Catégorie | A la une, nuciculture

Entretien avec Yves Renn, Président de Coopenoix

Entretien avec Yves Renn, Président de Coopenoix

La récolte de noix  de Grenoble AOP débutera donc ce vendredi 30 septembre pour celles arrivée à maturité. L’occasion de faire le point avant récolte avec Yves Renn président de la coopérative Coopenoix.

Pour rappel la campagne précédente avait permis de commercialiser 12000 tonnes de noix dont près de 70% avaient un calibre supérieur à 30 mm. Elles pouvaient donc être commercialisées en AOP noix de Grenoble.

 » Cette année la donne est différente » précise d’emblée Yves Renn.  » Pour rappel nous avons eu un printemps froid et pluvieux suivi subitement d’une période de forte chaleur.  » Ces aléas climatiques ont eu des conséquences notables.  Les estimations de production annoncent une hausse de 18% par rapport à l’année précédente. Mais il y a un bémol: les petits calibres vont représenter la moitié de la collecte. On aura donc seulement 50 % de la récolte qui pourront être commercialisés en AOP noix de Grenoble. « .

Par contre le président de Coopenoix précise que la récolte sera homogène, » bien répartie sur l’ensemble de la zone. » Si la qualité semble être au rendez vous il craint beaucoup les parasites.  » On nous annonce environ 8% de la récolte atteinte. Cela est du au fait que les maladies ont été stoppées net dès l’arrivée des fortes chaleurs, parasites, champignons qui vont reprendre vigueur avec une météo plus favorable. Je conseille donc vivement aux producteurs de ne pas attendre la maturité totale mais de récolter au plus vite, quitte à faire deux passages si nécessaire. « 

coopAutre souci et de taille: la fameuse mouche du brou.  » elle est en pleine recrudescence et au niveau de son traitement c’est un gros loupé. On aurait du non pas l’éradiquer mais au minimum la maintenir. On a demandé aux producteurs de faire les traitements nécessaires mais ceux ci ne sont pas assez efficaces., décourageants même. La prolifération de la mouche est un gros souci. Il faut vraiment traiter ce problème.  »

Au niveau de la mise en marché des noix,   » Les Etats Unis annoncent une grosse récolte, le Chili qui est à contre saison a subi une forte perte de récolte à cause de la météo défavorable avec une majorité de petits calibres. Je vous parle de ces pays car le marché de la noix est mondialisé.  il y a une pléthore d’offres. Notre seul salut est la qualité. Si on fourni de la qualité, que l’on ne fasse pas n’importe au niveau des prix, on peut compter sur la fidélité de nos clients. »

 » Vous le voyez la vigilance est de mise »

Pour rappel Coopenoix travaille à 80% à l’export..

Nous avons abordé avec Yves Renn l’actualité Fernor. Une espèce qui viendrait compléter les trois variétés existantes pour l’AOP: la franquette, parisienne et mayette.  » elle présente  l’avantage d’avoir de gros calibres, avec un cerneau bien charnu, blanc, elle est facile à travailler, ses arbres produisent assez rapidement, entre 5 et 7 ans et sont très productifs. « 

La Fernor serait une excellente alternative à la Lara, une noix précoce, certes mais dont la qualité laisse à désirer..De plus selon Yves Renn, la Fernor va avoir un impact positif sur le dynamisme de l’AOP ».

En attendant, les choses sérieuses vont commencer dès ce vendredi 30 septembre…

Gilbert PRECZ

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8499 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

septembre 2016
L Ma Me J V S D
« août   oct »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+