Auvergne-Rhône-Alpes, une des régions les plus dynamiques

L’Insee met à disposition les populations officielles des 35 868 communes de France. Ces
populations entreront en vigueur le 1er janvier 2017. Elles sont disponibles sur le site de l’Insee.

Ces « populations légales » sont très structurantes pour la vie des communes. Du niveau de ces populations officielles dépendent en particulier le montant de la dotation que l’État verse à chaque commune pour assurer son fonctionnement, le niveau de l’indemnité des élus municipaux, le mode de scrutin des élections municipales, ou encore le nombre de pharmacies qui peuvent être implantées dans la commune…

Ce sont ainsi plus de 350 textes réglementaires, d’objets très variés, qui s’appuient sur ces chiffres officiels.

Auvergne-Rhône-Alpes, une des régions les plus dynamiques

Au 1er janvier 2014, la région Auvergne-Rhône-Alpes abrite 7 821 000 habitants soit 12 % de la population française. Deuxième région la plus peuplée après l’Île-de-France, elle a gagné 303 000 habitants entre 2009 et 2014.

Elle est aussi la troisième région en matière de dynamisme démographique, derrière la Corse et l’Occitanie, ex-æquo avec les Pays-de-la-Loire. Ce dynamisme démographique ne fléchit pas. Le taux de croissance annuel moyen de la population (+ 0,8 %) est identique sur les périodes 1999-2009 et 2009-2014.

Un tiers de la population habite dans les 50 plus grandes villes

Auvergne-Rhône-Alpes est composée de 4 133 communes. De Lyon (507 000 habitants) à Ecully
(18 000 habitants), les 50 plus grandes villes de la région accueillent le tiers de la population régionale.
En raison de l’étalement urbain, il s’agit pour moitié de villes de banlieue. De 2009 à 2014, leur croissance démographique est contrastée. Si pour 29 d’entre elles, la croissance de la population, sur la période récente, est supérieure à celle de la période 1990-2009, pour 13 autres, la population diminue.
Depuis 50 ans, la part des habitants de la région vivant dans les 50 villes les plus peuplées diminue.

Pour comprendre les populations légales

Les populations diffusées le 31 décembre, qui sont authentifiées par décret au Journal Officiel, sont
calculées à partir des informations collectées lors des enquêtes de recensement conduites de 2012 à 2016.
Afin de respecter l’égalité de traitement des communes, les informations collectées sont ramenées à une
même date, celle du milieu de la période. Ainsi, ces populations qui entrent en vigueur au 1er janvier 2017 sont millésimées 2014.

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8494 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

janvier 2017
L Ma Me J V S D
« déc   fév »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+