Archive | 29 septembre 2016

Accroître la mobilisation de bois en Rhône-Alpes

Nombre de rapports soulignent depuis plusieurs décennies la nécessité de dynamiser la récolte de bois dans les forêts françaises. La volonté politique émanant de ce constat de sous-mobilisation se traduit par un panel d’actions dont l’objectif commun est d’accroître la gestion de la forêt et son exploitation.

Parmi ces actions, certaines restaient jusqu’à aujourd’hui cantonnées à des initiatives ponctuelles.
La signature de ces deux conventions a pour objectif de formaliser deux coopérations inédites concernant la réduction du morcellement du foncier forestier à l’échelle de la Communauté de Communes du Grésivaudan, et la réalisation de chantiers groupés en forêts publiques et privées en Rhône-Alpes.

La signature de ces deux conventions a été organisée à la mairie de Goncelin.

En présence des partenaires du projet, des organismes institutionnels (l’Agence de l’environnement et de la maitrise de l’énergie, la Région, la direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt), ainsi que des territoires associés.

Dans le cadre de l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) « Dynamic Bois », l’Union régionale des associations de Communes forestières de Rhône-Alpes, la coopérative forestière COFORET, l’Office national des forêts, la Chambre d’agriculture de Rhône-Alpes, la Société d’aménagement foncier et d’établissement rural de Rhône-Alpes (SAFER), et 9 autres partenaires ont élaboré une réponse commune à travers le projet SYMBIOSE afin d’accroître la valorisation de la ressource forestière à l’échelle de Rhône-Alpes.

Le Grésivaudan s’est porté volontaire pour être territoire pilote d’une action foncière.

En pratique, la première convention établit les modalités techniques et financières des missions confiées par la Communauté de Communes du Pays du Grésivaudan à la SAFER et aux Communes forestières. L’extrême morcellement de la propriété forestière étant un facteur de sous-exploitation principal des forêts privées, cette coopération innovante a pour objectif de remettre en gestion des parcelles forestières du territoire aujourd’hui en déshérence ou sous-exploitées.

Elle s’appuie sur les nouveaux outils mis à disposition des collectivités par la loi d’Avenir pour l’Agriculture, l’Alimentation et la Forêt du 13 octobre 2014.

Ce projet consiste en :
- La réalisation d’un état des lieux du potentiel forestier appréhendable à l’échelle du territoire de la Communauté de Communes du Grésivaudan ;
- La maitrise de ces fonciers forestiers par la collectivité ;
- La valorisation des fonciers appréhendés.
Les enjeux associés à cette initiative concernent aussi bien la restructuration des massifs forestiers publics et privés, que la maitrise foncière dans le cadre de projets de desserte, ou encore l’accroissement de la surface de forêts gérées.
Compétent en matière de « développement économique », Le Grésivaudan apporte donc à travers ce partenariat un soutien à la valorisation de la forêt et de la filière bois de son territoire.

La deuxième convention est inédite dans la mesure où elle traduit concrètement la volonté politique de coopération entre forêts publiques et privées.

Actuellement comme par le passé, de nombreux lots de bois ne sont pas exploités ou commercialisés du fait de freins techniques, d’une attractivité faible des lots ou encore de parcelles trop petites pour rendre viable toute exploitation. Ainsi, le partenariat entre la coopérative COFORET, la Chambre d’agriculture, les Communes forestières et l’ONF se veut apporter un élément de solution à ce constat, en rendant opérationnelle des démarches d’exploitation et de commercialisation simultanées en forêts publiques et privées.
Pour ce faire, la Chambre régionale d’agriculture permettra par son travail d’animation auprès des propriétaires privés d’identifier de potentiels chantiers groupés, les Communes forestières coordonneront leur réalisation et accompagneront les élus impliqués, et l’ONF et la COFORET les mettront en oeuvre.

Au-delà des volumes mobilisés grâce aux neufs chantiers groupés qui seront réalisés dans le cadre de SYMBIOSE, l’objectif premier des partenaires du projet est d’initier et de pérenniser cette coopération entre acteurs forestiers publics et privés.

Catégorie - filière bois, A la uneCommentaires fermés

Ce dimanche c’est Métrorando!

La grande randonnée d’automne de la Métropole aura lieu le dimanche 2 octobre 2016 au pied du Parc naturel régional de Chartreuse. Les randonneurs découvriront le versant ouest de la Chartreuse, sur les hauteurs du Fontanil-Cornillon et de Mont-Saint-Martin.
1
Trois parcours plus ou moins difficiles sont proposés aux Métropolitains pour permettre à chacun de profiter de cette escapade automnale et conviviale.

Les conditions météo seront excellente pour une ballade en famille..

Au départ du groupe scolaire du Rocher, le petit parcours (2 heures, 4 km, 160 m de dénivelé positif) proposera des petites routes en direction de l’espace Claretière, et se poursuivra du Rocher du Cornillon à la Girodière, avant de redescendre tranquillement en face de la mairie du Fontanil.

Pour commencer, le parcours moyen (5 heures, 12 km, 790 m de dénivelé positif) prendra le même chemin que le petit parcours avant d’engager les randonneurs dans un sous-bois qui rejoindra l’itinéraire du grand parcours. Un pique-nique sera organisé 1 kilomètre plus loin. Les randonneurs s’engageront dans la combe du ruisseau de Lanfray et rejoindront ceux du grand itinéraire, 1,3 km plus loin, avant de revenir au point de départ en suivant le même chemin que celui du grand parcours.

Le grand parcours (6h30, 15 km, 950 m) emmènera les plus courageux à la découverte de la forêt et des prairies en direction de Mont-Saint-Martin. Après avoir passé le rocher du Cornillon – occupé dès l’âge de bronze -, les randonneurs partiront à l’assaut de la Girodière et de Mont-Saint-Martin (ravitaillement), puis d’une église dont le portail date du 12e siècle. Quelques centaines de mètres plus loin, ce sera la pause pique-nique en compagnie des randonneurs du moyen parcours qui les auront rejoints. Une fois les corps et les esprits restaurés, les deux groupes se sépareront à nouveau, et le grand itinéraire fera voie vers le nord en direction du lieu dit “Espagne”, 1,5 km plus loin, puis ramènera le groupe à Collavière. Pour finir, les randonneurs longeront notamment le joli ruisseau de Lanfray, avant de rejoindre « le logis neuf” et le point de départ.

A SAVOIR

> Départ au groupe scolaire du Rocher au Fontanil-Cornillon. Allez-y directement avec le tram E (arrêt Rafour) !
> Inscription gratuite et obligatoire sur place de 8h à 10h30.
> Renseignements au 04 76 24 48 59 ou au 04 76 59 56 91

TELECHARGER LE DEPLIANT

http://www.lametro.fr/315-sentiers-grenoble.htm

Catégorie La MétroCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

septembre 2016
L Ma Me J V S D
« août   oct »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+