Centrales villageoises 4 montagnes

Centrales villageoises 4 montagnes

Les Centrales Villageoises ont pour but de développer les énergies renouvelables d’un territoire en proposant une approche partagée de la transition énergique avec l’ensemble des acteurs locaux. Sociétés locales, citoyens, entreprises et collectivités s’impliquent donc dans de ce projet, init par les Parcs naturels régionaux Auvergne-Rhône-Alpes et Rhônalpénergie-Environnement.

Sans titreLes Centrales Villageoises répondent aux objectifs nationaux et régionaux de développement des énegies renouvelables. Elles permettent la réalisation de projets de qualité, respectueux du paysage, du patrimoine et de l’environnement. Pour cela, elles s’appuient sur un tissu économique de proximité et génèrent des retombées économiques locales.

Le Vercors peut être considéré comme un pionnier en la matière.. Pour preuve, l’annonce faite par Jacques Adenot, président du Parc:  » le Parc Régional Naturel du Vercors vient d’être reconnu Territoire énergie positive.. »

Annonce faite au cours de la journée inaugurale des centrales villageoises des 4 montagnes organisée à Méaudre.

Commune ou quatre toitures sont équipées de panneaux photovoltaïques soit 220m2 sur 2 toitures d’habitants, un bâtiment public et un centre de vacances.

Ces toitures ont été financées en partie par 85 habitants actionnaires et des entreprises pour un investissement total de 90 000€. Pour info, Cela représente l’équivalent de 500 frigos ou 350 lave-vaisselles qui seront alimentés en énergie locale toute l’année !

Un projet ambitieux et délicat à mettre en place puisqu’il a fallu créer une société, assurer les toitures, écrire les baux, calculer la rentabilité et obtenir le soutien des banques et un travail titanesque pour ceux qui s’impliquent dans ce projet depuis 2013…

Hubert Arnaud, maire de la commune Autrans-Méaudre en Vercors a apprécié  » cette démarche qui est à poursuivre. Une étape a été franchie, il faut continuer et j’espère que le grand public va encore plus accrocher à ce projet.  Il complète à merveille les projets déjà existants comme les chaudières à bois déchiqueté. .. »

Pierre Buisson maire délégué de Méaudre et président de la Communauté de communes du Massif du Vercors:  » Meaudre ne pouvait qu’adhérer à cette démarche, de même que la communauté de communes. Il faut louer l’osmose qui s’est faite autour de ce projet, et on ne peut que remercier nos concitoyens car seuls on aurait rien pu faire.  C’est un vrai projet à partager à l’échelle humaine et il prouve une fois de plus que pour nous, le volet environnemental est très important. « 

La Communauté de Communes du Massif du Vercors apporte un soutien technique aux Centrales Villageoises grâce à une coordinatrice, Claudine Laurent, nommée pour diligenter le projet, dans le cadre du plan de développement durable. Son travail a été très apprécié.

Jacques Adenot, président du Parc du Vercors a rappelé que  » le Parc est au service du territoire, et je pense que l’on doit être exemplaires, innovants partout ou c’est possible. Il est donc tout à fait normal que le Parc soit partenaire de cette opération.  » Il s’ est dit  » ravi et enthousiaste que  » sur ce projet, élus, collectivités et habitants soient sur la même longueur d’ondes et ont oeuvrer pour sa réussite. C’est une étape.. il y en aura d’autres… »

Marie Noëlle Battistél, députée :  » c’est une belle étape…. Monter un projet qui réuni collectivités, partenaires et concitoyens est idéal.. Ce projet entre bien dans le cadre des accods de Paris qui ont été signés par 195 pays et qui se poursuit par la COP 22 dont les travaux se déroulent à Marrakech. On sent une prise de conscience collective et mon souhait est que votre exemple de mobilité, de réussite se duplique souvent… »

Les Centrales Villageoises ont été reconnues dans les « 100 projets pour le climat » initiés par le gouvernement et visant à mettre en place des solutions innovantes face au changement climatique dans le cadre de la COP 22.

La journée s’est poursuivie de la sorte:

- Conf’érrance spontanée (Enfin, presque) avec le comédien et auteur Heiko Buchholz du collectif d’artistes
«Un euro ne fait pas le printemps »
-  -Débat (débats ludiques et participatifs) sur le thème des énergies renouvelables et de la participation
citoyenne.





Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8453 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

AGRICULTURE-GIF-468x60.gif

Comments are closed.

Catégories

Archives

Agenda

novembre 2016
L Ma Me J V S D
« oct   déc »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+