Archive | 06 mars 2017

Syndicat des trufficulteurs de l’Isère

L’ assemblée générale annuelle du syndicat des trufficulteurs de l’Isère s’est déroulée à La Mure.. Les participants à cette importante rencontre pour la filière trufficole départementale ont reçu le soutien appuyé du maire de La Mure, Eric Bonnier. Il a encouragé l’ensemble des trufficulteurs de notre département à poursuivre dans la voie fixée: celle de mieux faire connaître la truffe de l’Isère et s’est dit ravi que le Département soutient cette démarche.

Justement Fabien Mulyk, vice président du conseil Départemental, en charge de la forêt,  » votre activité entre dans cette compétence » a lui aussi encouragé les actions que mènent le STI.  » Nous sommes à vos côtés, nous savons le travail que vous faites pour promouvoir la truffe de l’Isère, pour en développer sa culture.. » en connaisseur Fabien Mulyk a rajouté: » je puis vous le confirmer: la truffe de l’Isère est excellente.. »

Serge Varambon, président du Syndicat a beaucoup apprécié ces encouragements dans un contexte difficile,  » nous sommes dans un contexte changeant et fluctuant, nous devons nous adapter ». Faisant allusion à différentes orientations prises, à la fameuse loi NOTRe, aux transferts de compétences…

Cela n’a pas empêché le syndicat d’être présent sur tous les fronts. Participation a de multiples foires fêtes, salons ou la gastronomie est à l’honneur. Ceci sur l’ensemble du département, de Crémieu à Corps en passant par St Marcellin, Beaucroissant, Sassenage, Meylan, St Antoine L’Abbaye, villard de Lans… et Grenoble. Grenoble ou le STI, en partenariat avec Alpexpo anime un stand à la foire internationale de Grenoble.  » Cette présence nous permet d’assurer la promotion de la truffe de l’Isère à des milliers de personnes, en majorité des citadins. Cette année la foire a enregistré 120 000 visiteurs.. Nous avons également eu le privilège d’accueillir de nombreuses personnalités, outre les élus, Tex, Titof ..et Miss France qui depuis est devenue Miss Univers.. « 

Le STI a aussi organisé des séances de formation, a été présent au Marché d’Intérêt National de Grenoble.. Est mis au devant de la scène par plusieurs médias, locaux mais aussi nationaux. A cela se rajoute le site internet Truffes38.com qui a drainé en 2016 plus de 37500 visiteurs..

Nous sommes en 2017 et on peut déjà annoncer que l’activité du STI sera aussi dense avec des pistes nouvelles: un voyage, l’étude de la création d’un marché de la truffe.. et bien entendu une présence toujours aussi forte sur le terrain.

Catégorie trufficultureCommentaires fermés

La région d’Aysen en Patagonie

Après 2 jours à Valparaiso et viña del Mar, nous voilà partis pour la Patagonie au sud du Chili.

L’avion nous posera à  Balmaceda à 50 kms de Coyhaique, capitale de la région d ‘Aysen. à une heure de bus de la ville de Puerte Aysen (20000 habitants).

Cette région (la onzième) est l’une des plus belle du Chili et aussi l’une des moins peuplée, à peine sept habitants au kilomètre carré. Coyhaique en compte 50 000.

Les maisons en bois, colorées, apportent une belle touche de gaieté à cette ville tranquille. La pluie (Aysen est la région la plus pluvieuse du Chili) et le vent y sont souvent présents. Les belles couleurs vertes de la végétation et les forêts aux alentours nous le confirme. Les principales ressources sont l’élevage de bovins et d’ovins, la sylviculture, la pêche et l’élevage de saumons.

L’artisanat  est surtout constitué de cuir, de laine, de bois et de pierres de la région, que vous pouvez découvrir sur les marchés. En 1968 , le président Eduardo Frei Montalva a inauguré  le pont le plus long dans le pays, qui traverse la rivière Aysen et qui est classé Monument National depuis 2007.

La région est riche en lacs et rivières ou la pêche à la truite est très prisée. A quatorze kilomètres se trouve le port de Chacabuco qui dessert la région. C’est de là que vous pouvez vous rendre en bateau au bord de la « Laguna Saint Rafael » au cœur du parc du même nom. Ce grand glacier vient déverser ses blocs de glace dans la baie. Spectacle garantie.

L’unique route qui descend plus au sud est la carretera Austral. Longue de 1200 kms elle se termine à Tortel ou à Villa O Higgins selon la direction finale que vous souhaitez prendre. Mais les 500 derniers kilomètres ms (à partir de Coyhaique) ne sont pas goudronnés et il faut un 4×4 pour rouler en sécurité sur cette piste. C’est de là que nous partirons pour une dizaine de jours pour rejoindre Tortel, le village sans rues…à découvrir prochainement.

ASSOCIATION FRANCO PERUVIENNE D’AIDE AU DEVELOPPEMENT.
3 RUE Lieutenant Chabal 38100 Grenoble
contact :
M.Maisonneuve Thierry
11 allée du Grand Champs
38450 VIF.
Tél: 06.61.02.72.07.
thierry.maisonneuve@orange.fr


Catégorie coopération internationaleCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

mars 2017
L Ma Me J V S D
« fév    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+