Archive | 09 décembre 2016

La mobilité et les transports de la Métropole mis à l’honneur

Grenoble-Alpes Métropole a reçu le Pass d’Or pour le développement de son réseau de transports en commun et le prix thématique “Développement durable -
Nouvelles mobilités” pour le dispositif Métropole apaisée.

“Grenoble bénéficie des retombées de son fort engagement en faveur des
transports publics. La Métropole vient de restructurer son réseau et agit en faveur
d’un meilleur partage de la voirie. Résultat, cette politique volontariste la place
largement en tête de notre classement,” analyse le magazine, poursuivant : “On
peut reconnaître à Grenoble une grande constance dans l’excellence !
Au lancement de notre Palmarès en 1992, l’agglomération recevait déjà le Ticket
d’Or. 25 ans plus tard, elle caracole encore en tête des 25 réseaux les plus
importants de France et, avec une belle longueur d’avance sur ses challengers,
Montpellier et Bordeaux, l’agglo grenobloise remporte donc le Pass d’Or 2016.”

Les prix, décernés au SMTC et à Grenoble-Alpes Métropole, ont été remis  à Yann MONGABURU, président du SMTC et vice-président de la Mégtropole délégué
aux Déplacements et à Ludovic BUSTOS, vice-président de la Métropole délégué
aux Espaces publics et à la voirie.

Catégorie La MétroCommentaires fermés

30ème Festival International du Film Nature & Environnement: palmarès

Après deux semaines de projection dans plusieurs salles de l’agglomération grenobloise, le jury a décerné les nominations « Hérisson d’or » et « Hérisson d’argent » et le comité de sélection a attribué son « Coup de coeur» parmi les films projetés. Les scolaires décerneront également leur « Coup de coeur » à la fin du festival scolaire.

Le palmarès :

Catégorie Nature
Hérisson d’or : « Le voyage de l’eau » de Frank Neveu
Hérisson d’argent : « Papouasie, expédition au cœur d’un monde perdu » de Christine Tournadre

Catégorie Développement durable – Environnement
Hérisson d’or : « Tout s’accélère » de Gilles Vernet
Hérisson d’argent : « Qu’est-ce qu’on attend ? » de Marie Monique Robin

Coup de cœur du jury
« Le potager de mon grand-père » de Martin Esposito

Le jury :
Gérard Navizet : photographe animalier depuis 40 ans, lauréat du grand prix international du festival de l’oiseau et de nature de la baie de Somme en 2004 et adhérent FRAPNA
Thomas Guiblain : référent de la commission Montagne à la FRAPNA
Nicolas Hairon : réalisateur, cadreur, monteur chez Altitude Films
Marie Thiberville : membre fidèle du comité de sélection, bénévole pour l’organisation du festival Christiane Peyronnard : enseignante retraitée

Catégorie grand angle, natureCommentaires fermés

LANCEMENT D’ISERE THD

Le Conseil départemental de l’Isère a engagé un vaste plan de déploiement du très haut débit dans le département afin que tous les Isérois puissent avoir accès à une connexion de haute qualité sur l’ensemble du territoire.

Grand lancement du projet ce vendredi 9 décembre 2016 à travers la réunion de tous les acteurs. Au total, ce seront plus de 450 000 prises qui seront déployées dans toute l’Isère au plus tard d’ici 2024 pour placer le Département à l’avant-garde du numérique.

1

Tous les acteurs réunis pour le lancement du chantier du futur

Ce vendredi 9 décembre, le Département de l’Isère a rassemblé tous les acteurs régionaux et nationaux du très haut débit à l’Hôtel du Département. Réunis devant les nouveaux locaux des services numériques du Conseil Départemental, les différents partenaires ont scellé le lancement de ce grand projet crucial pour l’avenir des particuliers et entreprises en Isère.

Le Secrétaire Général de la Préfecture de l’Isère, Patrick Lapouze, le directeur de l’Agence du Numérique, Antoine Darodes, le Président du Département de l’Isère, Jean-Pierre Barbier, la Vice-Présidente au numérique de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, Juliette Jarry, de nombreux maires et présidents d’EPCI, ainsi que le Directeur général de SFR, Michel Paulin, étaient présents pour annoncer le premier coup de pioche dès 2017.

Déployer la fibre sur tout le Département

Les enjeux de ce projet sont de taille : il s’agit de relier tous les Isérois en fibre optique jusqu’à l’abonné.
Concrètement le plan de déclinera en deux phases. La première d’ici 2021, consistera à réaliser environ 330 000 prises auprès de 340 communes, soit un taux de couverture de l’ensemble des principaux sites publics (mairies, collèges, écoles) et toutes les zones d’activités, de 71% en résidentiel, et de 97% des entreprises de plus de 5 salariés. La seconde s’achèvera au plus tard en 2024 pour couvrir 140 nouvelles communes et équiper à minima 120 000 prises supplémentaires couvrant la quasi-totalité des foyers (99%) et entreprises de l’Isère.
Plus de 250 millions d’euros d’aides publiques ont été mobilisées pour ce vaste plan au titre des investissements de premier établissement, dont près de 50 millions par le Département de l’Isère. L’investissement privé, réalisé par SFR, s’élève quant à lui à plus de 260 millions d’euros.
Au final, ce seront 8 600 kms de fibres qui seront déployés posés pour plus de 450 000 prises à travers 486 communes. La réalisation de ce réseau est confiée à SFR Collectivités dans le cadre d’une DSP d’une durée de 25 ans. Ces installations correspondent aux zones d’initiatives publiques alors que les agglomérations de Grenoble, et de Vienne, ainsi que la ville de Bourgoin-Jallieu et Voiron sont incluses dans le plan numérique 2010 laissant aux acteurs privés l’installation de ces aires urbaines. Ce projet permettra de positionner l’Isère comme un territoire attractif et dynamique. Le but est de donner aux entreprises, particuliers et services publics les clefs de la nouvelle société et économie.
«Notre ambition est d’accrocher l’économie de demain dès maintenant. Nous devons nous connecter au très haut débit pour relever les défis économiques du futur. Sans cela, nous ne pourrons plus être compétitifs. Aucune commune, aucun public ne sera mis à l’écart ! », affirme Damien MICHALLET, Vice-Président délégué à l’aménagement numérique.

Financement du réseau d’initiative publique (RIP)
- L’Etat : accord de principe, plafonné à 95,75 M€
- La Région : 70,5 M€, en complément d’une subvention de 12 M€ déjà octroyée
- Les fonds européens (FEDER) sollicités à hauteur estimative de 4 M€
- Les EPCI et le Département à hauteur de près de 90 M€ selon un principe de répartition du solde du coût public à 50% pour le Département et 50 % pour les EPCI (participation forfaitaire)
- SFR : plus de 260 M€ d’investissement privé

Catégorie Département de l'Isère, questions d'actualitéCommentaires fermés

Bernard Lannes réélu à la tête de la Coordination Rurale

Bernard Lannes a été réélu président national de la Coordination Rurale à l’occasion de l’assemblée générale élective du syndicat qui se tenait à Tours (37). Il entame ainsi son troisième mandat (3 ans) consécutif à la tête du 2e syndicat agricole français.

La motivation ne faiblit pas

Président depuis décembre 2010, Bernard Lannes est impliqué au sein de la CR depuis la création du syndicat en 1992 ; il était alors déjà un militant syndical très actif.

Fraîchement réélu pour ce 3e mandat, le gersois s’est dit heureux de cette nouvelle marque de confiance et s’est engagé à poursuivre le combat avec toujours autant de ferveur.

La nouvelle équipe de ce 3e mandat

Le nouveau comité directeur de la Coordination Rurale a également été élu à l’occasion de cet événement. Il compte 17 membres, dont 7 nouveaux entrants, qui ont à cœur de poursuivre ensemble le combat mené par leurs prédécesseurs et de poursuivre la progression du syndicat dans la perspective des élections professionnelles de 2019.

Nouveau comité directeur de la Coordination Rurale :

  • Bernard Lannes (Occitanie), président
  • Véronique Le Floc’h (Bretagne), secrétaire générale
  • Damien Brunelle (Hauts de France), secrétaire général adjoint
  • Hervé Miachon (Auvergne-Rhône-Alpes), 1er vice-président
  • Lydie Deneuville (Bourgogne-France-Comté), 2e vice-présidente
  • Philippe Thomas (Grand Est), 3e vice-président
  • Max Bauer (Paca), 4e vice-président
  • Jean-François Couëtil (Bretagne), trésorier
  • Yvette Lainé (Normandie), trésorière adjointe

Autres membres : Pascal Aubry (Pays de la Loire), Éric Chassagne (Nouvelle Aquitaine), Nicolas Courmont (Auvergne-Rhône-Alpes), Sylvie Girard (Nouvelle Aquitaine), Hervé Guillerm (Bretagne), Martial Lecoq (Normandie), Philippe Ribault (Centre Val de Loire), Marius Synesius (Martinique) et Bertrand Venteau (Nouvelle Aquitaine).

Catégorie vie syndicaleCommentaires fermés

Pollution de l’air: nouvelles mesures ce week-end

Les épisodes de pollution de l’air sont encadrés par
• un arrêté inter préfectoral du 1er décembre 2014, dit AIP, qui découpe le département en trois
bassins d’air : le bassin lyonnais et nord Isère, le bassin grenoblois et la zone alpine Isère.
• un protocole d’accord sur les mesures à mettre en oeuvre pour les pics de pollution sur la
région grenobloise du 6 décembre 2016 (repris dans un arrêté préfectoral du 9 décembre 2016)

Mesures concernant le bassin Lyonnais Nord Isère
Le bassin lyonnais et nord Isère est toujours en alerte de niveau 1 au titre de l’AIP. Les mesures
suivantes sont donc toujours maintenues.
Les mesures dans le secteur des transports
• Renforcement des contrôles de pollution des véhicules
• Abaissement de vitesse temporaire : pour les véhicules légers, obligation de respecter une
vitesse inférieure de 20 km/h par rapport à la vitesse maximale autorisée, si cette dernière est
supérieure à 70 km/h. Les poids lourds et autocars ne se voient pas appliquer la même
réduction de vitesse mais ne peuvent circuler à une vitesse supérieure à la vitesse maximale
autorisée ainsi déterminée pour les véhicules légers.
Vous trouverez l’ensemble des autres mesures pour les secteurs de l’industrie, résidentiel et
agricole, ainsi que les recommandations sanitaires en consultant le site internet des services de
l’État : www.isere.gouv.fr

Mesures concernant le bassin grenoblois
Dans le cadre de l’épisode de pollution de l’air, le nouveau protocole d’accord pour réduire la durée
et l’intensité des pics de pollution sur la région grenobloise a été déclenché le 6 décembre 2016,
en phase expérimentation.
Dans ce cadre, une mesure de limitation de la vitesse a été mise en place à compter du 7
décembre sur les communes de La Métro et du Grésivaudan :
• Limitation à 70 km/h sur A41 entre le péage de Crolles et la Caronnerie, sur A48 et A480
entre les péages de Voreppe et du Crozet
• Moins 20km/h sur les autres voies où la limitation de vitesse est égale ou supérieure à 90
km/h.
Une mesure de restriction de la circulation vient s’ajouter à compter du 10 décembre sur le
seul territoire de La Métro et sur les axes autoroutiers d’accès à La Métro à partir des
péages de Voreppe et Crolles.
Les véhicules suivants ne seront pas autorisés à circuler dans cette zone :
• Les véhicules légers et utilitaires immatriculés avant le 1er janvier 1997 (Certificats
Qualité de l’Air 1 à 5) ;
• Les poids lourds, bus et autocars immatriculés avant le 1er octobre 2001 (Certificats
Qualité de l’Air 1 à 5) ;
• Les deux-roues immatriculés avant le 1er juin 2000 (Certificats Qualité de l’Air 1 à 5).
Au total, 8 % du parc automobile est concerné par l’interdiction sur l’agglomération grenobloise.
Dans le cadre de l’expérimentation, les forces de l’ordre, accompagnées d’agents de la SMTC
procéderont à des contrôles pédagogiques de cette mesure pour informer les automobilistes, en
vue de son entrée en vigueur le 1er janvier 2017.
Afin de faciliter les déplacements sans voiture, tout titre à l’unité validé sera valable pour
l’ensemble de la journée sur les réseaux TAG, Grésivaudan TouGo et Pays-Voironnais.
La location de Métrovélo est à demi-tarif.
L’ensemble des habitants de la région grenobloise est invité à privilégier les déplacements en
transports en commun, le vélo, la marche à pied ou avoir recours au covoiturage.
Des mesures supplémentaires de restriction de la circulation seront mises en place dès lundi si
l’épisode de pollution de l’air se prolonge.
Pour en savoir plus :
• www.isere.gouv.fr
• www.metromobilite.fr
• www.air-rhonealpes.fr/pollutions
• www.auvergne-rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr
• www.ars-rhonealpes.sante.fr

Catégorie pollutionCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

décembre 2016
L Ma Me J V S D
« nov   jan »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+