Catégorie | - filière bois, A la une

Accroître la mobilisation de bois en Rhône-Alpes

Accroître la mobilisation de bois en Rhône-Alpes

Nombre de rapports soulignent depuis plusieurs décennies la nécessité de dynamiser la récolte de bois dans les forêts françaises. La volonté politique émanant de ce constat de sous-mobilisation se traduit par un panel d’actions dont l’objectif commun est d’accroître la gestion de la forêt et son exploitation.
Parmi ces actions, certaines restaient jusqu’à aujourd’hui cantonnées à des initiatives ponctuelles.
La mise en place de deux conventions a pour objectif de formaliser deux coopérations inédites concernant la réduction du morcellement du foncier forestier à l’échelle de la Communauté de Communes du Grésivaudan, et la réalisation de chantiers groupés en forêts publiques et privées en Rhône-Alpes.

Dans le cadre de l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) « Dynamic Bois », l’Union régionale des associations de Communes forestières de Rhône-Alpes, la coopérative forestière COFORET, l’Office national des forêts, la Chambre d’agriculture de Rhône-Alpes, la Société d’aménagement foncier et d’établissement rural de Rhône-Alpes (SAFER), et 9 autres partenaires ont élaboré une réponse commune à travers le projet SYMBIOSE afin d’accroître la valorisation de la ressource forestière à l’échelle de Rhône-Alpes. Le Grésivaudan s’est porté volontaire pour être territoire pilote d’une action foncière.
En pratique, la première convention établit les modalités techniques et financières des missions confiées par la Communauté de Communes du Pays du Grésivaudan à la SAFER et aux Communes forestières. L’extrême morcellement de la propriété forestière étant un facteur de sous-exploitation principal des forêts privées, cette coopération innovante a pour objectif de remettre en gestion des parcelles forestières du territoire aujourd’hui en déshérence ou sous-exploitées.
Elle s’appuie sur les nouveaux outils mis à disposition des collectivités par la loi d’Avenir pour l’Agriculture, l’Alimentation et la Forêt du 13 octobre 2014.

Ce projet consistera en :
- La réalisation d’un état des lieux du potentiel forestier appréhendable à l’échelle du territoire de la Communauté de Communes du Grésivaudan ;
- La maitrise de ces fonciers forestiers par la collectivité ;
- La valorisation des fonciers appréhendés.
Les enjeux associés à cette initiative concernent aussi bien la restructuration des massifs forestiers publics et privés, que la maitrise foncière dans le cadre de projets de desserte, ou encore l’accroissement de la surface de forêts gérées.
Compétent en matière de « développement économique », Le Grésivaudan apporte donc à travers ce partenariat un soutien à la valorisation de la forêt et de la filière bois de son territoire.
La deuxième convention est inédite dans la mesure où elle traduit concrètement la volonté politique de coopération entre forêts publiques et privées.
Actuellement comme par le passé, de nombreux lots de bois ne sont pas exploités ou commercialisés du fait de freins techniques, d’une attractivité faible des lots ou encore de parcelles trop petites pour rendre viable toute exploitation. Ainsi, le partenariat entre la coopérative COFORET, la Chambre d’agriculture, les Communes forestières et l’ONF se veut apporter un élément de solution à ce constat, en rendant opérationnelle des démarches d’exploitation et de commercialisation simultanées en forêts publiques et privées.

Pour ce faire, la Chambre régionale d’agriculture permettra par son travail d’animation auprès des propriétaires privés d’identifier de potentiels chantiers groupés, les Communes forestières coordonneront leur réalisation et accompagneront les élus impliqués, et l’ONF et la COFORET les mettront en oeuvre.
Au-delà des volumes mobilisés grâce aux neufs chantiers groupés qui seront réalisés dans le cadre de SYMBIOSE, l’objectif premier des partenaires du projet est d’initier et de pérenniser cette coopération entre acteurs forestiers publics et privés.

Les conventions seront signées le jeudi 29 septembre à Goncelin en présence des partenaires du projet, des organismes institutionnels (l’Agence de l’environnement et de la maitrise de l’énergie, la Région, la direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt), ainsi que des territoires associés.

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8471 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

CREDIT.jpg

Comments are closed.

Catégories

Archives

Agenda

septembre 2016
L Ma Me J V S D
« août   oct »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+