Le Vercors sur tous les fronts..

Le Vercors est sous les feux de l’actualité! Le secrétaire d’Etat au commerce extérieur et à la promotion du tourisme s’est rendu sur le plateau tandis que le Vercors présent au salon de l’agriculture assure la promotion de son agriculture et de ses atouts touristiques.

Matthias Fekl a entendu les doléances du Vercors mais pourra t-il agir? Nous sommes à quelques semaines des élections!

Chantal Carlioz, maire de Villard de Lans a indiqué que le Vercors ne peut devenir une cité dortoir ou une banlieue. Il a des atouts qui doivent lui permettre de garder son entité: tourisme, agriculture, stations de ski, domaines de ski de fond..

Des atouts qui sont mis à mal par le manque de neige, par le zones blanches en téléphonie mobile et l’absence de la fibre optique.

A cela se rajoute un problème qui s’amplifie: celui de la présence du loup. Problème soulevé par Mélanie Barras, présidente du syndicat agricole de Villard de Lans.  Elle plombe le moral des éleveurs. Le Préfet de l’Isère le reconnait, on est passé de deux à 4 meutes sur le Vercors, il y a donc plus d’attaques. Il demande au collectivités d’être plus réactives afin de pouvoir prendre le plus rapidement les arrêtés nécessaires.

Autre point soulevé et non des moindres: celui du Bleu du Vercors Sassenage AOP. Il perdrait sa protection. En voici l’explication: le traité ratifié par le parlement européen le 15 février 2015 suite aux accords avec le Canada baptisés CETA ne protège que 28 appellations fromagères sur les 45 que compte la France. Hélas le Bleu du Vercors Sassenage est dans la charrette des non protégés, cela signifie que l’on pourrait avoir du Bleu du Vercors sassenage canadien!

Cette abberation  qui peut être lourde de conséquences pour notre AOP inquiète toute une filière dont  les agriculteurs, les élus avec à leur tête Franck Girard, Président de la communauté de communes du Massif du Vercors. Il a donc interpellé le secrétaire d’état qui a eu une réponse laconique:  » personne n’a essayé d’imiter le Bleu et même s’ils tentaient de le faire ils n’y arriveraient pas. » Réponse qui n’a convaincu personne!

Il a tout de même indiqué que l’accord prévoit que l’on peut ajouter une appellation, en retirer et même porter plainte pour concurrence déloyale..

Matthias Fekl n’est sans doute pas au courant qu’au Québec, on appelle noix de Grenoble toutes les variétés de noix produites par les noyers… Ceci en toute impunité!

Le Vercors est également à la fête au salon de l’agriculture à Paris. Le stand qui assure la promotion du Vercors à travers son agriculture, ses produits et son tourisme ne désemplit pas.. Présence remarquée, appréciée,  celle des Villardes et de leurs veaux..

CARL

Jacques Adenot, président du Parc accueille les vice-présidents du conseil départemental: Robert Duranton, Fabien Mulyk, Christian Coigné, Chantal Carlioz, ainsi que le président de la CCMV, Franck Girard et le maire de la commune d'Autrans-Méaudre en Vercors, Hubert Arnaud..

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8403 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

AGRICULTURE-GIF-468x60.gif

Comments are closed.

Catégories

Archives

Agenda

février 2017
L Ma Me J V S D
« jan   mar »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+