Archive | 26 juillet 2016

Installation de deux Commissions Régionales de la Forêt et du Bois

Co-présidées par l’État et la Région, chacune de ces deux commissions est composée de membres issus notamment des professionnels de la filière forêt et bois ainsi que d’associations environnementales.

Une mission stratégique

Inscrite dans la loi d’Avenir pour l’agriculture du 13 octobre 2014, la Commission Régionale de la Forêt et du Bois (CRFB) a pour mission de définir la stratégie de la filière forêt-bois pour la Bourgogne-Franche-Comté et pour l’Alsace-Champagne-Ardenne. Cette stratégie prendra forme dans le futur contrat régional forêt-bois qui sera signé en 2017 pour une durée de dix ans.

Une première réunion décisive

Cette réunion a été l’occasion de présenter la politique forestière de l’Etat inscrite dans le Programme National de la Forêt et du Bois (PNFB) actuellement en cours d’approbation :

  • créer de la valeur en France en mobilisant la ressource forestière nationale de manière durable
  • répondre aux attentes des citoyens et s’intégrer aux projets des territoires ruraux
  • adapter les forêts aux évolutions du climat
  • développer des synergies nouvelles entre forêt et industrie :
    • trouver des débouchés aux produits forestiers actuellement disponibles
    • adapter les sylvicultures pour mieux répondre aux marchés.

Tous les acteurs de la filière seront mobilisés dès le mois de septembre 2016 pour écrire le contrat forêt-bois Bourgogne-Franche-Comté. Ce document déterminera les orientations financières des acteurs publics de la filière pour les dix prochaines années.

Les grands enjeux de cette commission

La commission a plusieurs objectifs à l’échelle de chaque nouvelle région  :

  • la mobilisation des bois en forêt privée, dans une région où le morcellement de la propriété privée constitue un frein à une exploitation optimale des bois ;
  • le développement des approches territoriales de type chartes forestières de territoires, notamment pour communiquer auprès du grand public sur l’utilité économique et environnementale des coupes de bois ;
  • la maîtrise des populations de gibier qui menacent le renouvellement des peuplements forestiers ;
  • le développement d’une filière feuillue dans le bois construction ;
  • le maintien de l’emploi dans tous les bassins de production de la région.

Catégorie - filière bois, forêtCommentaires fermés

A la découverte des jeunes agriculteurs du Vercors

Ce week-end, les 30 et 31 juillet,  le Vercors va être bleu grâce à la fête du bleu qui se déroulera sur la commune d’Autrans-Méaudre en Vercors. L’essentiel des animations étant programmées sur Méaudre.

Le Bleu du Vercors Sassenage sera à l’honneur mais aussi l’ensemble du Vercors à travers se produits du terroir, son artisanat, son histoire, son patrimoine et son agriculture..

Une agriculture bien présente, dynamique qui sera bien représentée lors de la fête du bleu..

Nous ne manquerons pas de faire une halte au stand des jeunes agriculteurs des quatre montagnes..

Ecoutons Jérémy Jallat et Quentin Argoud Puy:  » le président de la station d’élevage de griculteurs  Patrick Rey Giraud a émis, lors de la dernière fête du bleu, l’idée de créer une structure qui rassemble les jeunes..  L’idée a fait son chemin, très vite.. Les jeunes agriculteurs ont été contactés..l’adhésion a été rapide…Nous avons donc décidé de mettre en place JA quatre montagnes qui adhère bien entendu au syndicat départemental ( JA38.) « 

Le syndicat a  vu le jour en octobre et compte à ce jour 22 adhérents. » Nous sommes l’un des plus gros syndicat local au niveau du nombre d’adhérents, » se plaisent-ils à affirmer.. C’est d’autant plus remarquable que leur territoire correspond à celui de la Communauté de communes du massif du Vercors.

Le syndicat s’est bien entendu fixé plusieurs missions dont trois sortent du lot.  » Nous voulons bien entendu favoriser l’installation des jeunes. Ça passe aussi par aider le candidat au niveau de toutes les démarches qu’il a à accomplir..Chacun sait que le parcours à l’installation est un vrai parcours du combattant! Nous assurons par exemple les contacts avec les différentes structures, les élus.. Nous sommes soutenus par les élus, mais aussi par le Syndicat du bleu Vercors Sassenage, l’Association de promotion  de l’agriculture du Parc… Nous sommes tous conscients que c’est ensemble que nous maintiendrons une agriculture dynamique sur notre plateau .. »

Deuxième mission:  » promouvoir notre agriculture, et à travers elle nos produits.. Cela passe par une présence remarquée sur différentes manifestations comme la foire bio de Méaudre, la fête du Bleu ou on aura un stand, le salon de l’agriculture de Paris.. Nous sommes parrains des jeunes dans l’opération  » graines d’éleveurs »..

Le troisième objectif et non des moindres est de maintenir le foncier agricole.  » chacun sait que sans terres agricoles point d’agriculture. De plus l’emprise foncière pour l’habitat, les zones industrielles, artisanales est de plus en plus forte.. « 

1

Propos repris par deux élus de la CCMV, Thomas Guillet maire de Corrençon et Serge Chalier, adjoint au maire de Villard de Lans.. » Les élus du plateau savent ce que représente l’agriculture sur notre territoire, au niveau économique, social, environnemental et aussi touristique. Nous ne pouvons et ne devons pas faire n’importe quoi.. Nous avons des outils à disposition comme l’observatoire agricole, le comité local d’installation, nous travaillons en étroite concertation, en toute transparence, intelligence, afin de préserver les intérêts de chacun mais aussi pour préserver l’avenir de notre territoire. »

Les responsables de JA 4 montagnes sont conscients que certains de leurs amis agriculteurs sont plus mal lotis qu’eux:  » les producteurs de lait payés à 230 euros les 1000 litres souffrent, les producteurs de viande aussi.. Nous sommes solidaires et les soutenons dans leurs combats afin d’obtenir une rémunération plus juste.. Notre rôle sera aussi d’informer nos adhérents de l’actualité agricole, à tous les échelons..

JA 4 montagnes souhaite donc être présent à tous les niveaux.. on retrouvera donc les jeunes agriculteurs à la fête du bleu ou ils nous ont promis un accueil très convivial.. Promis on leur rendra visite..

Cette année la fête du Bleu innove avec la fameuse « caravane en bleu.. » Nous avons assisté à son départ sur la place de l’ours à Villard de Lans où la Fête s’est déroulée en 2015 et, s’arrêtant de village en village sur les quatre Montagnes, rejoindra Méaudre le samedi.

Suivez la Caravane du Bleu, pour une semaine divertissante et enrichissante !
A chaque étape de cette Caravane du Bleu, vous serez accueillis dans une ferme ou un atelier artisanal. Les agriculteurs et artisans locaux vous proposeront animations, démonstrations, dégustations dans une ambiance chaleureuse et festive.

Sans titre

Catégorie A la une, Communauté de Communes du Massif du Vercors, bleu du Vercors SassenageCommentaires fermés

Confirmation: interdiction de consommation de l’eau à Herbeys, Brié-et-Angonnes et quatre hameaux de Saint-Martin-d’Uriage et Poisat

Depuis hier, lundi 25 juillet, l’eau alimentant les habitants des communes
d’Herbeys, de Brié-et-Angonnes, de deux hameaux de Saint-Martin-d’Uriage
(Villeneuve et Replat) et de deux hameaux de Poisat (Romage et Champanet) fait
l’objet d’une restriction d’usage suite aux violents orages.

Lundi matin, l’eau présentait une quantité de matière en suspension supérieure à la
normale (appelée « turbidité »). Par mesure de précaution, une interdiction de la
consommation de l’eau a été mise en place et des tests bactériologiques ont été
réalisés.
Les premiers résultats confirment malheureusement la présence d’une pollution
bactériologique et physicochimique.
L’interdiction de consommation de l’eau est donc maintenue jusqu’à nouvel ordre.
Des investigations sont en cours pour connaître l’origine de l’incident. Il semble que la
conjugaison des conditions climatiques (violents orages dans la nuit de dimanche à
lundi ayant entraîné une coulée de boue) et des terrassements effectués par la régie
des remontées mécaniques de Chamrousse (aménagement du domaine skiable) en
amont des captages de Fontfroides Hautes puisse être la cause du problème.
MESURES EN COURS :
• Purge et lavages des réseaux :
Une purge des réseaux est actuellement en cours, ainsi que le nettoyage des
réservoirs.
• Chloration du réseau :
Les réservoirs bénéficient dès aujourd’hui d’une chloration afin d’éliminer toute trace
de bactérie. Des mesures sont réalisées sur le réseau de distribution afin de s’assurer
que l’ensemble des canalisations bénéficie du traitement au chlore.
• Analyses bactériologiques :
Des analyses complémentaires sont réalisées sur différents secteurs aujourd’hui par
l’ARS et Grenoble-Alpes Métropole.
Ce suivi de la qualité de l’eau (analyses en différents points du réseau) va se
poursuivre dans les jours à venir pour s’assurer du retour à la normale.
• Distribution d’eau :
Des bouteilles d’eau continuent d’être mises à disposition en mairie d’Herbeys, Briéet-
Angonnes et Saint-Martin-d’Uriage.
RECOMMANDATIONS :
• L’eau ne doit ainsi pas être consommée pour la boisson et le brossage des dents
(utilisation d’eau en bouteille).
• Pour les usages alimentaires (lavage des aliments, vaisselle…), il convient d’utiliser
l’eau après ébullition pendant au moins 10 minutes.
• La cuisson des aliments (à condition d’avoir au moins 10 min de cuisson), la toilette
et les autres usages domestiques restent autorisés (rester vigilant sur la toilette du
visage).
• Il est également conseillé aux habitants de procéder à une purge du réseau intérieur
de leur logement, en laissant couler l’eau des robinets pendant une dizaine de minutes.
Les services de Grenoble-Alpes Métropole et la SPL Eaux de Grenoble-Alpes restent
mobilisés pour un retour à la normale au plus vite.

Catégorie La Métro, eau, environnementCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

juillet 2016
L Ma Me J V S D
« juin   août »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+