Catégorie | La Métro, énergies

Le GNV, un carburant alternatif mature

Dans le cadre du projet de création d’une station d’avitaillement au GNV* à destination des
poids-lourds sur le territoire métropolitain, Grenoble-Alpes Métropole et GRDF en partenariat
avec le Syndicat Mixte des Transports en Commun de l’agglomération grenobloise, la Fédération
Nationale des Transports Routiers et Transport Logistique de France ont organisé une demi-journée
thématique autour des solutions GNV à destination des professionnels privés et publics.
Cette rencontre a été l’occasion de faire le point sur
le développement de ce carburant alternatif, de présenter l’offre des véhicules GNV et leurs
avantages. Cette opération de sensibilisation et d’échange d’expérience sera suivie d’essais de
véhicules.
Avec plus de 11 millions de véhicules dans le monde et un taux de croissance de 20% par an
depuis 2000, la filière GNV est une alternative aux véhicules essence et diesel, plébiscitée
pour ses qualités environnementales et son attrait économique, et permettant de répondre
aux enjeux de la transition énergétique. Pluralité d’approvisionnement (fossile,
méthanisation et méthanation), plus faible impact écologique, attrait en termes de coût
d’achat, etc. : le GNV appliqué au transport routier est une solution pertinente pour lutter
contre la pollution de l’air tout en répondant aux impératifs économiques de ce secteur
d’activité.

* GNV se traduit littéralement par « Gaz Naturel pour Véhicules ». Il s’agit tout simplement du gaz
naturel que nous utilisons au quotidien mais sous pression, en l’espèce jusqu’à 250 à 300 bars.

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8422 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

AGRICULTURE-GIF-468x60.gif

Comments are closed.

Catégories

Archives

Agenda

octobre 2016
L Ma Me J V S D
« sept   nov »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+