Archive | janvier, 2017

La Raclette de Savoie obtient l’IGP

La Commission européenne a enregistré la dénomination « Raclette de Savoie » en Indication géographique protégée (IGP). Cette décision a fait l’objet d’une parution au Journal officiel de la Commission européenne le 27 janvier 2017.

La « Raclette de Savoie » est un fromage au lait de vache à pâte pressée non cuite. Elle présente une croûte morgée, de couleur jaune à brun, et une pâte blanche à jaune paille, à la texture ferme et fondante.

Les opérations de production du lait, de transformation et d’affinage ont lieu dans l’aire géographique délimitée, qui comprend la totalité des communes des départements de Savoie et de Haute-Savoie, et quelques communes limitrophes de l’Ain et de l’Isère.

Le lait provient essentiellement de vaches de races Abondance, Montbéliarde ou Tarentaise. L’alimentation des vaches repose principalement sur des fourrages verts.

La valorisation de la grande disponibilité d’herbe dans l’aire géographique de production, mais aussi le maintien local de la tradition d’élevage des races traditionnelles sont autant d’éléments qui justifient cette reconnaissance en IGP.

Le nom « raclette » trouve son origine dans l’action de racler le fromage rôti sur le feu que consommaient les bergers dès le Moyen-Âge. Depuis, la « Raclette de Savoie » a su tirer profit du développement touristique hivernal et des innovations, telles que l’appareil à raclette.

L’IGP est un signe officiel européen qui depuis 1992, assure au consommateur que le produit tire une ou plusieurs caractéristiques de son origine géographique. L’obtention de ce signe protège la dénomination « Raclette de Savoie » dans toute l’Union européenne.

Données chiffrées (2016) :
- 659 producteurs laitiers et 6 producteurs fermiers
- 1 transformateur, 5 affineurs et 8 transformateurs-affineurs (soit 14 entreprises/coopératives impliquées dans la filière)

Sans titre

Catégorie A la une, Pays de Savoie, Union européenne, lait/produits laitiersCommentaires fermés

La Journée des Talents: un temps fort pour les MFR..

Ce samedi 28 janvier s’est déroulée la seconde édition de la Journée des Talents MFR,
au sein des 74 MFR de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

Cette journée vise à célébrer les talents formés dans les établissements. Elle est aussi destinée à promouvoir la vision de l’alternance et de la pédagogie des MFR.

Suite au succès de cette première édition, les MFR ont décidé de modéliser le concept de la Journée des
Talents et de donner rendez-vous aux jeunes en orientation pour un temps fort qui va bien au-delà d’une simple journée portes-ouvertes.

En effet, la Journée des Talents est un temps pour les jeunes, les formateurs et les MFR dans leur ensemble, pour dévoiler leurs expériences et partager leurs savoir faire.
C’est l’occasion aussi de leur laisser la parole afin qu’ils témoignent de leur métier, passion ou plus largement de l’accompagnement spécifique en MFR.

Nous avons rencontré à la MFR de Vif Pierre Pivotsky, président de la fédération régionale des maisons familiales et rurales d’Auvergne Rhône-Alpes.

 » La fusion des fédérations régionales d’Auvergne et de Rhône-Alpes est une très bonne chose car nos territoires et par ricochet nos formations sont très complémentaires. Nos 74 établissements répartis sur notre région accueillent cette année 17400 jeunes, apprentis adultes dont 4500 apprentis/pré-apprentis, 7900 scolaires alternants et 5000 adultes. Nous proposons 180 formations en alternance.

Notre force est que nous savons nous adapter, adapter nos formations en fonction des demandes, des emplois. Nous devons en effet coller nos formations à la réalité de l’emploi. « 

Pierre Pivotsky l’a confirmé:  » les MFR sont des acteurs liés aux territoires . A travers les formations mais aussi à travers les services qu’elles offrent:

• Mise à disposition des locaux de la MFR le week-end et les périodes de congés aux habitants, associations, collectivités locales, …
• Prêts de salles pour des réunions
• Fabrication de repas par le pôle de restauration de la MFR pour les écoles primaires de proximité
• Animation par les élèves de temps forts locaux : marchés de produits locaux, fêtes, temps d’accueil périscolaire.

A noter aussi que plusieurs MFR metttent au service de leur commune une prestation repas pour les écoles primaires évitant ainsi à la collectivité des frais importants pour satisfaire à cette demande des familles. Oui nous souhaitons rendre service  à nos territoires. »

mfr

Pierre Pivotsky, à droite, accueilli en particulier par Claude Vallon et Virginie Delaveaud, présidente et directrice de la MFR de Vif, Guy Genet maire.. Découvrir cet article

Catégorie enseignement-formationCommentaires fermés

Cash Investigation : droit de réponse du Secrétaire général de PEFC France

Le 24 janvier 2017, Cash Investigation a consacré une émission à l’industrie du bois. Ce reportage, monté à charge notamment contre le système de certification PEFC, a été réalisé dans des conditions que Stéphane Marchesi Secrétaire Général de PEFC France dénonce.

 » Alors que cette émission s’est donnée pour prérogative de dénoncer les dérives du « monde merveilleux des affaires », elle n’est en réalité qu’à l’image de ce qu’elle prétend combattre : approche déloyale pour récolter des informations, fausses déclarations, théâtralisation des interviews, montage biaisé… Nous regrettons ces méthodes employées par l’équipe de Cash Investigation avec laquelle nous avions fait le choix de collaborer, comme nous le faisons pour toutes les sollicitations médias, car nous estimons qu’il est de notre devoir de donner au plus grand nombre une compréhension claire des enjeux de la gestion durable des forêts.

Nous souhaiterions maintenant revenir sur les fondamentaux du système PEFC afin de rétablir la vérité sur le fonctionnement de PEFC qui est une association à but non lucratif. Les dossiers montés de toutes pièces par les journalistes pour soulever ce qu’ils entendent faire apparaître, dans ce reportage, comme une prétendue défaillance du système n’ont aucun autre intérêt que de décrédibiliser la certification auprès du consommateur.

Un système d’adhésion basé sur la confiance

Dans le système PEFC, nous considérons que les propriétaires forestiers qui souhaitent adhérer sont de bonne foi et qu’ils sont réellement propriétaires de forêts en France. Notre système repose sur la confiance. En effet, sur le bulletin d’adhésion, le propriétaire forestier doit renseigner les parcelles forestières qu’il souhaite faire certifier et déclarer par écrit : « Je confirme par la présente que les parcelles désignées ci-dessus sont bien des parcelles forestières ».

- Voir un bulletin d’adhésion disponible sur notre site

Cash Investigation a volontairement enfreint les règles du système en montant de toutes pièces de faux bulletins d’adhésion. Cette démonstration est totalement inutile puisqu’aucun volume de bois ne peut sortir de ces surfaces non forestières !

Des méthodes et un taux de contrôle approuvés par la puissance publique

Chaque année, les bureaux PEFC en région (appelés Entités d’Accès à la Certification) réalisent des contrôles en forêt auprès d’un panel représentatif de propriétaires forestiers adhérents. Ces bureaux régionaux PEFC sont eux-mêmes audités et certifiés par un organisme certificateur indépendant et accrédité par la puissance publique (COFRAC – Comité Français d’Accréditation).

Le nombre de propriétaires contrôlés n’est bien évidemment pas choisi au hasard, puisqu’il est imposé par les règles de contrôle validées par la puissance publique (COFRAC) et appliquées par les grands systèmes de certification (ISO, NF, Ecolabels,…).

Une garantie de consommation responsable

Contrairement aux propos tenus sur le plateau par le porte-parole de Greenpeace France, Jean-François Julliard, le label PEFC a une réelle utilité.

Apposée sur un produit à base de bois, la marque PEFC atteste que le propriétaire forestier qui a cultivé le bois et que toutes les entreprises qui ont récolté et transformé ce bois ont mis en œuvre les pratiques de gestion forestière durable PEFC.

Nous avons été choqués par les attaques frontales de Greenpeace France à l’égard du label PEFC et le manque d’objectivité d’Elise Lucet qui n’a pas cherché à investiguer sur les autres systèmes de certification. Ceci est inacceptable et contraire au code de déontologie du journalisme qui requiert une neutralité et une impartialité dans le traitement de l’information. Aussi, nous nous réservons le droit d’engager des poursuites judiciaires à l’encontre de Greenpeace France dans les prochains jours.

Avec nos adhérents et bénévoles, nous continuerons de mettre toute notre énergie au service d’un seul objectif : la progression de la gestion durable des forêts en France et dans le monde ! »

Catégorie - filière boisCommentaires fermés

Trophée Adaptation au changement climatique & Territoires 2016 : le Parc du Vercors lauréat!

Le Parc du Vercors vient de se voir remettre le Trophée Adaptation au changement climatique & Territoires 2016 organisé par l’ADEME.

1

Ce prix a été officiellement remis à Fabien Mulyk, vice-président du Parc du Vercors en charge du
pôle Environnement et délégué du Département de l’Isère lors des « Assises Européennes de la
Transition énergétique » qui se sont déroulées du 24 au 26 janvier à Bordeaux.

Ces Trophées récompensent des actions exemplaires d’adaptation au changement climatique portées
par les territoires. Réalisées ou en cours, les actions devaient s’inscrire dans l’une des trois catégories
suivantes : « Aménagements, infrastructures et bâtiment », « Ecosystèmes et ressources naturelles » ou
« Méthodes de conception et de mise en oeuvre des politiques publiques ».

Nominé au titre de cette troisième catégorie, le Parc Régional du Vercors est le grand gagnant du concours !

Cette catégorie faisait référence aux approches qui mettent en oeuvre des politiques, des procédures,
des outils de planification, des incitations et des informations contribuant à la réduction de la
vulnérabilité lié au changement climatique.

Considérant les effets locaux du changement climatique (la baisse de l’enneigement et la fréquence
accrue des stress hydriques…), le Parc  Régional du Vercors cherche à infléchir le modèle de développement du territoire en y associant ses élus locaux et les socio-professionnels.

Le Parc Régional du Vercors accompagne le territoire dans la mise en oeuvre d’actions concrètes de
diversification touristique et économique notamment dans le cadre des programmes d’actions
CIMA-POIA*. Afin de mieux anticiper les adaptations indispensables pour conserver une économie forte et compétitive (tourisme, agriculture, forêt…) tout en maîtrisant l’impact environnemental des activités, il s’implique dans une analyse prospective des effets du changement climatique grâce au projet
ADAMONT**.
Ce Trophée est une reconnaissance nationale du travail mené sur notre territoire qui nous apportera une visibilité et une notoriété au niveau européen qui facilitera une forte communication sur ces démarches que nous défendons pour l’avenir de notre massif.

* CIMA-POIA : Convention interrégionale du massif des Alpes (CIMA) et Programme
Opérationnel Interrégional du Massif des Alpes (POIA) sont les deux outils financiers
specifiques pour une croissance durable dans les Alpes.

** L’IRSTEA mène un travail de recherche dans le cadre du projet ADAMONT – Impacts du
changement climatique et Adaptation en territoire de Montagne.

Catégorie parcsCommentaires fermés

3e édition du concours Talents Gourmands en région

1

Le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes renouvelle, aux côtés de 20 autres Caisses régionales du Groupe, le concours Talents Gourmands, organisé en partenariat avec le magazine Bottin Gourmand. Fort du succès des deux premières éditions, cette année le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes renouvelle l’aventure avec pour objectif de mettre à l’honneur l’ensemble de la filière gastronomique de son territoire.

Le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes valorise ses départements et ceux qui font leurs richesses

Ce concours, au concept inédit « du champ à l’assiette », rassemble trois catégories de professionnels qui, par leur savoir-faire et leur amour du bon produit, célèbrent les richesses culinaires de la Drôme, de l’Isère, de l’Ardèche et du Sud-Est lyonnais :

· les agriculteurs ;

· les artisans des métiers de bouche ;

· les restaurateurs.

Partenaire historique des agriculteurs, le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes a toujours revendiqué des valeurs d’universalité, de proximité, de convivialité, d’exigence et de transmission. À travers ce concours, il réaffirme son ancrage local et révèle les hommes et les femmes qui le mettent en lumière.

Le Concours Talents Gourmands

Les deux premières éditions du concours ont été présidées par Patrick Henriroux et Michel Chabran, chefs étoilés du territoire Sud Rhône Alpes. Cette année, le président du jury du concours Talents Gourmands Sud Rhône Alpes est Christophe Aribert, chef étoilé du restaurant Les Terrasses à Uriage, en Isère.

Le concours 2017 se décompose en trois étapes pour révéler les lauréats Talents Gourmands de Sud Rhône Alpes.

Jusqu’ au 12 février 2017, les candidats s’inscrivent gratuitement sur le site www.talents-gourmands.fr. L’inscription est ouverte aux agriculteurs (viticulture, élevage, grandes cultures, fruits et légumes, produits de la mer, en individuel ou en coopérative agricole), aux artisans des métiers de bouche (bouchers, boulangers, traiteurs, pâtissiers, chocolatiers…) et aux restaurateurs (cuisiniers salariés ou propriétaires, sauf restauration rapide et collective) dont le siège social est situé sur le territoire de la Caisse régionale de Crédit Agricole Sud Rhône Alpes (Drôme, Isère, Ardèche et Sud-Est lyonnais).

Du 13 février au 12 mars 2017, un pré-jury de la Caisse régionale Sud Rhône Alpes sélectionnera neuf finalistes (trois par catégorie). Les candidats seront départagés sur leurs qualités professionnelles et leur capacité à travailler et sublimer les produits régionaux.

Le 12 avril 2017, lors de la finale, un jury, présidé par Christophe Aribert et composé de professionnels gastronomiques et de représentants du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes, désignera les trois lauréats régionaux qui deviendront les Talents Gourmands 2017 de la Caisse régionale Sud Rhône Alpes. À cette occasion, la banque remettra aux lauréats 3.000 euros et des dotations offertes par nos différents partenaires. En nouveauté pour cette troisième édition, les autres finalistes recevront une dotation de 1.000 euros. Enfin, tous bénéficieront d’une publicité dans Bottin Gourmand Magazine, une belle occasion de se faire connaître.

Plus d’informations, règlement complet et inscriptions sur :

www.talents-gourmands.fr

Catégorie questions d'actualitéCommentaires fermés

Plan Régional de Prévention et de Gestion des Déchets

1

Catégorie déchets, région Auvergne Rhône-AlpesCommentaires fermés

Créativa ouvre ses portes…

1

Cette année, Creativa Grenoble  accueille 100 exposants parmi lesquels de grandes marques nationales mais également des enseignes locales, des fabricants, détaillants, artisans, créateurs, associations et éditeurs de revues. Toutes les disciplines sont représentées : art du fil, activités manuelles, scrapbooking, beaux-arts, mode, enfants, cuisine..

Les visiteurs pourront découvrir et même parfois tester les dernières tendances en matière d’activités créatives.

2

Catégorie foires/salonsCommentaires fermés

Les ETATS Unis au coeur de l’actu de Biassu

Trump à la Maison Blanche, le boeuf français sur les tables, oui les Etats Unis sont sous les feux de l’actu..

America first 20.01.17-1

Catégorie BiassuCommentaires fermés

Le cirque de St Petersbourg à Bourgoin Jallieu

Les Stars du Cirque de Russie seront en représentation les 31 janvier et 1er février.

En effet le grand cirque de St Petersbourg sera en spectacle à Bourgoin Jallieu, Quai des Belges, du mardi 31 janvier 2017  au mercredi 1 février 2017.

Accompagné par le folklore des chants et des ballets Russes, laissez-vous emporter au pays des Steppes et des Toundras, avec une pléiade d’artistes qui font la tradition et la renommée du Cirque Russe à travers le monde !
Pour cette nouvelle tournée européenne, le cirque de Saint Petersbourg fait appel à des attractions acrobatiques de haut niveau, des gymnastes étonnants, des animaux surprenants et des clowns poétiques et hilarants !

- mardi 31 janvier 2017 à 18:00 et 20:30
- mercredi 1 février 2017 à 14:30 et 18:00

FAUVES SANDRINE LEBRIS

Pour plus de renseignements et réserver ces places;

http://www.cirque-saint-petersbourg.com/la-tournee

sillon38 vous offre des places dans la mesure des disponibilités.

Contact par mail: gilbertp@sillon38.com

Catégorie grand angleCommentaires fermés

La Buisse: élan de solidarité


Philippe Monin, éleveur de bovins à La Buisse, et papa du petit Baptiste, a vu son exploitation menacée par deux incendies de ses bâtiments agricoles ces dernières années, et plus récemment, la mort de 23 de ses vaches.
Dans l’attente des résultats de l’expertise et de l’enquête, la Mairie de La Buisse lance un appel à la solidarité pour lui permettre de passer cette période difficile et de sauver son exploitation.

Pour participer:

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Catégories

Archives

Agenda

janvier 2017
L Ma Me J V S D
« déc   fév »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+