Catégorie | A la une, nuciculture

Noix de Grenoble: bilan de campagne 2015/2016..

Noix de Grenoble: bilan de campagne 2015/2016..

Malgré le coup de vent mi-septembre 2015 qui a fait tomber prématurément près de 20% de la récolte attendue, la production 2015 a retrouvé le niveau moyen de ces 10 dernières années en dépassant 12000 tonnes. Les conditions climatiques et le savoir-faire des opérateurs de la filière ont permis d’obtenir une très bonne qualité largement plébiscitée par les acheteurs et les consommateurs.

Près de 10 000 tonnes de Noix de Grenoble commercialisées

Sur la campagne 2015-2016, 9695 tonnes ont été commercialisées sous appellation, soit 80% de la production des vergers qualifiés. Ce ratio « volume produit AOP/ volume commercialisé AOP » ou « taux de marque » est maintenant conforté à ce niveau grâce aux efforts de la filière, alors qu’il se situait en moyenne à 64 % sur la période 2002-2009. Maîtrise de la qualité et sécurisation des approvisionnements, l‘appellation est devenue un critère déterminant dans le processus d’achat des consommateurs.

1

Le marché français conforté

La Noix de Grenoble représente un tiers de la production française. Entre 2011 et 2015, le pourcentage du volume total commercialisé en France est passé de 34,9% à plus de 45%. La hausse de production de près de 28% en volume est profitable aux marchés français mais aussi italiens et allemands.

Pour répondre à la demande des consommateurs qui veulent acheter localement des produits de qualité issus d’un terroir identifié, le Comité Interprofessionnel de la Noix de Grenoble a rassemblé plus d’une vingtaine d’acteurs de la filière autour du concept « Vente directe – La Noix de Grenoble du producteur au consommateur ». Une carte interactive est maintenant accessible pour permettre au grand public de se rendre plus facilement sur place ou commander à distance. http://www.aoc-noixdegrenoble.com/terroir/vente-directe/

La Noix de Grenoble toujours aussi performante à l’export

Après le net recul du volume de production en 2014/2015 qui avait pesé sur l’export, le regain de production a profité aux principaux marchés européens. L’Italie, deuxième plus gros marché après la France augmente ses importations de prés de 25% (par rapport à 2014/15) avec un total de 1766 tonnes. Idem pour l’Allemagne dont le volume importé fait un bon de 31% avec 1593 tonnes. Le volume total de Noix de Grenoble exporté représente quasiment 55% de la production AOP.

Perspectives pour  2016/2017

Après l’excellent millésime 2015 qui a profité au marché français aussi bien qu’à l’export, la récolte 2016 est annoncée en hausse de 18% malgré le printemps plutôt frais et pluvieux qui a ralenti le développement des fruits. D’après les premières prévisions, la prochaine récolte devrait être proche des meilleurs niveaux. Les producteurs finissent de préparer les vergers pour assurer un ramassage rapide et l’excellence qui fait la réputation de la Noix de Grenoble.

Les membres du CING se réuniront le 22 Septembre pour évaluer l’état de maturité de la production et convenir, par arrêté préfectoral, de la date officielle de début de récolte.

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8438 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

AGRICULTURE-GIF-468x60.gif

Comments are closed.

Catégories

Archives

Agenda

septembre 2016
L Ma Me J V S D
« août   oct »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+