Archive | 29 janvier 2017

La Raclette de Savoie obtient l’IGP

La Commission européenne a enregistré la dénomination « Raclette de Savoie » en Indication géographique protégée (IGP). Cette décision a fait l’objet d’une parution au Journal officiel de la Commission européenne le 27 janvier 2017.

La « Raclette de Savoie » est un fromage au lait de vache à pâte pressée non cuite. Elle présente une croûte morgée, de couleur jaune à brun, et une pâte blanche à jaune paille, à la texture ferme et fondante.

Les opérations de production du lait, de transformation et d’affinage ont lieu dans l’aire géographique délimitée, qui comprend la totalité des communes des départements de Savoie et de Haute-Savoie, et quelques communes limitrophes de l’Ain et de l’Isère.

Le lait provient essentiellement de vaches de races Abondance, Montbéliarde ou Tarentaise. L’alimentation des vaches repose principalement sur des fourrages verts.

La valorisation de la grande disponibilité d’herbe dans l’aire géographique de production, mais aussi le maintien local de la tradition d’élevage des races traditionnelles sont autant d’éléments qui justifient cette reconnaissance en IGP.

Le nom « raclette » trouve son origine dans l’action de racler le fromage rôti sur le feu que consommaient les bergers dès le Moyen-Âge. Depuis, la « Raclette de Savoie » a su tirer profit du développement touristique hivernal et des innovations, telles que l’appareil à raclette.

L’IGP est un signe officiel européen qui depuis 1992, assure au consommateur que le produit tire une ou plusieurs caractéristiques de son origine géographique. L’obtention de ce signe protège la dénomination « Raclette de Savoie » dans toute l’Union européenne.

Données chiffrées (2016) :
- 659 producteurs laitiers et 6 producteurs fermiers
- 1 transformateur, 5 affineurs et 8 transformateurs-affineurs (soit 14 entreprises/coopératives impliquées dans la filière)

Sans titre

Catégorie A la une, Pays de Savoie, Union européenne, lait/produits laitiersCommentaires fermés

La Journée des Talents: un temps fort pour les MFR..

Ce samedi 28 janvier s’est déroulée la seconde édition de la Journée des Talents MFR,
au sein des 74 MFR de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

Cette journée vise à célébrer les talents formés dans les établissements. Elle est aussi destinée à promouvoir la vision de l’alternance et de la pédagogie des MFR.

Suite au succès de cette première édition, les MFR ont décidé de modéliser le concept de la Journée des
Talents et de donner rendez-vous aux jeunes en orientation pour un temps fort qui va bien au-delà d’une simple journée portes-ouvertes.

En effet, la Journée des Talents est un temps pour les jeunes, les formateurs et les MFR dans leur ensemble, pour dévoiler leurs expériences et partager leurs savoir faire.
C’est l’occasion aussi de leur laisser la parole afin qu’ils témoignent de leur métier, passion ou plus largement de l’accompagnement spécifique en MFR.

Nous avons rencontré à la MFR de Vif Pierre Pivotsky, président de la fédération régionale des maisons familiales et rurales d’Auvergne Rhône-Alpes.

 » La fusion des fédérations régionales d’Auvergne et de Rhône-Alpes est une très bonne chose car nos territoires et par ricochet nos formations sont très complémentaires. Nos 74 établissements répartis sur notre région accueillent cette année 17400 jeunes, apprentis adultes dont 4500 apprentis/pré-apprentis, 7900 scolaires alternants et 5000 adultes. Nous proposons 180 formations en alternance.

Notre force est que nous savons nous adapter, adapter nos formations en fonction des demandes, des emplois. Nous devons en effet coller nos formations à la réalité de l’emploi. « 

Pierre Pivotsky l’a confirmé:  » les MFR sont des acteurs liés aux territoires . A travers les formations mais aussi à travers les services qu’elles offrent:

• Mise à disposition des locaux de la MFR le week-end et les périodes de congés aux habitants, associations, collectivités locales, …
• Prêts de salles pour des réunions
• Fabrication de repas par le pôle de restauration de la MFR pour les écoles primaires de proximité
• Animation par les élèves de temps forts locaux : marchés de produits locaux, fêtes, temps d’accueil périscolaire.

A noter aussi que plusieurs MFR metttent au service de leur commune une prestation repas pour les écoles primaires évitant ainsi à la collectivité des frais importants pour satisfaire à cette demande des familles. Oui nous souhaitons rendre service  à nos territoires. »

mfr

Pierre Pivotsky, à droite, accueilli en particulier par Claude Vallon et Virginie Delaveaud, présidente et directrice de la MFR de Vif, Guy Genet maire.. Découvrir cet article

Catégorie enseignement-formationCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

janvier 2017
L Ma Me J V S D
« déc   fév »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+