Archive | 22 janvier 2017

Trièves: relancer une dynamique de reboisement

La Communauté de Communes du Trièves, en partenariat avec l’AFTBM a mis en place un fonds de reboisement pour les propriétaires forestiers publiques et privées.

L’objectif est de relancer une dynamique de reboisement et d’enrichissement des peuplements forestiers dans le Trièves, compte tenu de la problématique de déficit de régénération naturelle en forêt.

Le premier appel à projet pour les propriétaires privées vient d’être ouvert.

POURQUOI PLANTER EN TRIEVES ?

Une filière économique en difficulté : actuellement, dans les forêts, sont récoltés les bois arrivés à maturité. Du fait du déficit de régénération naturelle, les parcelles ne peuvent se reconstituer en quantité et qualité pour assurer la survie de la filière.

A l’horizon de 20 à 30 ans, les professionnels craignent une rupture des possibilités de récolte du bois d’oeuvre en Trièves.

Un espace à partager et préserver : en plus de sa fonction de production, la forêt rend des services indispensables à la vie (qualité de l’eau, lutte contre l’érosion et le changement climatique, biodiversité) et au bien être de nos concitoyens. Les arbres représentent de précieux alliés pour notre avenir.

Une forêt vulnérable : 40% de la superficie du Trièves est couverte de forêt. Les parcelles forestières, qui ont un objectif de production, souffrent de problèmes de régénération naturelle liés, entre autre, au réchauffement climatique et sur certains secteurs à la pression du gibier.

LE FONDS DE REBOISEMENT

Pour faire face à ce constat d’appauvrissement des peuplements forestiers, une réflexion collective a été menée avec les acteurs de la filière bois pour donner naissance au fonds de reboisement. Ce fonds est issu de l’enveloppe attribuée par le ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie à la Communauté de Communes du Trièves (CCT) dans le cadre de Territoire à Energie Positive pour la Croissance Verte (TEPCV).

Ce fonds d’aide est destiné aux propriétaires de forêts publiques et privées. Les travaux d’amélioration des peuplements et de reboisement permettront d’agir pour produire du bois d’œuvre, d’assurer l’avenir de la ressource bois et de la filière locale de demain et de favoriser l’adaptation des forêts aux changements climatiques.

Les opérations de (re)boisement ont un coût pour le propriétaire. Par conséquent, elles doivent être particulièrement réfléchies.

C’est pourquoi le cahier des charges a pour objectif d’orienter les choix du sylviculteur (essences, modes opératoires de plantation) pour maintenir l’équilibre de l’écosystème forestier, sa productivité en prenant en compte les spécificités du territoire (changements climatiques, gibier…). Il définit les dépenses éligibles pour bénéficier du Fonds de reboisement.

DISPOSITIF D’AIDE A DESTINATION DES PROPRIETAIRES FORESTIERS
L’aide de la communauté de communes, via l’association AFTBM, s’élève à 70% des dépenses éligibles, et l’enveloppe totale du fonds est de 80.000 € pour le reboisement des forêts privés.

L’attribution des aides fonctionne par appel à projet. Le premier est en cours, vous pouvez télécharger les dossiers de demande d’aide ci-dessous. Ils sont à retourner auprès de la Communauté de Communes avant le 10 mars 2017.

A Télécharger :

pdfGuide appel à projet

pdfFormulaire appel à projet

Pour en savoir plus:

http://www.cc-trieves.fr/economie-et-emploi/foret/fonds-de-reboisement

Catégorie Forêt Alpes Sud IsèreCommentaires fermés

la MSA Alpes du Nord s’engage

13De gauche à droite : Sébastien Bismuth-Kimpe, directeur général, Jean-Jacques Exertier, président et Thierry Girard, 1er vice président de la MSA Alpes du Nord

2

Catégorie msaCommentaires fermés

ALPES IS HERE: valoriser notre territoire

C’est Jean Pierre Barbier en personne, président du conseil départemental, qui a tenu à officialiser la marque Alpes is(h)ere…

Sans titre » Cette volonté de créer une marque spécifique Isère n’est pas le voeu d’un seul homme mais bien le souhait de nombreux acteurs de notre département..C’est une volonté de valoriser notre territoire à travers un signe fort. Sous cette marque seront valorisés tous nos atouts: montagne bien entendu mais aussi tourisme, nature, économie, culture, patrimoine, agriculture.. en un mot tous nos produits locaux.. »

Et Jean Pierre Barbier de citer un exemple: « Quand vous arrivez dans un hôtel en station en Isère et que dans votre chambre vous trouvez comme cadeaux des échantillons de produits savoyards, il y a de quoi enrager se poser des questions…

Jean Pierre Barbier croit beaucoup au succès de cette initiative  » quand on voit Savoie Mont blanc, OnlyLyon..on ne peut que se féliciter de notre démarche.  »

Et de poursuivre: » cette démarche voulue en est à ses débuts, il faut que tous les acteurs de notre territoire se l’accaparent..elle n’est ps un aboutissement mais un point de départ..Le département quant à lui donnera l’impulsion nécessaire à sa dynamique. »

Le président du conseil Départemental croit beaucoup en sa réussite et à son côté pédagogique:  » il est anormal que les étrangers, anglais par exemple placent l’Alpe d’Huez ou les deux Alpes en Savoie..Dorénavant ils diront que l’Alpe is here!…

Et de conclure  » nous devons être fiers de notre département et porter son attractivité via la marque Alpes is(h)ere.

Catégorie Département de l'IsèreCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

janvier 2017
L Ma Me J V S D
« déc   fév »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+