Archive | 27 septembre 2016

Le logo définitif de la Région Auvergne-Rhône-Alpes

12

Catégorie Auvergne-Rhône-AlpesCommentaires fermés

Le cheval au travail

La délégation territoriale Auvergne-Rhône-Alpes de l’Institut français du cheval et de l’équitation
(ifce) en partenariat avec la Métropole du Grand Lyon, le Conseil de la filière cheval Auvergne-Rhône-Alpes,
le Réseau Rhône-Alpes de Traction Animale et l’Association des Syndicats d’Éleveurs de Chevaux Auvergne-
Rhône-Alpes (ASECRA) a organisé un colloque sur le cheval au travail, avec le soutien de la région Auvergne-
Rhône-Alpes.

Cette journée, qui s’est déroulée  sur le Domaine de Lacroix- Laval à Marcy-l’Etoile, a permis de démontrer que le cheval au travail constitue un réel outil de développement durable pour notre région.

Une conférence pour présenter les différentes utilisations du cheval au travail.
Le cheval cantonnier, aussi appelé cheval territorial ou cheval utilitaire, est un cheval – généralement
d’une race de trait – utilisé par une collectivité territoriale pour l’assister dans ses tâches quotidiennes en
remplacement ou en complément de véhicules motorisés. Il peut être présent au quotidien ou de façon
ponctuelle, lors d’animations ou pendant la saison estivale.

Suite à une enquête réalisée en 2012 par l’ifce, il apparaît que 83 % des collectivités territoriales auvergnates
présentent de forts à prioris à l’encontre du cheval en ville, avant tout pensant notamment que les équidés
n’ont pas leur place en milieu urbain et que le recourt au cheval coûte forcément cher. Les propos de la
journée vont s’attacher à démontrer que ces aprioris sont infondés. L’intérêt du cheval cantonnier n’est en
effet pas seulement écologique mais peut être aussi économique et social suivant le projet. Une collectivité
bien préparée apporte de la valeur ajoutée à son service. C’est pourquoi, l’ifce accompagne les élus,
associations et collectivités dans leurs démarches de réflexion autour des perspectives économiques, sociales
et environnementales apportées par la traction animale dans leurs territoires. L’ifce accompagne aussi le
développement de la filière du cheval de trait en général pour le sport et le loisir avec ses écoles d’attelages.
C’est ce qu’ont pu démontrer les nombreux témoignages variés de cette conférence qui a regroupé
plus de 60 participants.

Le public a pu ainsi découvrir les deux modes de gestion possible avec l’utilisation du cheval :
- la délégation de l’activité à un prestataire de service qui constitue un mode plus rassurant pour la gestion
quotidienne de l’animal ;
- la régie directe pour investir dans l’acquisition d’un cheval et de son matériel ainsi que dans la formation de
son personnel.
Pour réussir un projet, il est apparu fondamental, au travers des exemples de la matinée, de réaliser une
étude de faisabilité, de s’entourer de personnes compétentes et l’évaluer sur la durée.

Espérons que cette journée amène de nouveaux projets hippomobiles dans la région ! A noter qu’un
reportage sur le cheval au travail a été réalisé sur le colloque et devrait être disponible début 2017.

Catégorie A la une, filière équineCommentaires fermés

Nouvelles formations pour les apiculteurs

Stéphane Le Foll, Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, a visité le lycée d’enseignement général et technique agricole de la Côte Saint André qui compte parmi les 9 établissements publics d’enseignement agricole qui dispensent d’ores et déjà des formations à l’apiculture comme par exemple le brevet professionnel responsable d’exploitation agricole option apiculture.

Lors d’une table ronde en présence de l’équipe pédagogique du lycée, d’anciens élèves, des représentants de la Chambre d’agriculture de l’Isère et de l’Association pour le développement de l’Apiculture en Rhône‐Alpes (ADARA), le  ministre de l’Agriculture a annoncé :

  • La création d’un Certificat de Spécialisation « apiculture » : ce certificat de spécialisation permettra à des apiculteurs ou futurs apiculteurs de suivre une formation spécialisée et diplômante d’environ 600 heures. Orientée vers le volet  technique de l’élevage, cette formation facilitera l’installation des nouveaux apiculteurs, en particulier celle des jeunes, dans un métier complexe nécessitant un haut niveau de technicité ;
  • Le développement d’un MOOC (module de formation ouvert en ligne) sur l’apiculture, en partenariat avec les instituts de recherche, l’enseignement supérieur et l’enseignement technique : ce nouveau mode d’apprentissage, accessible à tous les professionnels ou porteurs de projet  d’installation en apiculture, a fait ses preuves comme l’a déjà démontré le succès du MOOC développé sur l’agro‐écologie.

Le développement des compétences et la professionnalisation des apiculteurs répondent à un enjeu sanitaire national, en promouvant des bonnes pratiques d’élevage. La mise en place de ces formations s’inscrit pleinement dans les objectifs du Plan de développement durable de l’apiculture initié en 2013.

Catégorie apicultureCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

septembre 2016
L Ma Me J V S D
« août   oct »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+