Catégorie | PAC, agriculture

Aides de la PAC 2015 pour les bovins viande

Le solde des aides couplées de la PAC 2015 en faveur des élevages bovins viande a été versé sur le compte des agriculteurs fin mai 2016. Cette aide bénéficie à environ 80.000 éleveurs.
Il restait toutefois à finaliser le traitement des dossiers de quelques centaines d’éleveurs de montagne qui pouvaient bénéficier d’une aide adaptée à une situation particulière de transhumance. Pour ces éleveurs, le taux de productivité 1 permettant de bénéficier de l’aide est de 0,6 veau par vache sur une période de 15 mois au lieu de 0,8. L’aide versée en mai avait été calculée avec un taux de 0,8. Cette aide a désormais été recalculée avec le taux de 0,6 et un complément d’aide va être versé dans les prochains jours.
A titre d’exemple, un troupeau de 50 vaches transhumantes répondant aux conditions prévues et ayant produit 35 veaux, soit un taux de productivité de 0,7, a touché en mai une aide correspondant à 43,75 vaches éligibles seulement (ce qui correspondait au taux de productivité « normal » de 0,8). L’aide complémentaire versée va permettre d’atteindre les 50 vaches éligibles.

Par ailleurs, la totalité des dossiers étant désormais traitée, deux paramètres fixés en mai ont pu être ajustés au réel pour optimiser l’aide versée :
1) Le nombre de femelles éligibles étant finalement quasiment égal au plafond fixé à 3.845.000 vaches, le coefficient (vaches effectivement primées) / (vaches éligibles) appliqué à tous les bénéficiaires pour ne pas dépasser les 3.845.000 vaches primées, a pu être amélioré. Il sera donc de 99%, alors qu’il avait été fixé à 97% en mai.
2) Le montant de l’aide pour les 50 premières vaches a été revalorisé à 175,50 € par vache (il avait été fixé à 174 € en mai).
Concrètement, pour un troupeau de 50 vaches éligibles, cela représente un complément de 250 euros.

1 Rappel : ce critère de productivité ne correspond pas à un critère d’exclusion des troupeaux dont les performances se situent en deçà (pour des raisons qui peuvent être diverses). Les éleveurs ne respectant pas ce taux sur l’ensemble de leur troupeau bénéficient de l’aide pour une partie de leurs vaches : le nombre de vaches primées est plafonné au nombre de vaches théoriquement nécessaires (en appliquant le taux de productivité minimum par vache) pour produire les veaux effectivement nés sur la période.

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8500 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

septembre 2016
L Ma Me J V S D
« août   oct »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+