Archive | 28 novembre 2016

Un vendredi pas comme les autres !

Pour s’adapter aux nouvelles tendances de consommation, animer la ville, fidéliser la
clientèle, les commerçants de Grenoble innovent et proposent des actions mêlant
animations culturelles de l’espace public et offres promotionnelles.

Précisément, l’association Label’ville, la Fédération des unions commerciales de Grenoble,
en partenariat avec les associations des commerçants du centre-ville, des grandes
enseignes, des cafetiers et restaurants, soutenues par Grenoble-Alpes Métropole, la Ville
de Grenoble, la Chambre de Commerce et d’Industrie de Grenoble, la Chambre de Métier et
de l’Artisanat de l’Isère, le SMTC, la Semitag…, organisent un
événement festif autour du shopping le 2 décembre prochain de 17 à 21 heures.

Près de 300 boutiques du centre-ville, du quartier piéton, du quartier Championnet et de
la Caserne de Bonne seront ouvertes jusqu’à 21 heures. Et pour faire de bonnes affaires,
tout au long de la journée, des promotions exceptionnelles seront proposées. Des
animations festives ponctueront également l’événement. Pour l’occasion, les transports
en commun seront gratuits à partir de 17 heures.

Rendez-vous le 2 décembre pour une nouvelle expérience shopping et pour faire la fête
avec des spectacles, des déambulations lumineuses et sonores, des concerts dans de
nombreuses rues de la capitale des Alpes.
Au programme :
* de 10 à 21 h : Offres promotionnelles dans 300 commerces (du 2 au 7 décembre 2016)
* à partir de 17 h 30 : Spectacles et animations dans les rues de la ville
Des spectacles pour petits et grands avec la Compagnie du Petit cirque d’animaux sans
animaux, qui propose « Pas si bête » un spectacle poétique et burlesque. « Madame
Ballon » et son univers ballonesque et lumineux invite à une parade féerique.
« Lightin’Cyborg » plonge les spectateurs dans le fantastique avec d’étonnants robots
perchés sur des échasses. « La Brigade des Jouets » quant à elle offre un déambulatoire
onirique et musicale tel un rêve d’enfant.
* à partir de 20 h 30 : Concerts gratuits
De la musique dans toute la ville avec Trio Cosmos /chansons a cappella (quartier
Championnet), Saxo Harmonie Grenoble / Jazz (Place aux Herbes), la Cie La Batook /
batucada et percussions brésiliennes et Dra House / électro music (en déambulation),
One More Voice / Chants Gospel (Place Victor Hugo) et Deyosan / électro ethnic /
musiques du monde et électronique (Square du Docteur Martin).

Catégorie La MétroCommentaires fermés

Convention entre L’INAO et Parcs nationaux de France

L’Institut national de l’origine et de la qualité (INAO) et Parcs nationaux de France (PNF), établissement qui fédère les dix parcs nationaux français, deviennent partenaires pour accroître l’efficacité de leurs actions respectives en matière de développement et de préservation des territoires.

Le 25 novembre 2016, Jean Luc DAIRIEN, directeur de l’INAO et Michel SOMMIER, directeur de PNF ont signé ce jour une convention de partenariat entre leurs 2 organismes.

Ce partenariat concrétise leur intérêt partagé en matière de développement et de préservation des territoires. Il vise  à accroître la coordination de leurs actions respectives sur des territoires communs à un parc national et à des signes officiels d’identification de la qualité et de l’origine (SIQO) et à mobiliser leurs réseaux (délégations territoriales de l’INAO, organismes de défense et de gestion – ODG – des SIQO, parcs nationaux).

Il a pour objet de construire une collaboration active sur les territoires des parcs nationaux autour de 5 axes d’actions :

  • Assurer la coexistence des signes d’identification de la qualité et de l’origine et dEsprit parc national, la marque collective des parcs nationaux, sans confusion pour le consommateur,
  • Valoriser les engagements de chacun dans l’agro-écologie, en favorisant une agriculture diversifiée, résiliente, rémunératrice,  préservant la biodiversité et ancrée sur les territoires,
  • Mutualiser les informations pour protéger le foncier sous SIQO,
  • Echanger les données de chaque structure en s’informant mutuellement de l’état d’avancement de leurs démarches (déploiement de la marque Esprit parc national, modification ou création de SIQO…),
  • Informer les réseaux respectifs de l’existence de cette convention de partenariat et leur proposer des actions d’information ou de formation.

« Les parcs nationaux comme les SIQO participent à la reconnaissance et à la préservation d’éléments du patrimoine national, souligne Jean-Luc Dairien, directeur de l’INAO. Dans le même esprit que les parcs nationaux, les SIQO permettent d’identifier des territoires d’exception, ils offrent une combinaison d’espaces terrestres et maritimes remarquables et un mode de gouvernance et de gestion uniques qui leur permettent d’en préserver les richesses. »

« PNF s’est rapproché de l’INAO dans le cadre du développement de sa marque collective et commerciale Esprit Parc national  qui a été lancée en 2015 pour contribuer, de façon concrète, au développement durable des territoires des parcs nationaux. On a partagé avec l’INAO une approche convergente où les valeurs de la marque : authenticité, engagement, respect, partage, vitalité, sont complémentaires de la garantie d’origine des SIQO, indique Michel Sommier, directeur de PNF. Au-delà de ces valeurs communes, des synergies encore plus fortes pourront être développées entre nos deux organismes.»


Catégorie parcsCommentaires fermés

Lait « Le recul de la production s’amplifie en France ! »

Benoît Rouyer, économiste au CNIEL, revient sur la collecte et le prix du lait en France et en Europe pour le mois de novembre 2016. Il termine par un focus sur la consommation des produits laitiers dans le monde.

Pour regarder la vidéo : cliquez ici

Catégorie lait/produits laitiersCommentaires fermés

Les Premières Rencontres économiques agricoles en appellent d’autres…

 » Nous avons décider de créer les rencontres économiques agricoles afin de tenter de réunir les acteurs du territoire et faire en sorte que leurs actions se mutualisent  » a précisé le Président du Crédit Agricole Sud Rhône-alpes, Jean Pierre Gaillard.

Pour cette première, qui s’est déroulée au siège de Valence  » nous espérons faire salle comble ». Voeu exaucé puisque la salle était pleine, soit environ 250 participants.

1

Le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes organise depuis une dizaine d’années les Rencontres économiques, un événement dont le thème évolue chaque année en fonction de l’actualité économique. Cette manifestation démontre l’expertise du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes, leader de la banque de proximité en Isère, Drôme, Ardèche et le Sud-Est lyonnais.

Selon le même principe, sous l’impulsion de son président Jean-Pierre Gaillard, lui-même issu du monde agricole, le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes a donc lancé cette année les premières Rencontres économiques agricoles. Ces rencontres économiques agricoles se sont tenues le jeudi 24 novembre 2016 à Valence. Ceci en présence de 250 agriculteurs et professionnels de l’agroalimentaire, ont permis d’évoquer l’approche macro-économique de l’agriculture.

« Nous avons l’ambition de créer collectivement un mouvement pour réunir les acteurs du territoire. Au-delà du fonctionnement de nos entreprises et de nos exploitations, nous avons tous une forme de responsabilité et une envie de solidarité pour faire mieux collectivement », a assuré le président. « Sans aller jusqu’à la création de coopératives immenses, nous ne pouvons pas nous affranchir de modèles de coopération et de regroupements. »


2


Philippe Chapuis, directeur du pôle agroalimentaire de Crédit Agricole SA, cite l’exemple de la viticulture italienne. « Les Italiens ont dépassé les Français en volume d’export sur les principaux marchés mondiaux : c’est une preuve que le regroupement fonctionne ! Car, même s’ils travaillent individuellement, ils avancent collectivement à l’international, avec une forte visibilité.

Ils ont, à titre d’exemple, regroupé 25 coopératives italiennes et vendent une gamme complète de vins sous la marque « Italie« . Cette démarche et cette ambition sont vertueuses et marquées du sceau du succès. Pour preuve, au dernier salon international de l’alimentation, le SIAL, l’Italie est le pays qui était le plus représenté… »

Jean-Marie Seronie, agro-économiste, souligne pour sa part que « l’agriculteur et l’agriculture français bénéficient d’une bonne image auprès du consommateur. Il faut l’exploiter auprès des consommateurs, et pas seulement en circuit court ».

Ces échanges ont été enrichis par deux tables rondes, l’une sur « La mutualisation des moyens de la propriété à l’usage », la seconde sur « La distribution circuits courts - circuits longs, des modèles concurrents ou complémentaires ? ».

Sont intervenus : Claude Francillon, éleveur de vaches et chèvres en Chartreuse (Gaec du Plantimay à St Joseph de rivière en Isère) ; André Mercier, président de l’UVICA (Union de vignerons des coteaux de l’Ardèche) ; Jean-Yves Colomb, agriculteur spécialisé dans le maïs semences, trésorier de la CUMA de la plaine de Faverges (coopérative d’utilisation de matériel agricole) et président de la coopérative Dauphinoise ; Damien Vivier, pépiniériste à Penol .

Les tables rondes, débats ont passionné l’auditoire.. Pour une première c’est une réussite.. Des rencontres économiques agricoles qui devraient donc se pérenniser..

Crédit Agricole Sud Rhône Alpes

Catégorie agricultureCommentaires fermés

TRANSFERT DE COMPETENCES DEPARTEMENT-METROPOLE : UN ACCORD TROUVE

Lors de la dernière CLECRT (Commission Locale pour l’Evaluation des Charges et des Ressources Transférées), les deux collectivités ont finalisé le périmètre des transferts qui interviendront au 1er janvier 2017. Ainsi, Grenoble-Alpes Métropole se verra transférer des compétences en matière de voirie, d’action sociale, de tourisme ou encore de culture, précédemment exercées par le Département de l’Isère.

Un transfert de compétences rendu obligatoire par la loi NOTRe

La loi du 7 août 2015 portant Nouvelle Organisation Territoriale de la République (NOTRe) prévoyait le transfert des Départements aux Métropoles de plusieurs compétences parmi lesquelles la gestion des voiries départementales situées dans le périmètre métropolitain.
Ainsi, le Conseil départemental de l’Isère transférera à Grenoble-Alpes Métropole la gestion de 442 km de routes départementales qui deviendront métropolitaines au 1er janvier prochain, sur les 5 500 km gérés actuellement par le Département.
Un accord a également été trouvé pour le transfert :
- dans le domaine de l’action sociale : du fonds d’aide aux jeunes, dispositif à destination des jeunes de 16 à 25 ans pour leurs projets d’insertion et besoins de première nécessité, et des actions de prévention spécialisée, visant à permettre à des jeunes en voie de marginalisation de rompre avec l’isolement et de restaurer le lien social
- dans le domaine du tourisme : de l’élaboration et la mise en oeuvre du schéma d’aménagement touristique départemental sur le périmètre métropolitain et du PDIPR (Plan Départemental d’Itinéraires de Promenade et de Randonnée)
- dans le domaine de la culture : du soutien au spectacle vivant opéré par la Maison de la Culture MC2, venant conforter le transfert de la Ville de Grenoble vers la Métropole intervenu par ailleurs.
Dans le cadre de ces transferts, des agents départementaux deviendront métropolitains et ont fait l’objet d’un accompagnement spécifique.

Des conventionnements volontaires au service d’une action publique plus efficace

Le Département et la Métropole ont, par ailleurs, souhaité mieux coordonner leurs actions dans les champs d’intervention partagés que sont l’insertion et l’emploi ainsi que le tourisme.
Cette volonté se traduira par des conventionnements qui permettront, dans le cadre d’une gouvernance partagée, l’émergence de projets partenariaux.


« Au terme de plusieurs mois d’échanges, nous sommes parvenus à un accord avec la Métropole. Il était important de parvenir à ce résultat dans le délai imposé par la loi NOTRe, et dans l’intérêt des habitants.» souligne Jean-Pierre BARBIER, Président du Département.
« Au-delà des obligations découlant de la loi, la Métropole souhaitait d’abord et avant tout consolider les compétences qu’elle exerce déjà. Cet objectif est aujourd’hui atteint et je m’en félicite. » affirme Christophe FERRARI, Président de la Métropole.

Catégorie Département de l'Isère, La MétroCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

novembre 2016
L Ma Me J V S D
« oct   déc »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+