et collèges connectés sont parmi les projets d’avenir menés actuellement. Le Département compte sur l’appui de la Secrétaire d’Etat pour encourager et pérenniser ces actions.

Déploiement du Très Haut Débit : près de ¾ des Isérois reliés en 2021

Avec un cap à plus de 450 000 prises en fibre jusqu’à l’abonné d’ici 2024, l’Isère représente le plus gros projet de réseau d’initiative publique (RIP) de Très Haut Débit à l’échelle d’un département, porté dans le cadre du plan « France Très Haut Débit ». En 2021, 71% des particuliers et 90% des entreprises seront desservies par la fibre. A terme en 2024, 98% des particuliers et 99% des entreprises en bénéficieront.

Le Département s’apprête à démarrer la 2ème phase d’instruction du dossier afin d’obtenir la décision définitive de financement de la part de l’Etat, à propos duquel la Secrétaire d’Etat a été sensibilisée.

Le Département milite pour le maintien à domicile grâce à la e-santé

Rester à domicile est le souhait de plus de 90 % des personnes âgées. Le Département souhaite répondre à cette attente et a ainsi imaginé une organisation spécifique. Un projet de test d’une plateforme en ligne a été lancé pour 2 années, qui intègre les offres de services sanitaires et de télé santé. L’expérimentation va permettre de déterminer le modèle économique public/privé portant l’offre de services la plus adaptée.

Le Département a sollicité l’Etat à prolonger son action en favorisant l’émergence d’un cadre législatif et réglementaire facilitant la mise en place de supports d’informations numériques matérialisant les services sur le champ du maintien à domicile.

Collèges numériques: 15 collèges connectés, 7 de plus en 2017

Le Département accompagne déjà 14 collèges publics et 1 collège privé dans le cadre des deux premières phases de l’appel à projets « Collèges numériques et innovation pédagogique », déployé par l’Education Nationale en 2015-2016.

Cela se concrétise au niveau du Département par le déploiement d’équipements individuels mobiles au cours de l’année scolaire à venir, pour un investissement en 2016 de 1,7 millions €. L’Etat, pour sa part, s’engage à cofinancer l’acquisition de ces équipements et ouvre une 3ème phase afin de doter de nouveaux établissements. Dans ce cadre, le Département envisage de soumettre la candidature de 7 collèges publics supplémentaires sur l’année scolaire prochaine (2016-2017) en vue de l’acquisition d’équipements collectifs.

La e-administration avec la mise à disposition de procédures administratives en ligne pour les usagers et le soutien aux smart techs prospérant en Isère ont été deux autres points abordés pendant l’entretien.

Catégorie Département de l'Isère, aménagement, questions d'actualitéCommentaires fermés

Offres et demandes d’emploi dans le secteur agricole

Retrouvez ces offres d’emploi sur www.anefa.org :

Ain . GAEC recrute un salarié. En hiver, vs assurerez les soins aux VL, la traite du soir, l’entretien des bâtiments et du matériel. En été, vs réaliserez les travaux des cultures. Bac pro ou BTS en agriculture. CDI tps plein. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OVL92-01

Drôme . Expl. cherche un chauffeur de tracteur autonome, polyvalent, mobile, pr réaliser les travaux mécanisés ds une expl. grandes cultures en Roumanie et ds une expl. arboricole en France. Possibilité logement sur les deux lieux de travail. CDI tps plein. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OCM092891-26

Loire . GAEC, prod. bovin lait, recherche un salarié ayant impérativement des cptces en transformation fromagère et traite des animaux. Savoir conduire les tracteurs avec matériel. CDI tps plein. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OEL092903-42

Isère . GE cherche un agent de transformation avicole. Mission : transformation des volailles. CDD tps plein 4 mois.  Contact : 04 76 20 68 08 ou emploi-isere@anefa.org. OVL093006-38

Rhône . Ent. de travaux paysagers recrute un apprenti en formation CAP. Vs apprendrez à réaliser les opérations d’entretien des espaces verts : taille ornementale, entretien des surfaces, ramassage des feuilles, débroussaillage, entretien des gazons, plantations. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OPA092732-69

Retrouvez ces demandes d’emploi sur www.anefa.org :

Ardèche . Femme cherche emploi en élevage caprin. Expériences saisonnières en traite, soins, alimentation des animaux, transformation. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. PCA-132665

Drôme . Femme cherche emploi saisonnier. Expériences en viticulture et entretien espaces verts. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. PVI-132308

Hte-Savoie . Homme cherche emploi d’agent d’élevage laitier avec ou sans transformation. Formation et expériences acquises en exploitation et SR. Mobilité : Hte-Savoie. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. PVL-092497

Hte-Savoie . Femme cherche emploi d’agent d’élevage caprin avec transformation. Titulaire formation et expériences en fromagerie et exploitations. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. PCA-128281

Loire . Femme cherche emploi en aviculture et/ou élevage ovin. Titulaire BTS prod. animales. Expériences acquises en stages. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. POV-132565

Catégorie Pays de Savoie, economie/emploi, petites annoncesCommentaires fermés

UGDFI: éditorial du Président Gras

Sylve38, bulletin de liaison de la filière bois Isère ne paraîtra pas en juillet.. Henri Gras, Président de l’Union des groupements de développement forestier de l’Isère a souhaité tout de même communiquer à travers le traditionnel éditorial.

 » Comme vous le savez, la parution de notre journal Sylve38  est suspendu, ceci afin de nous permettre de faire une nouvelle mouture qui devrait être plus attractive. Lors du CA du 13 avril dernier, une commission a été diligentée avec pour mission de présenter une nouvelle maquette.

Depuis ce début d’année 2016,  les groupements auxquels vous appartenez démontrent un regain d’activité et une participation très importante à vos assemblées Générales.

J’ai donné une orientation pour 2016-2017 à vos présidents (lame de fonds) pour que ces derniers, lors des AG fassent passer le message, à savoir que chaque propriétaire amène un nouvel adhérent.

J’ai pu remarquer au cours de l’AG du GS4M que des messages de parrainage de recrutements étaient mis. (Très bien).

Les ASLGF vont bien (même si le manque de techniciens est flagrant.)

Devant cette dure réalité, le CRPF avec son ingénieur Monsieur René SABATIER fait de son mieux.

Le nerf de la guerre, l’argent fait grandement défaut et, je pense qu’il va falloir nous prendre en main.

Comment ? Nous allons en parler au prochain CA fin JUIN ou début JUILLET, ce dernier fera suite à la réunion demandée par l’UGDFI et le directeur du CRPF Monsieur Nicolas TRAUB qui a accepté de nous recevoir (dans les locaux du CRPF à SAINT JEAN DE SOUDAIN) le 21 06 2016.

Avec mon conseiller, nous avons programmé un CA le 30 06 2016 pour apporter la réponse aux questions que nous avons posées.

Les relations avec nos nouveaux élus se passent bien.

Comme, je l’avais écrit en avril 2015, la fusion Rhône Alpes avec l’Auvergne si elle se met en place, lentement, va certainement bouleverser et modifier nos habitudes. Mais bon, nous allons nous y adapter.

2 016 sera une année de transition et 2 017 (pour moi) verra la mise en place de la nouvelle structure dans son entier.

Nous venons de recevoir les nouvelles dispositions pour PEFC AURA avec les nouveaux tarifs et la nomination de deux coprésidents Madame BELLINI et Monsieur DE Quinsonas pour un mandat de six mois.

(L’UGDFI a adressé les nouveaux documents, aux présidents de chaque groupement.)

Travaillons avec encore plus d’ardeur dans nos forêts, restons unis, soudés et bien regroupés ce qui fera notre force.

La dispersion ne peut être efficace. Laissons de côté les divergences d’appréciations qui parfois se font jour. Notre seule et unique préoccupation c’est l’avenir de l’Amont, donc de notre patrimoine. Il n’y a pas de petits propriétaires forestiers ni de gros ou très gros propriétaires forestiers privés, mais un ensemble inséparable. Ce qui, vous le comprendrez représente la forêt Française dans toute sa diversité.

Nous travaillons avec des partenaires (associations) qui sont de plus en plus nombreux et je comprends que vous vous perdiez un peu, voire beaucoup avec tous ces sigles moi-même qui les emploie, j’ai parfois de la difficulté.

Exemple : FRANSYLVA rassemble aujourd’hui, tous les Présidents départementaux des syndicats de propriétaires forestiers privés adhérents par l’intermédiaire des groupements ou adhérents directs des syndicats (pour nous l’Isère UFP38 –)

J’ai été convoqué, par le service chargé du budget du Conseil Départemental comme chaque année pour débattre de ce dernier, et en fournir toutes les informations dans les moindres détails.

Ce dernier sera soumis à la commission permanente du Conseil Départemental en juillet prochain.

Je voudrais rappeler aux groupements qui désireraient faire comme le Groupement de VALFOR pour les cours de formation de bien vouloir me faire passer ces demandes, écrites et chiffrées ; sachant que chaque demande est assortie d’une franchise à votre charge de 20 %

Exemple : demande de subvention globale de 3 000 € votre auto-financement sera de 600 €

Donc la subvention à prétendre sera de 2 400€.

Pour le groupement de BELLEDONNE Isère et les HURTIERES Savoie le projet de mécanisation des bois (2013) est bien connu du Conseil Départemental.

Il serait opportun que Cœur de Savoie porteur du projet et le groupement de Belledonne préparent activement le calendrier, les demandes de subvention auprès de l’Europe – le Conseil Départemental – communauté – etc.

Sachant que les groupements devront participer financièrement. (La aussi pour fin aout pour 2017).

Le Groupement AFTBM,  à l’initiative de votre Président qui se démène comme un beau diable, et qui progresse, avec 700 ha, grâce aussi à son conseil d’administration.

Je voudrais pour terminer, vous dire combien, je suis heureux de me retrouver avec vous chaque année. »

Le Président de l’UGDFI

Henri Gras

Catégorie - filière bois, forêtCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

juillet 2016
L Ma Me J V S D
« juin   août »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+